Jump to content
Journal du Freenaute : Les forums
Sign in to follow this  
Intervenant

[BZH-NM] Projet Haut-Débit de Rennes-Metropole : ADSL pour tous, dégroupage et FTTH

Recommended Posts

Merci au Responsable des NTIC de Rennes-Métropole qui a très gentiment répondu à mes nombreuses questions (réponses en violet dans le texte).

 

Dans le précédent article Une DSP pour Rennes-Métropole, du mardi 30 mai 2006, nous évoquions le projet de Rennes-Métropole de déployer un réseau fibre optique via une DSP.

 

Le conseil de Rennes-Métropole a officiellement confié cette DSP le 5 juillet 2007 au groupement "Vinci-LDC-Sogetrel-Covage". Source:Conseil communautaire du 5 juillet 2007

 

Concrètement, cette DSP devra relever 4 défis :

  1. Couvrir les "zones blanches"

    Pour atteindre cet objectif, la licence Régionale Wimax de la Région Bretagne sera mise à contribution. Ceci devra permettre d'atteindre une couverture totale en moyen-débit (2 Mbit/s) de tout Rennes-Métropole (et surement plus grâce aux synergies que ce projet devrait engendrer).

    oui, il faut également penser aux habitants et entreprises qui n'ont que du 56k ou du 512k aujourd'hui encore....

  2. Dégrouper pour faire jouer la concurrence

    Rennes-Métropole compte 41 NRA (Nud de Raccordement Abonné = central téléphonique de FT). Aujourd'hui, seul 19 sont dégroupables par un ou plusieurs FAI alternatifs (Free/Neuf/etc...).

    Afin de donner accès aux offres triple-play à chaque habitant de Rennes-Métropole, cette DSP mettra en uvre une offre de fibre noire afin d'interconnecter les NRA avec les réseaux des FAIs. Ce point entre en concurrence avec l'ouverture de la fibre noire par FT sur la région rennaise (cela ne doit pas être innocent de la part de FT).

    Quid des NRA trop petits qui ne peuvent accueillir le matériel des FAI [coucou ST-Grégoire] ?

    Un accès à la chambre 0 (FT) devra être réalisé avec certainement un mini-shelter d'hébergement ou une dalle pour accueillir les FAI, ou éventuellement une offre de pré-dégroupage (ligne DSL blanche). ).

  3. Couvrir les zones d'activité économique

    Cet axe de déploiement est primordial pour permettre un développement économique de la région Rennaise, il a pour but de proposer des offres de télécommunication sérieuses et robustes aux entreprises s'installant dans les ZA/ZAC/ZAE.

    Concrètement, cela reviendra à réaliser un point de présence optique pour toutes les ZA (112 ZA), et déployer de la fibre optique jusqu'à l'utilisateur des ZA communautaires (12 ZA).

  4. Constituer un patrimoine

    Ce quatrième volet semble peut-être anodin, mais au contraire, il préfigure un réseau neutre et mutualiser. Cet objectif permettra de constituer un réseau de collecte en fibre optique qui sera capable de supporter les flux croissants et l'évolution de la boucle locale vers la fibre optique FTTx.

Depuis de nombreuses années, Rennes a cultivé son image de technopole.

 

Depuis quelques années, en prévision, la ville de Rennes pose systématiquement des fourreaux et/ou des fibres pour irriguer son territoire. Au départ (vers 2001), tous les établissements publics ont été raccordés (CHU, Univ, ...etc). L'opération était intéressante car, non seulement les débits étaient multipliés, mais les coûts se voyaient diminués par rapport à des liaisons louées. Le maillage est donc assez conséquent. Les FAI louent déjà des fibres de ce réseau à la ville de Rennes pour dégrouper les NRA situés sur Rennes (Patton, Villejean, ...etc).

Maintenant, il s'agit d'étendre à l'ensemble de l'agglomération cette stratégie d'aménagement numérique du territoire.

 

Une seconde opération a été opéré à partir de 2002, la rénovation des réseaux de télédistribution de Rennes-Métropole, concrètement

 

Nous essayons depuis 2002 de les valoriser par une remise à niveau. C'est à dire, réaliser des réseaux FTTLA (fibre jusqu'au dernier ampli, donc à maxi 200m de l'habitant. Le tronçon final étant en coaxial). Chaque année depuis 2002, Rennes Métropole soutient financièrement 2, 3 ou 4 communes périphériques suivant la taille du projet. On arrive aujourd'hui à environ 30 000 prises raccordées sur ces communes. Il reste encore des projets à réaliser.

 

Cette approche permet de lisser les coûts sur plusieurs années et d'obtenir un Retour sur investissement plus rapide.

De plus, approcher la fibre optique si proche des abonnés permettra aux opérateurs de réduire leurs coûts de déploiement, car il ne restera qu'un faible tronçon à installer.

 

Nous pensons que ces réseaux sauront être utilisés pour véhiculer de l'Internet "très haut débit" jusqu'à l'abonné. Aujourd'hui seul un service TV est apporté, mais des accords vont certainement se réaliser prochainement. Le dernier tronçon en coaxial n'aura qu'à être changé par de la fibre optique (qui coûte d'ailleurs moins chère).

 

Des études bien avancés, des fibres déjà installé, une unanimité de la part de nos élus, mais que va donc faire la DSP ? La DSP a pour but de dynamiser et d'accélérer le déploiement déjà entamé par la Ville de Rennes et par Rennes-Métropole.

