On a vraiment testé la Freebox Optique
mail Envoyer à un ami

Lors d’un passage à Montpellier vendredi, Le Journal du Freenaute a pu avoir accès à une Freebox Optique en fonctionnement et vous propose aujourd’hui des tests de débit sur celle-ci.

La Freebox Optique que nous avons pu tester était branchée dans le NRO de Bérard, détecté il y a quatre jours (et dont nous vous présenterons quelques photos d’intérieur très bientôt…).

C’est une Freebox 100% identique (au niveau matériel et firmware) à celles installées chez les premiers abonnés fibre de Paris et Montpellier. La seule différence est donc qu’elle soit connectée directement sur les switch Cisco Catalyst 4500 par l’intermédiaire d’une jarretière de 20m, ce qui lui assure une connexion optimale. Cependant, étant donné que l’atténuation dûe à la distance est infime sur une fibre optique (par rapport à nos vieilles paires de cuivre), nous pouvons considérer que les résultats reflètent bien les performances moyennes et actuelles de l’offre FTTH de Free.

  • Les tests de latence (ping)

Ce qui est intéressant de connaitre pour ces connexions FTTH, c’est la latence entre l’ordinateur de l’abonné et le switch optique du NRO. En effet, la latence présente entre les différents routeurs du réseau (pour aller de Montpellier à Paris par exemple) sera identique quelque soit la technologie utilisée (fibre optique, cuivre, cable…) pour relier l’abonné au reste du réseau.

Nous avons donc réalisé un ping depuis le PC connecté à la Freebox en direction du switch optique. A la différence des technologies xDSL où elle est de 7-8 ms, la latence est ici inférieure à 1 ms (comme sur un réseau local). Nous décidons alors d’effectuer un ping en direction d’un équipement réseau de Free se trouvant à Montpellier, mais pas dans le NRO de Bérard (en l’occurrence un serveur DNS).

Surprise : la latence est encore bien souvent inférieure à 1 ms !

  • Les tests de débits

Comme l’a expliqué Frédéric Gander sur les newsgroups hier, le débit atteignable sur de longues distances peut être ralenti à cause de la fenêtre TCP. Ainsi, pour tester le téléchargement nous avons adopté plusieurs techniques.

Le test traditionnel : le transfert FTP

Dans un premier temps, nous avons voulu tester les débits atteignables avec des téléchargements FTP. Afin de ne pas être limité par le serveur distant (limite de débit par connexion) ou par la fenêtre TCP, nous avons lancé plusieurs téléchargements simultanés.

Débit cumulé FTP en download : 10,9 Mo/s soit 87,2 Mbit/s

Nous avons ensuite réalisé un test d’émission de donnés vers un serveur se trouvant à Paris. Un seul envoi a suffit à atteindre le maximum.

Débit FTP en upload : 5,6 Mo/s soit 44,8 Mbit/s

Tests de débits purs avec Iperf

Iperf est un logiciel qui permet de tester une portion de réseau en plaçant un serveur d’un coté et un client de l’autre. Iperf envoie des paquets TCP sur la liaison mais n’écrit pas sur les disques dur du client et du serveur, ce qui permet de ne pas être (éventuellement) limité par ceux-ci.

Il est aussi également capable de modifier la taille de fenêtre TCP du client et du serveur, ce qui permet alors de limiter les problèmes liées à celle-ci. Par ailleurs, le débit en download a été obtenu sans besoin de modifier la taille de celle-ci.

Avant notre départ pour Montpellier, nous avons donc lancé plusieurs serveurs Iperf sur des machines physiquement hébergés à Roubaix (datacenter OVH) avec la commande suivante : iperf -s -w 500k

Voici alors les résultats obtenus en lançant Iperf avec la commande suivante sur le client : iperf -i 1 -w 500k -c ip_du_serveur

Download : un peu plus de 94 Mbit/s

Upload : un peu plus de 45 Mbit/s (pas de capture pour ce test désolé)

  • Conclusion

Après ces quelques tests, nous pouvons dire que les performances de la Freebox Optique sont belles et bien au rendez-vous et correspondent (à peu de choses près) aux caractéristiques de l’offre : 100 Mbits en download et 50 Mbits en upload.

Ces débits devraient offrir une réelle amélioration de la qualité et du confort d’utilisation de nombreux services. Avec la TV Perso, la qualité des émissions Live pourra être similaire à celle que l’on obtient sur tout autre chaîne du bouquet Freebox TV. Autre exemple, la télévision haute définition devient alors accessible à tout le monde sur différents postes (boitier HD, multiposte…) avec une qualité irréprochable.

Un autre point fort d’une connexion fibre est sa fiabilité, ce qui devrait permettre le développement de services comme la vidéo surveillance, la domotique, l’assistance médicale à domicile…

La fibre otique semble donc bien tenir ses promesses et il ne fait aucun doute que son déploiement à grande échelle permettra le développement de nouvelles applications auxquels personne ne pense encore…

Beta test : Vous pouvez maintenant commenter les articles sans être inscrit :-)

Tags : , ,
Articles relatifs :

Dernières news de l'édition
7/4 [Reportage] Déploiement de fibre optique...
11/2 Le premier Dslam corse activé !
1/2 Lancement de Free-Reseau.fr, l'état du r...
14/1 Confirmation : la Freebox révolution est...
13/1

Rechercher un article
Action Iliad
  • hausse 195.25 (-0,15%)
Partager ...

  • Bookmark and Share
Sous catégories
Editions
Les tutoriaux
Activation de DSLAM
Flux RSS