Depuis leur première apparition il y a quelques années au Royaume-Uni, les néo-banques prennent de plus en plus d’importance dans le secteur des Fintech dans le monde entier. Loin d’être un autre concept à la mode, nous sommes confrontés à de nouvelles institutions financières qui sont là pour rester avec l’objectif principal de simplifier les services bancaires.

Que sont les néobanques ?

Une néobanque est une banque numérique sans succursales.

Une néobanque est une banque sans succursales où toutes les opérations se font en ligne. Contrairement aux banques traditionnelles, les néobanques n’ont pas d’emplacement physique spécifique mais fonctionnent à 100% numériquement.

Par conséquent, les néobanques sont simplement des sociétés fintech qui offrent une large gamme de solutions financières numériques et mobiles, notamment:

Comptes chèques et comptes d'épargne
Services de paiement et de transfert d'argent
Prêts aux particuliers et aux entreprises
D'autres services, tels que l'appui budgétaire entre autres

Il convient de noter que, bien que certaines néobanques fonctionnent avec une licence bancaire, la grande majorité de ces entités numériques en manquent, elles exigent donc que d’autres banques puissent fonctionner normalement.
Néobanques vs Banques Numériques

Pourquoi les néobanques

Alors que l’expérience et la satisfaction de la clientèle gagnent en importance dans le paysage financier, un fossé s’est creusé entre ce qu’offrent les banques traditionnelles et ce que leurs clients attendent d’elles. Ainsi, les néobanques sont prêtes à combler ce créneau sur le marché.

Ces entités numériques doivent leur croissance rapide et leurs faibles coûts à la technologie: comme elles n’ont pas de succursales, les coûts de maintenance sont très faibles, ce qui se traduit par des commissions plus faibles et un service plus dynamique pour les clients.

De plus, le fait que toutes les transactions soient effectuées en ligne signifie que les néobanques peuvent occuper une niche de marché sans surveillance par les banques traditionnelles.

D'une part, les néobanques attirent la partie de la population qui s'attend à pouvoir effectuer ses opérations bancaires à partir de son téléphone portable sans avoir besoin d'aller dans les succursales ou de faire la queue dans les bureaux.
D'autre part, les néobanques sont également le crochet parfait pour les PME qui ont besoin de services financiers en ligne tels qu'une passerelle de paiement, un logiciel de facturation, plusieurs vues de la gestion de la trésorerie, etc.

En bref, les néobanques offrent la flexibilité que les banques traditionnelles n’ont pas.

Contrairement aux banques traditionnelles, qui ont un héritage technologique complexe, les néobanques disposent d’une base de données puissante et facile à exploiter dès le départ. Avec ce grand avantage, ils sont en mesure d’offrir une amélioration continue de leurs services pour s’adapter aux besoins de leurs clients.

Fonctionnement des néobanques

Les néobanques essaient fondamentalement de se différencier des banques traditionnelles, en étant plus attrayantes pour ceux qui sont frustrés par les banques plus traditionnelles qui contrôlent le marché financier. C’est pourquoi les néobanques sont également appelées banques “challenger”.

Et, parce qu’ils n’ont pas d’emplacement physique et fonctionnent entièrement en ligne, les dépenses des clients sont considérablement réduites. En se concentrant sur le client, les néobanques fournissent des services personnalisés à leurs utilisateurs grâce à la technologie.

Les décisions stratégiques sont prises en fonction de la multitude de données qu’elles collectent auprès de leurs utilisateurs. Parce que leurs plateformes sont également très modernisées, il leur devient plus facile de collecter et d’analyser des données et de comprendre le comportement de leurs clients dans l’écosystème financier.

Sur la base de ces observations, ils créent des segments de clientèle en fonction de leurs opérations, plutôt que de se limiter à un ou deux points de données.

Comment les néobanques gagnent-elles de l’argent?

Étant donné que les néobanques ont des frais généraux inférieurs à ceux des banques traditionnelles, elles peuvent augmenter leurs marges bénéficiaires. S’ils s’associent avec des banques au lieu d’obtenir une charte, cela peut entraîner des frais plus bas, les coûts restant encore plus bas.

D’autres moyens d’obtenir de l’argent auprès des néobanques comprennent le paiement de services accessoires, la facturation d’intérêts sur les dépôts, la fourniture de crédit (mais pas nécessairement aux consommateurs) et la facturation aux entreprises par le biais de transactions par carte de crédit ou de débit.

Types et exemples de néobanques

Bien qu’au départ, ils puissent sembler très similaires les uns aux autres en termes de gestion des transactions, il existe des différences cruciales qui dépendent de leur système de licence.

Dans cette section, nous présentons les types de néobanques les plus courants avec des exemples de chacun.

Avec leur propre licence bancaire: Les néobanques les plus populaires fonctionnent avec leur propre licence bancaire, spécialisée ou complète. Avec la bonne licence, ils peuvent fournir leurs propres comptes chèques, cartes prépayées, de débit ou de crédit, échanges de devises, crypto-monnaies, transferts d'argent, paiements de détail, comptes d'épargne et prêts.

Exemples: bnc10, N26, Revolut, Monzo, Banque Starling, Banque Atom.

Sans licence bancaire: Néobanques qui offrent des services financiers, mais avec des licences d'autres banques. Les clients peuvent déjà avoir un compte dans une autre banque, qui est lié au service neobank qui fournit sa propre interface et des outils uniques pour les opérations de leur compte bancaire. Les outils pourraient être l'analyse des transactions, la gestion du budget et les notifications automatisées pour aider les utilisateurs à atteindre leurs objectifs financiers. D'autres néobanques utilisent également la licence d'une banque partenaire (société mère) pour proposer leurs produits financiers.

Exemples: Yolt, Simple, Banque de Carillons.

Banques bêta: Filiales de services financiers d'une banque plus grande et plus consolidée qui souhaite toucher plus de clients ou développer de nouveaux produits sous une marque différente. Les banques bêta peuvent proposer leurs offres sous licence de la banque mère et s'étendre à d'autres pays via les licences des banques partenaires. Les services peuvent être limités au départ et élargis à mesure qu'ils gagnent en popularité.

Exemple: B suivant, Courage, Sberbank Direct.