 

Les services seront accessibles au fur et à mesure des déploiements. L'ensemble des services devront être ouverts sous 18 mois. (Date officiel du démarrage le 20/09/2007), et le service WiMax sous 12 mois (mais selon disponibilité du matériel associé: CPE, stations de base, ...etc)

 

De plus, il est à espérer que des accords avec FT verront le jour afin de mutualiser (et non de multiplier) les fourreaux et les fibres noires déjà déployer.

 

Oui, espérons des accords de réciprocités afin de diminuer les gènes occasionnés par la réalisation de tranchées. Cependant, il faudra quand même créer des liaisons afin de supporter la collecte des réseaux locaux FTTH.

Tout nouveau réseau reste propriété publique. La collectivité gère donc sa mise à disposition pour l'ensemble des opérateurs, également pour FT.

 

Une dernière question me titille : quelle techno sera retenue pour le FTTH ? PON/GPON, P2P,... ? Pourquoi ne pas déployer de la fibre sur les 200m restants ? Mais pourquoi ne pas construire directement un réseau tout optique ?

 

car les équipements de terminaison sont encore chers, et que les FAI ne se sont pas accordés complètement sur les solutions mutualisables (P2P, PON, ....). Donc, nous ne voulons pas faire supporter le risque technologique à nos administrés.

 

Dommage que l'ARCEP n'ais pas tranché sur le sujet, ceci n'aidera pas à la compréhension des offres très-haut-débit, au grand dam des consommateurs !

Neuf a annoncé Rennes dans son plan de déploiement: www.toutsurlafibre.com, d'autres annonces à suivre prochainement....

 

Note Personnel : je salue bien bas le travail pédagogique qui a du être mené afin de convaincre nos chers élus de la nécessité de se lancer dans ce type projet, de ne pas avoir opté pour un laconique "Il est Urgent d'Attendre"...

Il faut aussi reconnaitre que les électeurs habitants, en voulant, légitimement, accéder aux offres triple-play et plus, font pressions sur leurs élus...

 

Je terminerais simplement en citant le Chef de Projet :

Aucune solution technologique ne doit être écartée du moment qu'elle contribue à réduire la fracture numérique et à aménager durablement le territoire. [...] Le fait de globaliser au sein d'un même projet permet de faire jouer une certaine péréquation économique.

 

Source : www.rennes-metropole.fr et M. FRIANT, Responsable Technologies de l'Information et Communication - Direction Prospective et Aménagement de l'Espace - Rennes Métropole

 

Article de TNMiT (Nicolas C.)

 

 

Lien vers la news

Edited by Admin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cet article.

FREE ne pourra plus dire que c'est uniquement à cause de FT que cela n'avance pas!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Et bravo pour cet article qui résume bien les attentes et les technologies qui peuvent (ou pourront) être utilisées.

 

Dans ton point 1 tu parles de zones blanches sur Rennes Metropole et de wimax. As-tu des une idée du nombre de lignes concernées et/ou de l'importance en terme de surface des zones concernées.

C'est juste pour ma curiosité perso. (je n'habites pas rennes et je connais encore moins les alentours)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin ça bouge ... Pour BKL35 (1000 lignes) sur BRUZ, à ton avis, ce sera quelle technologie, puisque ça couvre le campus Ker Lann et les entreprises associées, mais aussi des habitations. As tu une idée des délais ? Car pour l'instant, toujours pas de dégroupage ...

 

Merci encore.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans ton point 1 tu parles de zones blanches sur Rennes Metropole et de wimax. As-tu des une idée du nombre de lignes concernées et/ou de l'importance en terme de surface des zones concernées.
Non malheureusement je n'ais pas plus d'infos.

Je crois que ce qui a été estimé pour le wimax correspond au zone où de nombreuses lignes font plus de 6 ou 7 km (la où l'adsl ne parvient pas où très très mal)

 

 

Pour BKL35 (1000 lignes) sur BRUZ, à ton avis, ce sera quelle technologie, puisque ça couvre le campus Ker Lann et les entreprises associées, mais aussi des habitations.

Non, je ne sais pas, aucun plan détaillée (public) n'a été publié, donc pour l'instant pas plus d'infos.

As tu une idée des délais ? Car pour l'instant, toujours pas de dégroupage ...
Au pire, d'ici 18 mois -> délai du projet de déploiement Edited by TNMiT

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans ton point 1 tu parles de zones blanches sur Rennes Metropole et de wimax. As-tu des une idée du nombre de lignes concernées et/ou de l'importance en terme de surface des zones concernées.

Voici quelques infos supplémentaires :

  • selon FT, 14 000 lignes ne peuvent même pas recevoir du 2Mbps sur tout Rennes Metropole (et il y en aurait même un bon paquet sur la ville de Rennes)
  • concernant le WiMax, il y aura 6 points d'émission (les estimations de propagation/couverture sont en cours)
  • toujours sur le WiMax, selon les resultats des études, des solutions alternatives sont envisagées comme du WiFi, ou si vraiment nécessaire une autre station WiMax
  • les "zones blanches" sont assez bien identifiées sur Rennes Métropole (communes de Clayes, Chevaigné, Nouvoitou, en partie St Erblon... et qq autres communes partiellement impactées.)

Pour les autres points, il faudra je pense attendre début 2008 pour en savoir plus.

 

A votre service, cher freenaute de Rennes Metropole ;) .

 

PS : message pour les admin/redacteurs : qui peut modifier mon article pour emplacer le texte cité en italique et en violet par des vraies balise de [ quote ]...

et mettre une petite image pour agrémenter (logo.giflogo Rennes Metropole ou celle ci :hotel_RM.jpgRennes Metropole FTTH)

Edited by TNMiT

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...