Un moniteur QD-OLED en vaut-il la peine ?

By Matthieu CHARRIER

La technologie QD-OLED combine des techniques vues pour la première fois dans les panneaux LCD QLED avec la technologie OLED auto-émissive, améliorant les deux pour de meilleures couleurs et une image plus lumineuse. À l’heure où nous écrivons ces lignes, les prix des moniteurs QD-LED dépassent les 1000 $. Faut-il envisager d’en acheter un ?

Qu’est-ce qu’un moniteur QD-OLED ?

Un moniteur QD-OLED est simplement un moniteur d’ordinateur qui utilise un panneau QD-OLED, plutôt qu’une technologie concurrente. Le « QD » dans QD-OLED signifie « Quantum Dots » et « OLED » signifie « Organic Light Emitting Diode ». Le QD-OLED est une évolution de la technologie d’affichage OLED existante qui fait concurrence à la technologie LED-LCD standard. Le QD-OLED est une technologie de Samsung Display, tous les panneaux QD-OLED étant produits par ce fabricant.

Nous avons déjà abordé en détail les bases de la technologie QD-OLED, mais la principale différence par rapport à l’OLED standard est l’ajout d’une couche de QD qui est responsable de la reproduction des couleurs. Il s’agit de la même couche de points quantiques qui prête son nom au QLED, qui utilise une technologie d’affichage sous-jacente différente reposant sur un rétroéclairage.

Les écrans OLED de toutes sortes utilisent une technologie d’affichage auto-émissive. Cela signifie que ces écrans ont un taux de contraste exceptionnel, car les pixels individuels peuvent être désactivés pour reproduire des noirs presque parfaits. Il s’agit d’un aspect important de la qualité d’affichage, qui permet aux écrans OLED standard et aux nouveaux écrans QD-OLED d’offrir une meilleure qualité d’image perçue dans les bonnes conditions de visualisation.

La technologie QD-OLED a fait son apparition sur les téléviseurs en 2022, notamment sur le Samsung S95B, mais les fabricants de moniteurs ont mis du temps à l’adopter. Le risque de « burn-in » ou de rétention permanente de l’image, le coût et la taille de la plupart des panneaux OLED (rarement inférieure à 42 ou 48 pouces) n’ont probablement pas aidé.

A lire également :   Comment couper le son d'une vidéo sur iPhone

Qu’est-ce que le Neo QLED ? En quoi est-il différent des QLED et OLED ?

En quoi la technologie QD-OLED est-elle supérieure à la technologie LCD ou OLED ordinaire ?

Par rapport aux anciens moniteurs LCD à éclairage LED, les moniteurs QD-OLED présentent tous les avantages d’un écran OLED. Les pixels auto-émissifs permettent d’obtenir un taux de contraste imbattable sans avoir besoin d’algorithmes de gradation locale qui peuvent introduire une latence. Les écrans OLED ont également d’excellents temps de réponse, consomment moins d’énergie et offrent généralement des designs plus fins et plus légers.

Les différences entre les OLED standard et les QD-OLED sont un peu plus subtiles. L’OLED standard, également connu sous le nom de WOLED, repose sur une disposition de sous-pixels RVB où chaque pixel comprend des sous-pixels rouges, verts et bleus plus petits. Ceux-ci sont combinés pour créer différentes couleurs. La plupart des panneaux OLED modernes utilisent également un sous-pixel blanc pour une luminosité accrue.

Un panneau QD-OLED émet uniquement de la lumière bleue au niveau du pixel. Celle-ci passe ensuite par la couche de QD, qui convertit la lumière bleue en couleur sans perte d’énergie. La présence d’une couche de QD signifie également que les panneaux QD-OLED peuvent théoriquement afficher plus de couleurs que les panneaux WOLED standard.

Les panneaux QD-OLED devraient également être plus lumineux que les WOLED classiques puisque la lumière bleue générée est convertie sans perte d’énergie. Les panneaux OLED standard sont moins efficaces lorsqu’ils s’appuient sur la structure des sous-pixels WRGB pour créer la couleur, ce qui se traduit par une image plus sombre.

Quels sont les moniteurs QD-OLED disponibles ?

Jusqu’à présent, Alienware (une division de Dell) est la seule marque à avoir commercialisé des écrans QD-OLED. Le premier est le G-Sync Ultimate AW3423DW qui se vend environ 1 300 $. Le G-Sync Ultimate s’associe à une carte graphique NVIDIA, permettant une fréquence de rafraîchissement variable (VRR) allant jusqu’à 175 Hz et garantissant une luminosité de pointe de 1000 nits pour les contenus HDR.

