Nous avons acheté l’iMac M1 d’Apple pour que notre critique puisse le mettre à l’épreuve. Continuez à lire pour notre revue complète du produit.

L’Apple M1 iMac (2021) représente la première mise à jour majeure de la gamme depuis 2016. Il est tourné vers l’avenir puisqu’il s’agit du premier iMac à arborer le silicium d’Apple sous le capot, mais il rappelle également les jours passés avec une sélection fantaisiste d’options de couleurs.

Cette itération de matériel dispose d’un écran plus grand, d’un microphone, de haut-parleurs et d’un appareil photo améliorés, et d’un clavier magique TouchID en option, en plus d’un certain nombre d’autres mises à niveau et de modifications de conception par rapport au dernier iMac Intel.

Ayant déjà passé beaucoup de temps avec le MacBook Air M1 et le Mac mini qu’Apple a sorti en 2020, j’étais assez curieux de voir comment un matériel similaire pourrait être implémenté dans la gamme iMac. J’ai choisi le modèle d’entrée de gamme à tester, habillé d’un bleu métallique bicolore apaisant, j’ai libéré un peu d’espace sur mon bureau et j’ai remplacé mon poste de travail habituel pendant environ un mois.

Au cours de mon mois d’utilisation de l’iMac M1, j’ai testé spécifiquement des éléments tels que les performances réseau et les benchmarks de jeu, mais je l’ai également utilisé pour le travail, les médias, les appels vocaux et vidéo, et les jeux. Il y a eu quelques cas où j’ai dû me rabattre sur ma plateforme Windows, notamment pour les jeux non pris en charge, mais l’iMac M1 s’est occupé de toutes les autres tâches sans problème.

APPLE M1 VS. M2 : QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ?

Design : Les couleurs sont de retour, et elles sont plus belles que jamais.

Apple aurait pu choisir la solution de facilité et se contenter d’intégrer le matériel M1 à la gamme iMac existante, mais l’iMac M1 représente une refonte totale. L’aspect de base est assez similaire, mais le nouveau design présente des lignes plus épurées, un corps uniformément fin, des bordures d’écran plus fines et se décline en une variété de couleurs attrayantes.

Ce dernier point représente un retour en arrière, car la gamme iMac était autrefois connue pour ses options de couleurs vives et conviviales, mais les dernières itérations n’étaient disponibles que dans des nuances de blanc, d’argent et de gris.

Si la face avant du nouvel iMac est assez similaire à celle de la dernière version, avec un cadre épais et un menton imposant, la similitude s’estompe lorsque l’on regarde la machine de côté. Au lieu d’avoir un gros renflement à l’arrière pour abriter les composants internes, l’iMac M1 est plat comme une tablette. Les entrailles sont toutes situées dans le menton, ce qui explique pourquoi il est encore si grand.

Attendez-vous à devoir investir dans un hub USB-C si vous n’en avez pas déjà un.

Le support a également été repensé, car il ne s’évase plus à la base. Il ressemble en fait beaucoup au Pro Stand à 999 $, bien qu’il n’ait qu’une simple charnière pour incliner l’écran vers l’avant et l’arrière au lieu de vous permettre de le lever et de l’abaisser un peu aussi. Même sans cette particularité, il constitue une base solide comme le roc.

Les ports USB sont situés à l’arrière de l’iMac M1, sur le côté gauche. Le modèle de base est limité à deux ports USB-C/Thunderbolt, tandis que la version améliorée ajoute deux ports USB-C supplémentaires. Il y a également une prise microphone située sur le côté gauche du châssis, et certains modèles incluent un port Ethernet intégré à l’alimentation. Le modèle de base que j’ai testé n’avait que les deux ports Thunderbolt et aucun port Ethernet.

Quel que soit le modèle que vous regardez, l’essentiel est que l’iMac 2021 n’a pas assez de ports. Les quatre ports Thunderbolt et USB-C du modèle haut de gamme ne suffisent pas, et les deux ports dérisoires du modèle bas de gamme sont nettement insuffisants. Attendez-vous à devoir investir dans un hub USB-C si vous n’en avez pas déjà un.

Si le passage au silicium d’Apple est le point fort de ce produit, Apple a également mis en avant le design. C’est un tout-en-un qui est superbe sous tous les angles. Il est dommage qu’il soit freiné par quelques petits problèmes, comme un manque de ports déconcertant, mais cela ne l’empêche pas d’être superbe sur votre bureau.

