Après les scandales liés à Facebook, il est devenu évident que nous sommes plus conscients de la quantité de données que nous laissons derrière nous en ligne. Certaines données sont accidentellement transmises aux sites web par notre volonté, mais la plupart ne le sont pas. Nous laissons des données involontaires derrière nous lorsque nous naviguons sur l’internet. Les sites web, les réseaux publicitaires et d’autres sites web utilisent ces informations pour établir des profils de nos intérêts et nous montrer des publicités.

Parfois, cela peut être utile. Mais la plupart du temps, cela peut sembler effrayant et indésirable.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour rendre le web plus privé et ne pas être suivi. Ce ne sont là que quelques-unes des mesures que vous pouvez prendre. Vous pouvez ajuster certains paramètres ou installer des extensions qui en supprimeront davantage.

Qu’est-ce qui n’est pas privé ? Le mode de navigation privée

Votre navigateur dispose peut-être d’un mode de navigation privée. Quatre options sont disponibles : Chrome, Firefox Safari et Edge. Toutefois, il existe des limitations importantes.

Ce mode peut être très utile. Il crée une identité entièrement nouvelle que vous pouvez utiliser pour naviguer sur l’internet, puis l’efface dès que vous fermez la fenêtre. Ce mode est parfait pour les sessions de navigation rapides et discrètes.

Mais il n’est pas idéal pour une utilisation à long terme. Un certain suivi du web peut être nécessaire. Facebook peut se souvenir que vous vous connectez à chaque fois que vous visitez le site. Facebook n’a pas besoin de savoir quels sites web vous visitez. La navigation privée ne vous permet pas de le faire. La navigation privée n’empêche pas les publicités de vous suivre partout.

Vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur

La première chose que vous pouvez faire est d’indiquer à votre navigateur que les cookies provenant de tiers ne sont pas autorisés.

Les cookies sont de petits éléments d’information que les sites web stockent sur votre disque dur. Les cookies peuvent être utilisés pour des choses utiles comme vous garder connecté, mais aussi pour vous suivre en enregistrant des sites spécifiques, comme celui qui affiche une unité publicitaire.

Si vous dites à votre navigateur de ne pas autoriser les cookies tiers, il cessera d’autoriser les domaines que vous ne visitez pas réellement (comme l’annonceur du site). Il cessera également de vérifier vos cookies. Cela ne mettra pas fin à tout suivi, mais le rendra moins fréquent et affichera moins de publicités personnalisées. Il est important de noter qu’il s’agit d’une étape simple qui ne cassera rien. Elle devrait rendre le web un peu plus sûr sans pour autant rendre votre expérience de navigation moins privée.

Pour effectuer ce changement…

Chrome : Sélectionnez Paramètres, avancé, paramètres de contenu et cookies. Ensuite, activez « bloquer les cookies tiers ».

Edge : Naviguez jusqu’à Paramètres et affichez Paramètres avancés, Cookies. Ensuite, sélectionnez la case déroulante pour bloquer uniquement les cookies tiers.

Firefox : Naviguez jusqu’à Préférences > Confidentialité et sécurité. Ensuite, changez la section Historique en « jamais » à partir de « accepter les cookies tiers ».

Safari : Apple active en fait ce paramètre par défaut. Vous pouvez vérifier que ce paramètre a été activé en allant dans Préférences.

Vous pouvez en bloquer encore plus avec une extension de navigateur

Ces options peuvent être utiles mais ne permettent pas de tout bloquer. Pourtant, de nombreux traceurs indésirables parviennent à passer au travers. Vous pouvez y remédier en installant des extensions de navigateur.

Il existe de nombreuses options. Certaines bloquent plus que d’autres. Vous pouvez utiliser un cookie ou un adblocker complet.

Comme je suis employé par un site Web qui gagne de l’argent grâce aux publicités pour la vidéo, j’ai décidé de me concentrer sur une seule option : Privacy Badger de l’Electronic Frontier Foundation.

Privacy Badger, qui ne s’appuie sur aucun autre traceur ou cookie pour bloquer, est une option intéressante. Au lieu de cela, l’extension surveille le Web pour voir quels trackers agissent de manière inappropriée. Si elle détecte qu’un élément apparaît sur deux sites Web sans rapport avec le sien, l’extension prend les mesures appropriées et le bloque.

Les trackers et les bloqueurs de publicité devraient pouvoir fonctionner dans la plupart des situations. Vous devez savoir que certains sites Web peuvent apparaître légèrement cassés si votre extension efface trop de pages. Le plus souvent, vous ne pourrez désactiver l’extension que sur cette page et la faire fonctionner à nouveau.

Privacy Badger peut être utilisé sur Chrome, Firefox ou Opera. Ghostery fonctionne bien sur Safari et Edge. Il est transparent quant à ce qu’il bloque sur chaque site. Ghostery est également disponible pour d’autres navigateurs.

Vous pouvez également le faire sur votre téléphone

Bien que les publicités ciblées soient le plus souvent évoquées sur l’ordinateur de bureau, elles s’appliquent également aux appareils mobiles. En fonction de votre téléphone, il existe plusieurs options pour y faire face.

Safari peut vous permettre d’installer des extensions pour iOS qui peuvent bloquer les traqueurs de publicités. 1Blocker est devenu une option bien connue. iMore en cite également quelques autres. Des navigateurs tiers, axés sur la confidentialité, peuvent également être installés, comme celui de Ghostery.

Les utilisateurs d’Android devront télécharger un navigateur supplémentaire. Firefox Focus bloque les trackers, et propose un bouton pour effacer rapidement toutes les données. Il existe de nombreux choix. Il est également accessible sur iOS.

Veillez à vérifier vos paramètres Facebook et Google.

Il est également utile d’utiliser les options qui sont à votre disposition. Facebook, Google ou d’autres grandes sociétés de publicité sur Internet vous offrent souvent la possibilité de refuser certains suivis et personnalisations. Même si ce n’est pas toujours la meilleure option, c’est toujours quelque chose.

Facebook, par exemple, vous permet de désactiver la personnalisation des annonces en vous rendant sur son site de paramétrage des annonces. Ces options n’empêchent pas Facebook de suivre les utilisateurs. Toutefois, elles empêchent l’entreprise d’utiliser vos données de certaines manières. Google vous permet de désactiver la personnalisation des annonces en vous rendant sur ce site. Il existe également de nombreux réseaux de suivi publicitaire moins visibles qui vous permettent de refuser certains types de suivi en vous rendant sur ce site.

Bien que ces mesures puissent vous aider à résoudre certains problèmes de confidentialité en ligne, elles ne les résoudront pas tous. Certains aspects sont inévitables, mais Apple se défend. D’autres peuvent être évités en franchissant des obstacles plus importants, comme l’acheminement de votre trafic via d’autres ordinateurs. Ce sont là des mesures simples, mais cruciales, qui peuvent contribuer à rendre le web moins effrayant.