Facebook recrute 10 000 personnes en Europe pour construire le « métavers »

Facebook recrute 10 000 personnes en Europe pour construire le « métavers »

Un « metaverse » est un espace virtuel théorique où les gens peuvent accéder à l’internet, par exemple en utilisant des casques de réalité virtuelle ou de réalité augmentée.

  • Facebook a déclaré qu’il créerait 10 000 emplois en Europe sur cinq ans pour réaliser un « metaverse ».
  • Le métavers est un espace virtuel théorique où les gens peuvent accéder à l’internet.
  • Mark Zuckerberg a déclaré cet été qu’il souhaitait que Facebook devienne une « entreprise métaverse ».

Facebook prévoit de créer 10 000 emplois dans l’Union européenne (UE) au cours des cinq prochaines années afin de concrétiser la vision du PDG Mark Zuckerberg d’un « metaverse », a annoncé l’entreprise dans un communiqué de presse lundi.

 

Une déclaration de son PDG

Mark Zuckerberg a déclaré pour la première fois à The Verge en juillet qu’il souhaitait que Facebook devienne un jour une « entreprise métaverse ». Le mot « metaverse » fait référence à un espace virtuel théorique où les gens peuvent accéder à l’internet, par exemple en utilisant des casques de réalité virtuelle ou de réalité augmentée.

Le premier exemple concret d’un produit du métavers de Facebook est Horizon Workrooms, un espace de travail VR pour les réunions d’équipe lancé en août.

Des emplois hautement qualifiés

Facebook a déclaré que les emplois qu’il crée dans l’UE seraient hautement qualifiés, notamment des rôles d’ingénieurs spécialisés. « Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l’industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens », a déclaré Facebook dans une déclaration partagée avec Insider.

Un porte-parole de Facebook a déclaré à Insider que les recruteurs de l’entreprise cibleraient des pays comme l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, les Pays-Bas et l’Irlande.

L’annonce est intervenue le jour même où la dénonciatrice Sophie Zhang, une ancienne spécialiste des données de Facebook qui a rendu publiques ses critiques à l’encontre de l’entreprise en avril, devait témoigner devant une commission parlementaire britannique.

Une autre lanceuse d’alerte, Frances Haugen, doit témoigner devant la commission la semaine prochaine.

Thomas GROLLEAU

Thomas GROLLEAU est un passionné du journaliste et d'internet depuis plus de 25 ans. Il a créé le site Journal du Freenaute pour partager sa passion au plus grand nombre. Il est le responsable de la rédaction. Thomas vous fera aimer les informations relatives à l'informatique.