Safari ou Chrome pour Mac : 9 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas utiliser Chrome

Safari ou Chrome pour Mac : 9 raisons pour lesquelles vous ne devriez pas utiliser Chrome

Entre Safari et Chrome sur Mac, Safari est le grand gagnant. Voici pourquoi vous devriez éviter d’utiliser Google Chrome sur Mac.
La popularité écrasante de Google Chrome sur macOS est un véritable exploit pour un navigateur qui n’est pas utilisé par défaut, mais c’est logique. À ses débuts, Chrome avait la réputation d’être léger et rapide. Il était meilleur que Safari et Firefox, disait-on. C’était peut-être vrai à l’époque, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

En fait, Safari bat Chrome sur Mac parce qu’il est plus économe en énergie, qu’il protège mieux votre vie privée et qu’il fonctionne de manière transparente avec l’écosystème Apple. Voici toutes les raisons pour lesquelles vous devriez éviter d’utiliser Google Chrome sur votre Mac.

 

1. Chrome consomme plus d’énergie que Safari

Sur un MacBook, vous pouvez cliquer sur l’icône de la batterie dans la barre de menus pour voir quelles applications consomment une quantité importante d’énergie. Si Chrome est en cours d’exécution, il apparaîtra souvent ici.

Chrome est connu pour accaparer la RAM et vider la batterie des ordinateurs portables. Ce problème est particulièrement marqué lorsque l’on compare Chrome à Safari, qui est optimisé pour fonctionner efficacement sur le matériel Mac.

Google a travaillé sur ce problème et a fait des progrès significatifs – dans certains de nos tests, Chrome a été plus performant que Safari – mais le plus souvent, vous obtiendrez de meilleures performances sur Mac en utilisant Safari.

Et vous n’avez pas à me croire sur parole : ouvrez le moniteur d’activité de votre Mac, puis allez dans la section CPU, mémoire ou énergie. Ouvrez quelques onglets dans Chrome et les mêmes dans un autre navigateur – Chrome utilisera presque toujours plus d’énergie pour le même travail.

 

2. Chrome fonctionne à sa manière

Contrairement à Safari, de nombreuses fonctionnalités de Chrome sont issues de ChromeOS, et non de macOS. Cela se traduit par une expérience moins qu’idéale sur un Mac, car Chrome fonctionne différemment des autres applications macOS.

Par exemple, la plupart des applications Mac se ferment instantanément lorsque vous appuyez sur Cmd + Q ; Chrome, par défaut, vous oblige à maintenir la combinaison enfoncée pendant quelques secondes avant de quitter (bien que vous puissiez désactiver cette fonctionnalité). De même, la plupart des applications Mac ont leur propre fenêtre de préférences ; Chrome utilise un site Web dans un onglet pour cela.

Chrome est également plus lent que Safari à s’adapter aux nouvelles fonctionnalités de macOS. Par exemple, macOS Mojave a introduit le mode sombre en septembre 2018, que Safari a pris en charge dès le départ. Mais Chrome n’a pas respecté cette fonctionnalité avant mars 2019 – soit six mois plus tard.

L’ancien système de notification était également un gâchis. Chrome utilisait sa propre configuration de notification qui ne s’intégrait pas au centre de notification sur un Mac. Heureusement, ce n’est plus le cas, mais c’était une énorme douleur pendant beaucoup trop longtemps.

Évidemment, il n’est pas idéal de forcer un utilisateur à apprendre un flux de travail et une interface utilisateur entièrement distincts alors qu’il est déjà habitué à l’un d’eux. Safari utilise les mêmes boutons et symboles que le reste de macOS, ce qui permet une expérience plus transparente.

 

3. Les extensions Chrome ont un prix

Il est vrai que dans le face-à-face entre Chrome et Safari, Chrome est le grand gagnant en matière d’extensions. Néanmoins, une bibliothèque d’extensions aussi importante a un prix.

Les extensions peuvent poser des problèmes de confidentialité, car beaucoup d’entre elles nécessitent un accès étendu à votre navigation. Bien que Safari ne propose pas autant d’extensions, vous pouvez être sûr que celles qui sont disponibles ont fait l’objet d’une inspection plus approfondie que celles de Google Chrome.

De toute façon, Safari dispose d’un grand nombre d’excellentes extensions. Certes, elles ne sont pas aussi nombreuses que celles de Google Chrome, mais elles couvrent toutes les fonctions principales dont vous avez besoin.

4. Google vous surveille

Bien que les intérêts de Google et d’Apple puissent sembler se chevaucher, les deux entreprises sont structurées de manière très différente. Les revenus de Google sont principalement basés sur la publicité, ce qui signifie qu’en tant qu’utilisateur, vous n’êtes pas vraiment le client, vous êtes le produit. Google ne gagne de l’argent que s’il peut, d’une manière ou d’une autre, acquérir des informations sur vous pour les vendre.
Bien que vous puissiez modifier Chrome pour protéger votre vie privée dans une certaine mesure, vous ne serez jamais totalement en sécurité avec une entreprise dont le modèle économique repose sur l’obtention de vos données.

Si cela vous semble orwellien, Chrome sur Mac n’est probablement pas fait pour vous.