Affichage : Superbe écran retina de 24 pouces

Apple a fait passer la taille de l’écran de 21,5 pouces à 24 pouces pour le rafraîchissement de l’iMac M1, et la différence est remarquable. Apple parle d’un écran Retina 4,5K, ce qui se traduit par une résolution de 4 480 x 2 520 et une densité de pixels de 218 ppi en termes de chiffres.

Les couleurs sont également fantastiques, car l’écran couvre la totalité de la gamme DCI-P3, et il est également très lumineux. Je me suis retrouvé à le faire fonctionner à environ 60 % la plupart du temps, malgré les grandes fenêtres orientées au sud dans mon bureau.

Performances : La puce M1 continue d’impressionner

L’iMac 2021 intègre la même puce M1 que le Mac mini et les MacBooks 2020, et elle est tout aussi impressionnante ici. La version du matériel que j’ai testée était équipée d’un processeur à 8 cœurs et d’un GPU à 7 cœurs, mais vous pouvez également obtenir l’iMac 2021 avec un GPU à 8 cœurs si vous avez besoin de performances supplémentaires.

Comme pour les autres Macs M1, le processeur est ici divisé en quatre cœurs à haute performance et quatre cœurs à faible consommation d’énergie. Cela signifie qu’il est plus économe en énergie que beaucoup de ses concurrents, et que les performances mono-cœur sont remarquablement bonnes, mais que les performances multi-cœur sont moyennes.

Pour obtenir une base de performance que vous pouvez comparer à d’autres matériels, j’ai exécuté une poignée de benchmarks. J’ai commencé par Cinebench, qui comporte des tests à un et à plusieurs cœurs. Comme prévu, l’iMac M1 a obtenu des résultats exceptionnels dans le test à un seul cœur, mais pas aussi bons dans le test à plusieurs cœurs.

L’iMac M1 a obtenu un score de 1492 dans le test Cinebench à un seul cœur, ce qui n’est qu’un peu moins que les 1532 obtenus par un Intel Core i7 de 11e génération. Dans le test multi-core, il a obtenu un score inférieur de 6893. Ces chiffres sont tous deux un peu plus bas que ceux du Mac Mini M1, qui a obtenu un score de 1521 pour un seul cœur et un score de 7662 pour plusieurs cœurs.

Après Cinebench, j’ai chargé GFXBench Metal pour exécuter quelques benchmarks de jeu. Le premier que j’ai lancé était Aztec Ruins (High Tier), qui simule un jeu haut de gamme avec un éclairage en temps réel et d’autres effets. Dans ce benchmark, l’iMac M1 a réussi à tourner à environ 22 FPS. C’est moins qu’idéal, mais à la limite du jouable.

Ensuite, j’ai lancé le benchmark Car Case qui simule un jeu de type course à grande vitesse. Dans ce benchmark, l’iMac M1 a obtenu environ 21 FPS. C’est un peu faible, mais j’ai vu un meilleur résultat lorsque j’ai lancé le benchmark T-Rex, moins intense. Dans ce benchmark, l’iMac M1 a atteint 60 FPS.

Il est important de noter que j’ai testé l’iMac d’entrée de gamme, équipé d’un GPU à 7 cœurs. Lorsque j’ai testé le Mac mini M1 avec le GPU à 8 cœurs l’année dernière, il a atteint environ 60 FPS dans le benchmark Car Chase, donc je m’attends à ce qu’un iMac équipé du GPU à 8 cœurs obtienne des résultats similaires.

Bien que j’aie dû revenir à ma machine Windows pour la plupart de mes jeux en raison d’un manque de compatibilité, l’iMac s’est étonnamment bien comporté dans les jeux auxquels j’ai joué. J’ai été particulièrement impressionné par la façon dont il a fait tourner Final Fantasy 14, qui n’a pas de client M1 natif. J’ai pu obtenir 30 FPS avec des paramètres relativement élevés et des runs de réservoir principal dans Tower at Paradigm’s Breach et Delubrum Reginae sans incident.

Productivité : Les utilisateurs professionnels voudront peut-être attendre, mais l’iMac M1 est prêt à travailler.

