Jump to content
Journal du Freenaute : Les forums
Chapi

Ma curiosité concernant le FTTH

Recommended Posts

Le multiplexage DWDM coûte cher en matériel(et alimentation) actuellement ? Des 2 côtés si c'était mis en place, cela coûterait combien pour Free(côté NRO, ou coeur de réseau selon les possibilités techniques et le moindre coût engendré, et côté Freebox) ?

Le matériel est-il si imposant que cela ? La Freebox Optique ressemblerait à quoi en volume (armoire, voiture) ?

 

Je crois qu'il faut oublier le DWDM pour le moment. C'est une technologie réservée aux backbones pour principalement deux raisons:

- le prix ( je crois que c'est plusieurs milliers d'euro pour un sfp et entre 15KEuro et 30kEuro pour un multiplexeur)

- la température de fonctionnement. En effet les longueurs d'onde en DWDM sont très rapprochées. Et comme les longueurs d'onde des lasers changent en fonction des températures, la température de fonctionnement doit restée constante. Ceci est impossible dans l'appartement de monsieur tout le monde.

 

Free a-t-il choisi "Ethernet in the First Mile"(EFM) afin d'avoir un réseau utilisant le protocole Ethernet de bout en bout depuis son coeur de réseau jusqu'au bout de la ligne de l'abonné(e) et ainsi éviter une encapsulation qui lui aurait fait perdre un pourcentage non négligeable de Mb/s pour l'acheminement des différents services actuels et futurs ?

Cela lui évite peut-être l'acquisition d'appareils qu'il aurait dû mettre dans ses NRO pour l'encapsulation ou alors l'encapsulation dans la Freebox(avant la transmission vers le NRO).

 

Les équipements de la backbone free sont compatibles GigaEthernet. De plus le GigaEthernet fonctionne très bien sur un support aussi stable que la fibre optique. Alors pourquoi s'embêter avec de l'ATM ?

 

Concernant les coui**ns qui voudront regarder le signal lumineux dans la fibre, il y en aura tjs.En écrivant j'ai souvenir qu'il existe sur je ne sais plus quel type d'appareil un espèce de capuchon se rabattant directement sur la prise une fois celle-ci débranché de ce même appareil.

 

Je crois qu'il y a des protections sur les sfp optiques. Lorsqu'ils ne sont plus connectés ( plus de link ) les lasers sont coupés ( sauf un faible signal pour le link ).

Edited by marvin42

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je réponds à la question originelle de Sébastien sans mentionner les détails technologiques auxquels je ne comprends pas grand chose. Pour autant que je puisse l'analyser avec les éléments dont je dispose, Free à choisi de faire du P2P parce que:

  • c'est l'architecture la plus pérenne en termes d'évolution des débits
  • c'est une architecture dédiée - il faut savoir qu'historiquement presque tous les réseaux filaires ont commencé par être mutualisés avant de devenir dédiés. On rejoint donc la notion de pérennité ou, pour le dire autrement, du "coup d'avance" qui fait l'identité de Free
  • les coûts du P2P ne sont que marginalement plus élevés en zone urbaine (de l'ordre de 10% plus cher que le xPON dans la plupart des modèles que j'ai lus). Par contre, cela sous entend peut-être que la stratégie de déploiement de fibre de Free restera urbaine à terme. En effet les écarts de coûts entre PON et P2P sont beaucoup plus importants en péri-urbain et proprement énormes en rural
  • le P2P est facilement dégroupable et facilement revendable en wholesale. La stratégie de Free semble être - ce que je trouve intelligent - qu'au coût où sont les déploiements, toute utilisation supplémentaire d'une adduction déployée est bonne à prendre. Par conséquent, rendre son réseau le plus facilement possible dégroupable nécessitait de faire du P2P.
Sinon, pour en avoir discuté avec Marvin, il me semble comprendre que le FTTH en DWDM (qui permettrait d'atteindre des débits proprement hallucinants - et de dégrouper le PON plus facilement) présente des obstacles technologiques majeurs qui rendent son arrivée improbable avant quelque années. Au passage, je vous invite à lire l'excellent papier de Marvin sur les modèles de dégroupage de la fibre ici : http://www.andrew.cmu.edu/user/sirbu/pubs/Banerjee_Sirbu.pdf

 

Hi, Marvin ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je réponds à la question originelle de Sébastien sans mentionner les détails technologiques auxquels je ne comprends pas grand chose. Pour autant que je puisse l'analyser avec les éléments dont je dispose, Free à choisi de faire du P2P parce que:
  • c'est l'architecture la plus pérenne en termes d'évolution des débits
  • c'est une architecture dédiée - il faut savoir qu'historiquement presque tous les réseaux filaires ont commencé par être mutualisés avant de devenir dédiés. On rejoint donc la notion de pérennité ou, pour le dire autrement, du "coup d'avance" qui fait l'identité de Free
  • les coûts du P2P ne sont que marginalement plus élevés en zone urbaine (de l'ordre de 10% plus cher que le xPON dans la plupart des modèles que j'ai lus). Par contre, cela sous entend peut-être que la stratégie de déploiement de fibre de Free restera urbaine à terme. En effet les écarts de coûts entre PON et P2P sont beaucoup plus importants en péri-urbain et proprement énormes en rural
  • le P2P est facilement dégroupable et facilement revendable en wholesale. La stratégie de Free semble être - ce que je trouve intelligent - qu'au coût où sont les déploiements, toute utilisation supplémentaire d'une adduction déployée est bonne à prendre. Par conséquent, rendre son réseau le plus facilement possible dégroupable nécessitait de faire du P2P.
Sinon, pour en avoir discuté avec Marvin, il me semble comprendre que le FTTH en DWDM (qui permettrait d'atteindre des débits proprement hallucinants - et de dégrouper le PON plus facilement) présente des obstacles technologiques majeurs qui rendent son arrivée improbable avant quelque années. Au passage, je vous invite à lire l'excellent papier de Marvin sur les modèles de dégroupage de la fibre ici : http://www.andrew.cmu.edu/user/sirbu/pubs/Banerjee_Sirbu.pdf

 

Hi, Marvin ;)

 

Oui et le DWDM comporte un enorme frein : le coût en end to end... on ne peut se permettre de mettre un terminal d'un coup qui dépasse le millier d'euros chez un abonné, ce gratuitement.