 

5. Apple vous surveille moins

En revanche, le modèle économique d’Apple est basé sur la vente de son matériel à l’utilisateur. Les logiciels d’Apple sont généralement gratuits et n’ont de valeur que dans la mesure où ils rendent le matériel Apple plus attrayant pour le client. L’entreprise a une incitation plus directe à vous fournir un navigateur qui fonctionne bien avec les autres produits Apple.

En signe de cette bonne foi, Apple a introduit toute une série de mesures de protection de la vie privée dans macOS Mojave. Intelligent Tracking Prevention 2 (ITP 2) est une mise à jour d’une fonctionnalité introduite dans High Sierra qui tente de lutter contre le cross-site tracking, rendant plus difficile pour les sites web de vous suivre sur le web. Elle tente également d’éliminer les empreintes digitales, ce qui rend plus difficile pour les sites Web de vous identifier à l’avenir.

Vous pouvez également afficher un rapport de confidentialité à partir de la barre d’outils Safari, qui vous indique les applications qui ont le plus tenté de vous suivre et les traceurs qu’elles essaient d’utiliser.

 

6. Il n’y a pas de support pour Chrome sous Yosemite

La configuration requise pour Chrome ne prend en charge aucun Mac exécutant macOS Yosemite ou une version antérieure. Bien sûr, vous pouvez mettre votre Mac à jour gratuitement, mais de nombreuses personnes ne veulent pas ou ne peuvent pas le faire pour diverses raisons. Cela inclut les personnes qui utilisent des ordinateurs plus anciens qui ne prennent pas en charge la dernière version de macOS.

Safari, en revanche, est disponible pour toutes les versions de macOS, car il est intégré au système d’exploitation. Bien sûr, vous ne bénéficierez peut-être pas de toutes les dernières fonctionnalités, mais Apple continue de proposer des mises à jour de sécurité pendant plusieurs années et vous disposerez toujours de toutes les fonctionnalités de base d’un navigateur, quel que soit l’âge de votre système d’exploitation.

7. Safari est vraiment très bon

Pendant longtemps, la réponse collective aux points ci-dessus était « Bien sûr, mais aucun navigateur n’est meilleur que Chrome ». Cependant, les versions récentes de Safari sont plus rapides et plus élégantes que Chrome.

Sérieusement, si vous n’avez pas essayé ce navigateur depuis un moment, vous ne savez pas ce que vous ratez. Même l’écosystème des extensions a fait des progrès considérables ; les outils les plus courants vous attendent déjà. Il vous faudra vous adapter, mais vous ne reviendrez jamais en arrière. Essayez quelques trucs et astuces essentiels de Safari pour vous familiariser à nouveau.

Safari surpasse régulièrement Chrome dans les tests de vitesse du navigateur Jetstream et il offre désormais de nombreuses fonctionnalités qui étaient auparavant réservées aux utilisateurs de Chrome : traduction de sites Web, groupes d’onglets et mise à jour de la météo directement dans la barre de recherche.

 

8. Le mode de lecture de Safari est génial

Avez-vous déjà essayé de lire un article, mais vous ne pouviez pas passer les publicités ? Le mode Lecteur de Safari fait fi de la mauvaise mise en forme, des polices étranges et des pages de publicité pour vous offrir ce que vous êtes venu chercher : du texte pur et simplifié. Les images, les vidéos et les liens sont inclus, le tout dans un format facile à lire. Vous pouvez régler la taille de la police, la couleur de l’arrière-plan et même télécharger des articles pour les lire hors ligne.

Google propose une fonction expérimentale similaire, mais comme la suppression des publicités réduirait les marges bénéficiaires de Google, il est peu probable que la fonction complète soit bientôt disponible sur Chrome.

 

9. Safari s’intègre mieux à l’écosystème Apple

Si vous êtes un inconditionnel de la plate-forme Apple, Safari est sans conteste le meilleur choix. Tous les petits aspects s’intègrent mieux : vos mots de passe, par exemple, sont gérés par l’outil système d’Apple et synchronisés à l’aide d’iCloud. Il en va de même pour vos signets. La continuité avec iOS ne fonctionne également qu’avec Safari.

Si vous utilisez un iPhone ou un iPad, Handoff vous permet d’aller sur un site dans Safari sur votre appareil mobile, de prendre votre Mac et d’aller immédiatement sur le même site.

Ces ajouts peuvent sembler mineurs, mais ils constituent une expérience puissante qui rend l’utilisation de vos différents appareils beaucoup plus agréable.

 

Vous pouvez toujours essayer un autre navigateur

Bien que le débat Chrome contre Safari concerne les deux poids lourds de la bataille des navigateurs pour Mac, il existe également d’autres options à prendre en compte. Si vous n’aimez pas les deux navigateurs, vous pouvez toujours consulter notre liste des meilleurs navigateurs alternatifs pour les utilisateurs de Mac. Pourquoi ne pas découvrir certaines des fonctionnalités les plus intéressantes d’Opera et donner une chance à un navigateur moins connu ?

 

Flavien ROUX

Flavien ROUX est un spécialiste des opérateurs téléphoniques. Il a travaillé dans le domaine téléphonique pendant plus de vingt ans. Flavien aime partager ses connaissances à travers notre site internet.