La puissante puce M1 d’Apple et un grand écran 4,5K se combinent pour faire de l’iMac 2021 une centrale de productivité. Je l’ai utilisé comme ma principale machine de travail pendant environ un mois sans incident, principalement pour le traitement de texte, la retouche d’images et d’autres tâches de productivité. J’ai particulièrement apprécié la taille et la résolution de l’écran pour l’édition d’images. Bien que je n’aie aucun besoin spécifique de la gamme de couleurs étendue de niveau professionnel, elle est là pour ceux qui en ont besoin.

Le clavier magique de base remplace le bouton TouchID par une touche de verrouillage, ce qui est moins utile.

L’iMac M1 est livré avec la dernière version du Magic Keyboard et de la Magic Mouse 2, dont les couleurs sont bien assorties. Le Magic Keyboard offre des touches de taille normale pour une frappe assez confortable, mais la course des touches est un peu plus faible que ce que j’aime. La principale caractéristique de ce clavier est qu’il est livré avec un bouton TouchID en option.

Bien que l’option TouchID ne soit pas disponible avec le modèle de base que j’ai testé, je sais par expérience avec le MacBook Air M1 que l’inclusion de TouchID est un gros gain de productivité car il vous permet d’éviter de saisir des mots de passe et de changer facilement d’utilisateur. Le clavier magique de base remplace le bouton TouchID par une touche de verrouillage, ce qui est moins utile.

La Magic Mouse 2 qui est livrée avec l’iMac M1 est la même souris que celle qui existe depuis 2015, avec une petite modification. Le dessus en verre est toujours alors que, mais les côtés et le fond sont assortis à la couleur de votre iMac. Le connecteur de chargeur lightning est toujours inexplicablement situé sur le fond, vous ne pouvez donc pas l’utiliser pendant la charge, et il est inconfortablement petit dans ma main.

Audio : Excellents haut-parleurs intégrés et Bluetooth décent pour les casques sans fil.

L’iMac 2021 intègre dans son châssis fin un système à six haut-parleurs étonnamment compétent, avec prise en charge du son spatial. J’ai l’habitude d’utiliser des écouteurs et des oreillettes, mais j’ai trouvé que les haut-parleurs intégrés étaient plus qu’adéquats en cas de besoin.

Les haut-parleurs sont suffisamment puissants pour remplir une grande pièce, et je n’ai pas remarqué le moindre soupçon de distorsion, même à des volumes élevés. Il y a même un peu plus de basses que ce à quoi je m’attendais, bien qu’un ensemble décent d’enceintes de bibliothèque ou de casques offre toujours une expérience d’écoute supérieure.

L’iMac 2021 intègre dans son châssis fin un système de six haut-parleurs étonnamment compétent, avec prise en charge du son spatial.

Si vous souhaitez utiliser des écouteurs, l’iMac 2021 dispose d’une prise audio sur le côté gauche du châssis. Il dispose également d’une connectivité Bluetooth intégrée, ce qui vous permet de brancher votre paire d’écouteurs préférée.

Réseau : Des vitesses exceptionnelles sur Ethernet et Wi-Fi 6

L’iMac 2021 M1 ne dispose pas d’une connexion Ethernet intégrée, mais certains modèles sont équipés d’une connexion Ethernet dans la brique d’alimentation. Toutes les versions prennent en charge le Wi-Fi 6, avec une rétrocompatibilité avec le Wi-Fi 5 si vous n’avez pas encore mis à niveau votre routeur. J’ai passé la plupart de mon temps avec l’iMac connecté à un réseau Eero Wi-Fi 5 que j’utilise parce que la portée est plus importante pour moi que la vitesse, mais je l’ai également testé sur un réseau Wi-Fi 6 et avec un adaptateur Ethernet.

Les vitesses réseau étaient excellentes, sur toute la ligne, par rapport aux autres appareils que j’ai utilisés et testés.

Outre les connexions Wi-Fi et filaires, l’iMac M1 est également doté de la technologie Bluetooth 5.0. La connexion Bluetooth est principalement utilisée pour connecter le Magic Keyboard et la Magic Mouse 2, mais je l’ai également utilisée avec une paire d’AirPods Pro et mon casque Avantree Ario Podio. La qualité du son et la portée étaient excellentes grâce à la prise en charge de Bluetooth 5.0, et j’ai pu écouter de la musique et des podcasts dans toute la maison.