L'avantage du SFP c'est d'avoir un truc évolutif, souple, peu coutant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

topic constructif :)

 

bon qq réponses en vrac :

SFP : cout actuel entre 1000 et 2000 dollars pour des distances élevés (et donc attenuation conséquente) et de la longueur d'onde... Plus on augmente la distance plus ils coutent cher... Mais dans le cadre de la FTTH , on a pas besoin de SFP high tech, il suffit de version "bas de gamme" qui de plus produit en grande quantité et en chine auront un cout divisé par x par rapport à la situation actuelle... Avec l'avantage d'un équipement standard et evolutif...

 

DWDM : arrétez de rever, le coût est explosif et pour quel(s) besoins... Actuellement, les liaisons optiques backbones sont en 320 Gbps pour Free ou 9T, 1600 Gbps pour completel et sont très loin de saturer ... et pour Free on tombe à 1 ou 10 Gbps pour chaque NRA puis à 1 Gbps (ethernet gigabit sur cable cat6) pour chaque DSLAM avec 1000 lignes dessus :) Et n'oubliez pas que chez FT on alimente encore des Dslams avec 1 ou 2 liens MIC à 1mb :) ET pourtant malgré votre ligne à 20mb vous l'utilisez à combien de % en moyenne ? qq dizaine de kb :)

 

SFP protection : à prioris le signal n'est pas coupé (en laissant le link) si il n'y a pas de retour (et d'equipement en face...) enfin d'un autre côté je n'ai pas essayé de mettre mon oeil en face :lol: Par contre il est tout à fait possible de couper l'emission de façon logique (en coupant le port) :) donc un peu de programmation à faire au niveau de la freebox et/ou du switch optique et c'est bon.

 

Sinon pour les chaines TV arretez d'en vouloir des milliers :) faudrais y passer des heures sur la telecommande... et déjà 200 chaines actuelles sont de trop actuellement... je préferais largement des chaînes de qualité... Et plus on augmente le nombre de châine, plus on baisse la part de marché de chaque chaîne et donc les revenus publicitaires par chaine... Modèle économique non viable... D'ailleurs rien que sur les chaînes de la TNT je vois bien qqunes faire faillite d'ici 2-3ans maxi une fois que les investisseurs se retiront à cause de la mauvaise part de marché.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les SFP ont un prix entre 300 et 1000 euros je dirais... mais Free en grosse commande low cost doit pouvoir arriver à 80/100 euros.

 

Par contre quand on tape dans le DWDM il me semble que les SFP en prix public sont à 8 000 euros :) (ça fait chere la fbx ! )

 

Pour la protection je crois que c'etait en cours d'étude, mais le pb de couper le signal, c'est qu'il faut emettre du coup un signal très peu de fois pour ne pas provoquer de danger lorsque la fibre est débranchée, or en la branchant il n'est pas garanti par ce principe que les deux extrémités communiquent immédiatement. Ainsi ça pose de pb quant à l'installation, une personne peut très bien dire que ça ne fonctionne pas alors qu'il suffit d'attendre qq secondes de plus.

 

Il peut y avoir des connectiques protectrices aussi... mais je ne crois pas que ça ait été choisi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

[humour]

Une solution économique, il suffit d'imposer le port de lunettes de protections lors de la manipulation de la FB

[/humour]

 

De manière générale, si ils ne trouvent pas de système, il sera indiqué dans le mode d'emploi de ne pas regarder :lol:

Mais il est vrai qu'un accident (rien qu'un enfant qui débranche) peut vite arriver.

D'un autre côté je pense que free y a pensé donc rien ne sert de spéculer.

 

Les concurrents font comment d'ailleurs ? Il serait intéressant de connaitre leur façon de gérer de problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les concurrents font comment d'ailleurs ? Il serait intéressant de connaitre leur façon de gérer de problème.

 

Ils ont l'A.L.S. (Automatic Laser Shutdown) qui permet de couper le laser si le lien est rompu.

L'état du lien est vérifié par l'envoi de "heartbeat".

 

Une description du fonctionnement chez Cisco :

http://www.cisco.com/warp/public/127/als_19343.html

Edited by marvin42

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pb d'un système comme ça c'est qu'il emet une impulsion toutes les 10secondes, or une personne pourrait brancher, ne pas voir de voyant link... et se dire que ça ne fonctionne pas... certes on peut le marquer dans la doc... mais personne ne lit les docs...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le pb d'un système comme ça c'est qu'il emet une impulsion toutes les 10secondes, or une personne pourrait brancher, ne pas voir de voyant link... et se dire que ça ne fonctionne pas... certes on peut le marquer dans la doc... mais personne ne lit les docs...

 

Les 10s, c'est parce que l'exemple est pris sur un équipement METRO réservé aux gros réseaux professionnels.

Sur des équipements plus orientés LAN, je crois qu'on a des temps de l'ordre de quelques dizaines de ms.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...