A lire également :   Les meilleurs étuis pour l'iPhone 13 Pro 2022

Si vous avez la place pour un moniteur de 48 pouces, l’UltraGear OLED de LG et l’AORUS OLED sont d’autres options.

Qu’en est-il du phénomène de brûlure ?

La technologie QD-OLED pourrait être plus résistante aux brûlures, mais seul le temps nous le dira. Cette technologie n’est pas sur le marché depuis assez longtemps pour être testée. D’un autre côté, les fabricants connaissent suffisamment le problème pour que des mesures d’atténuation de la brûlure soient prévues dès le départ. Des sites Web comme RTINGS ont effectué des tests de déverminage sur des modèles OLED plus anciens dans le passé et sont en train de tester des modèles plus récents en utilisant une méthodologie similaire.

Ce n’était pas le cas avec les OLED standard, et les techniques visant à empêcher la rétention d’image, comme la gradation du logo statique et les rafraîchissements de pixels, n’ont été intégrées que dans les révisions ultérieures. La menace du burn-in est probablement l’une des principales raisons pour lesquelles les moniteurs OLED n’ont pas encore connu un grand succès.

Vous pouvez atténuer le phénomène de burn-in sur un téléviseur en évitant le contenu statique. La plupart des gens affichent toute une gamme de contenus sur leur téléviseur : films, sports, jeux vidéo, YouTube, etc. Sur un écran, les mêmes éléments statiques sont fréquemment affichés. Des éléments comme la barre des tâches de Windows, le dock de macOS, les icônes de la barre d’état-major ou de la barre de menu, l’interface utilisateur de votre navigateur ou toute autre application que vous utilisez souvent.

La technologie QD-OLED, comme la technologie WOLED avant elle, et toute autre itération future de la technologie OLED, dépend d’un matériau organique pour générer de la lumière. Comme toute autre matière organique, celle-ci se dégrade au fil du temps en raison d’une utilisation normale. Lorsque certains pixels sont plus utilisés que d’autres, ils se dégradent plus rapidement que ceux qui les entourent. Il peut en résulter une rétention d’image, ou ce que l’on appelle familièrement le « burn-in ».

A lire également :   Voici la nouvelle application Microsoft Outlook pour Windows et Mac

Sur les téléviseurs WOLED, la rémanence se produit au niveau des sous-pixels. Par exemple, si vous affichez un élément rouge statique à l’écran, il peut  » brûler  » plus rapidement que les éléments verts ou bleus qui l’entourent. Cela signifie que la rétention sera beaucoup plus visible sur un fond rouge, ou toute autre couleur qui dépend du sous-pixel rouge (violet, par exemple).

Avec le QD-OLED, ce n’est pas le cas. Étant donné que l’écran OLED ne génère que de la lumière bleue et que la couche QD est responsable de la reproduction des couleurs, tous les pixels se consumeront à un rythme égal. On ne sait pas encore comment cela se présentera à l’avenir.

Les moniteurs QD-OLED valent-ils le coût ?

Il est difficile de recommander un moniteur QD-OLED à tous, sauf aux joueurs qui doivent tout avoir, du moins au moment de la publication. Avec seulement deux modèles disponibles dans une seule résolution et un seul format d’image, il n’y a pas beaucoup de choix. Du côté positif, les moniteurs QD-OLED d’Alienware ont d’excellentes performances HDR, un taux de contraste exceptionnel et des taux de rafraîchissement suffisamment élevés pour la plupart des utilisateurs si un moniteur incurvé 21:9 est ce que vous recherchez.

La technologie OLED en général est bonne pour la production vidéo, fournissant une représentation fidèle du « noir absolu » à des fins de mastering. La couche QD aidera certainement à la reproduction des couleurs, bien que la calibration soit essentielle pour ce genre de travail. L’absence d’une dalle 4K sera toutefois un sujet de préoccupation, et les vidéastes auront peut-être intérêt à investir leur argent dans un OLED existant comme le LG C2.

Avec le temps, d’autres modèles arriveront sur le marché, ce qui devrait faire baisser les prix. Si vous n’avez pas mis votre écran à niveau depuis un certain temps, le passage à la 4K pourrait suffire à vous impressionner, que vous optiez pour un écran LCD ou OLED (QD).

Laisser un commentaire