Appareil photo : Caméra FaceTime 1080P

L’iMac M1 est équipé d’une caméra FaceTime Full HD 1080P, soutenue par le processeur de signal d’image M1 d’Apple. Concrètement, la caméra produit une image uniformément décente dans diverses conditions de luminosité, y compris en basse lumière, où beaucoup de webcams ont du mal. Il s’agit d’une nette amélioration par rapport à l’appareil photo fourni avec le MacBook Pro, même si l’image peut sembler un peu molle ou délavée dans certaines conditions d’éclairage.

Associé à la caméra améliorée, l’iMac M1 comprend également un ensemble de microphones intégrés massivement amélioré. Les trois microphones de haute qualité tirent parti de la formation de faisceau directionnel et d’un rapport signal/bruit élevé pour donner des résultats étonnamment bons.

Logiciel : Big Sur avec de magnifiques arrière-plans personnalisés

Comme la première série de Macs M1, l’iMac 2021 est livré avec macOS 11.4 Big Sur. Apple a conçu cette version de macOS en tenant compte du matériel M1, et chaque mise à jour a apporté des améliorations propres au M1. Tout d’abord, elle permet d’exécuter les applications iPhone et iPad en mode natif, et d’exécuter les anciennes applications Intel Mac via Rosetta 2.

La prise en charge des applications mobiles est un peu inégale, car de nombreuses applications n’apparaissent pas dans le Mac App Store. Par exemple, le clone de Zelda, Genshin Impact, n’est pas disponible malgré le fait qu’il prenne en charge les manettes. La prise en charge des applications Mac Intel héritées est bien meilleure, et je n’ai rencontré aucun problème pour exécuter des applications via Rosetta 2. En particulier, Photoshop a fonctionné sans problème, et le client Final Fantasy 14 a également fonctionné de manière surprenante.

Photoshop et d’autres applications populaires devraient un jour bénéficier de la prise en charge de M1, mais j’ai trouvé que Rosetta 2 offrait des performances plus qu’acceptables en attendant.

Quoi de neuf : La puce M1 d’Apple et un rafraîchissement visuel

L’iMac (2021) a reçu une longue liste de changements et de mises à jour depuis la dernière version de la gamme en 2016. La plus grande nouvelle est l’inclusion du silicium d’Apple sous la forme de la puce M1, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

La conception globale de l’iMac M1 a été considérablement remaniée. Les couleurs sont de retour, et il dispose d’un écran de 24 pouces, contre 21,5 pouces auparavant, bien que le facteur de forme global soit très similaire. Les haut-parleurs, le microphone et l’appareil photo ont également fait l’objet d’améliorations importantes, l’appareil photo passant d’un médiocre capteur 720p à un capteur Full HD 1080p soutenu par un traitement d’image avancé.

Prix : Cher, mais conçu pour durer

Avec un PDSF de 1 299 $ pour le modèle de base, et des prix qui ne cessent d’augmenter à partir de là, l’iMac M1 est indéniablement cher. Vous pouvez obtenir un ordinateur Windows tout-en-un de 24 pouces pour beaucoup moins que cela, mais l’iMac justifie son prix par ses capacités et son style supérieurs. L’association de la commodité et de la puissance en fait un produit qui vaut bien son prix.

iMac M1 (2021) vs Mac mini M1

Cette comparaison peut sembler étrange, mais elle est importante. L’iMac 2021 et le Mac mini 2020 ont un matériel très similaire, la différence majeure étant que l’iMac est un tout-en-un avec un bel écran, alors que le Mac mini n’a pas d’écran intégré.

La raison pour laquelle cette comparaison est importante est que le Mac mini 2020 de base a un prix de vente conseillé de 699 $, alors qu’un iMac avec le même CPU et GPU a un prix de vente conseillé de 1 499 $. Cela signifie que vous pourriez très bien associer un Mac mini à un écran 4K de 28 pouces comme l’Asus VP28UQG et économiser environ 500 $ par rapport à l’achat d’un iMac.

Bien que le Mac mini M1 soit une petite machine puissante à un prix très intéressant, l’iMac a un grand avantage dans sa simplicité. Il fonctionne dès sa sortie de la boîte, sans qu’il soit nécessaire d’acheter ou de configurer du matériel supplémentaire, et il est également très beau. Il dispose également d’excellents haut-parleurs et d’une caméra FaceTime fantastique, que vous ne trouverez pas sur un écran tiers bon marché.