Actualités de la COVID-19

Actualités de la COVID-19

 Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS.Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

COVID-19, le retour à la normal

Conséquence de la vaccination, les pays s’ouvrent les uns après les autres, mais le retour aux niveaux d’avant la pandémie prendra encore du temps.

 

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer :

  • après le retour d’une zone où circule le virus ;
  • ou après un contact étroit* avec une personne contaminée par le virus ;

 

Comment se transmet la maladie ?

La maladie se transmet notamment par les postillons (éternuements, toux). On considère donc que les contacts étroits avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection. Les symptômes peuvent apparaître jusque 14 jours après le contact.

 

Déconfinement COVID-19

Les terrasses des bars et des restaurants qui rouvrent en France ; une finale de la Ligue des champions, samedi 29 mai, à Porto, avec 16 000 spectateurs présents ; le Portugal qui autorise la venue des touristes européens sur simple présentation d’un test Covid-19 négatif… Partout en Europe, un début de normalisation de la vie quotidienne est entamé. Mécaniquement, l’économie connaît un soudain et fort redémarrage.

COVID-19

Vendredi, l’indicateur du sentiment économique de l’Union européenne (UE), qui est un sondage mensuel réalisé auprès des consommateurs et des entreprises, a fait un bond de quatre points, à 114,5 points, nettement au-dessus de sa moyenne de long terme de 100 points. C’est son plus haut niveau depuis la crise financière de 2008, à l’exception de quelques mois en 2017.

 

Vaccination et ouverture des frontières

Selon la Commission européenne, la croissance devrait atteindre 5,7 % en France, en 2021, 5,9 % en Espagne, 4,2 % en Italie et 3,4 % en Allemagne. Pour l’ensemble de la zone euro, elle devrait être de 4,3 %. A noter qu’une progression plus limitée du produit intérieur brut (PIB) n’est pas signe de faiblesse économique, mais indique que le choc, en 2020, était moins violent, nécessitant un rebond moins important.

L’amélioration de la conjoncture est la conséquence directe de la vaccination. Après des débuts chaotiques et avec deux mois de retard sur les Etats-Unis et le Royaume-Uni, les pays de l’UE ont mis en place des programmes relativement efficaces. Au dimanche 30 mai, 245 millions d’Européens avaient reçu au moins une dose, soit 46 % de la population adulte. Et, pour l’instant, malgré les inquiétudes à répétition, les vaccins semblent efficaces contre les nouveaux variants, y compris celui venu d’Inde, aujourd’hui très répandu au Royaume-Uni.

 

Voyager en période de COVID-19

Grâce la mise en place du passe sanitaire, les voyages vont être facilités dans un nombre croissant de pays. La Grèce a présenté vendredi sa plateforme interactive du certificat sanitaire européen, qui sera « l’une des premières à être prêtes » dans l’UE, s’est félicité le vice-président de la Commission européenne, le Grec Margaritis Schinas.

Ce certificat sera ouvert à tous les citoyens européens à partir du 1er juillet, a indiqué le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, en précisant que la Grèce allait essayer de l’utiliser « plus tôt ». Athènes a été l’une des premières capitales de l’Union européenne, avec Madrid, à soutenir l’idée d’un certificat de vaccination pour permettre la reprise des voyages de masse.

Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, et initialement suggéré par la Grèce, ce certificat sanitaire européen est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements au sein de l’UE cet été. Le certificat contient un code QR indiquant que son titulaire a été vacciné, qu’il a passé un test négatif ou encore qu’il dispose d’une immunité après avoir été infecté par le Covid-19.

 

Et ailleurs dans le monde : Etats-Unis, Tunisie…

Les Etats-Unis étudient « très attentivement » la possibilité d’établir un passeport vaccinal pour les voyages internationaux, a indiqué vendredi le ministre de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas. Et la France réclamera la réciprocité si les frontières de l’UE sont rouvertes aux Américains pour la saison estivale, a souligné le 12 mai Clément Beaune, secrétaire d’État français aux Affaires européennes. « C’est une question de justice et de bon sens. Les Européens ne comprendraient pas qu’on fasse venir des touristes américains ou autres chez nous et qu’on n’ait pas le droit d’y aller », a-t-il déclaré sur France 2.

En Tunisie, les premiers avions de touristes ont commencé à arriver fin avril, en dépit de la détérioration de la situation épidémique qui a poussé le pays à instaurer une quarantaine à l’hôtel pour la plupart des voyageurs. « Nous voulions envoyer un message positif, montrer que nous sommes prêts à recevoir les touristes, » a affirmé le directeur de l’Office national du tourisme. Selon lui, les touristes sont soumis à un protocole sanitaire strict : ils doivent présenter un test négatif à leur arrivée et séjourner dans des hôtels dont ils ne peuvent sortir qu’en groupe.

Aux Seychelles, tous les touristes sont accueillis, même s’ils ne sont pas vaccinés. Ils doivent néanmoins fournir un test PCR négatif de moins de 72 heures. L’archipel a lancé une vaccination massive de sa population, mais fait face à une recrudescence des cas.

 

Le variant Vietnamien

Entre course aux vaccins et crainte de l’émergence de nouveaux variants du SARS-CoV-2, la pandémie de Covid-19 continue de faire des milliers de morts chaque jour dans le monde. Depuis la fin de l’année 2019, plus de 3,5 millions de personnes sont mortes des complications liées à cette maladie, selon un bilan effectué par l’Agence France-Presse à partir de données officielles – et considéré comme sous-évalué.

Le Vietnam a annoncé samedi 29 mai avoir détecté sur son territoire un nouveau variant du virus du Covid-19, qualifié de combinaison des variants indien et britannique par les autorités. Le pays fait face à une nouvelle vague de contaminations sur plus de la moitié de son territoire, y compris les zones industrielles et les grandes villes, dont Hanoï et Ho Chi Minh Ville.

« La caractéristique principale de ce virus est qu’il se transmet rapidement dans l’air. La concentration de virus dans la gorge et la salive augmente rapidement, et il se répand très vite dans l’environnement proche », a déclaré le ministre de la santé, Nguyen Thanh Long, lors d’une réunion nationale sur la pandémie.

 

 

nicolas75