Entrée en Bourse pour OVHcloud

Entrée en Bourse pour OVHcloud

Le géant français de l’informatique en ligne s’apprête à faire le grand saut en Bourse. OVHcloud entend s’introduire sur Euronext dès le 15 octobre, et espère être valorisé entre 3,5 et 3,7 milliards d’euros. Cela s’annonce désormais comme la plus grosse opération de l’année sur Euronext, après le report sine die de l’IPO d’Icade Santé. L’émission de nouvelles actions dans le cadre de l’offre devrait permettre de lever 350 millions d’euros. La vente d’actions existantes par d’autres actionnaires tels que la famille Klaba devrait permettre de lever 50 millions supplémentaires.

L’hébergeur espère une introduction entre 18,5 euros et 20 euros par action, indique-t-il dans un communiqué. Il confirme que tout est désormais en place pour que la procédure arrive à son terme dans le courant du mois.

Plus concrètement il est question de « l’émission de nouvelles actions ordinaires (les «Actions Nouvelles » ) par OVHcloud pour un montant d’environ 350 millions d’euros (correspondant à un maximum de 18 918 919 nouvelles actions, sur la base de la borne inférieure de la fourchette de prix indicative) et la cession d’au plus 2 702 702 actions existantes (les «Actions Cédées Initiales »), sur la base de la borne inférieure de la fourchette de prix indicative (soit environ 50 millions d’euros) par KKR, TowerBrook Capital Partners, des membres de la famille Klaba et certains dirigeants, salariés et anciens salariés de la Société (les « Actionnaires Cédants »)».

Cette offre au public en France est « réalisée sous la forme d’une offre à prix ouvert, destinée aux personnes physiques (« l’OPO ») ; et un placement privé international (« le Placement Global ») principalement destiné aux investisseurs institutionnels en France et à l’étranger, y compris aux États-Unis d’Amérique auprès d’acheteurs institutionnels qualifiés en vertu de la Règle 144A du U.S. Securities Act de 1933, tel qu’amendé (le « Securities Act »), et hors des Etats-Unis d’Amérique en vertu de la Regulation S du Securities Act ».

La clôture de l’OPO est prévue « le 13 octobre 2021 à 17 heures (heure de Paris) pour les ordres passés au guichet et à 20 heures (heure de Paris) pour les ordres passés par internet. La clôture du Placement Global est prévue le 14 octobre 2021 à 12 heures (heure de Paris) ».

Il existe également une option de surallocation. Il s’agit de la vente d’actions existantes supplémentaires par KKR et TowerBrook Capital Partners « représentant un maximum de 15 % du nombre total des Actions Nouvelles et des Actions Cédées Initiales (les « Actions Cédées Supplémentaires »), correspondant à un maximum de 3 243 244 actions existantes supplémentaires, sur la base de la borne inférieure de la fourchette de prix indicative ».

OVH : un leader européen de l’hébergement numérique

OVHcloud, qui compte 1,6 million de clients à l’international, a pour ambition de proposer aux professionnels des infrastructures et des solutions dédiées à l’hébergement, la sécurité et l’évolution des données numériques.

OVH opte pour une technologie de cloud ouvert afin de proposer une grande liberté de choix pour ses clients. Les valeurs fortes d’OVH sont : la confiance, l’esprit d’équipe, la passion, l’innovation et la responsabilité.

Le groupe compte 2 253 salariés fin 2020 dont 1 512 en France ; 333 en Europe (hors France) ; 329 en Amérique du Nord et 79 en région Asie Pacifique. OVHcloud compte également presque 4 millions de noms de domaine ainsi que 18 millions d’applications hébergées.

Pour répondre à cette demande, OVHcloud possède un réseau de 32 datacenters internationaux et compte plus de 400 000 serveurs hébergés d’une puissance cumulée de 20 Terabits par seconde.

OVH se positionne comme leader européen du cloud face à une concurrence majoritairement américaine (Microsoft Azure, Google Cloud ou encore Amazon Web Services).

Notons aussi que le groupe est un prestataire de type FAI (Fournisseur d’Accès à Internet), notamment par la fibre. La téléphonie standard et mobile font également partie des services d’OVH.

 

Quatre axes de croissance

Cette levée de fonds doit permettre à OVHcloud de continuer à financer son expansion qui repose sur quatre grands axes détaillés par Michel Paulin. La société veut d’abord continuer à se développer sur ses trois grands marchés : les entreprises, le secteur public et aussi ses partenaires qui revendent ses services en marque blanche. Ensuite, OVHcloud va injecter d’avantage de services reposant sur de l’intelligence artificielle, plus précisément du machine learning, de la protection et de la sécurisation des données. Ensuite «nous allons développer notre offre aux États-Unis, au Canada, en Asie et en Australie», mentionne Michel Paulin. Outre-Atlantique, le groupe a réorienté son offre vers les PME. Enfin, le quatrième axe de croissance va reposer sur des acquisitions ciblées, notamment pour acquérir de nouvelles compétences ou pour augmenter son offre de services.

 

Cloud souverain

Michel Paulin est bien décidé à jouer la carte de la souveraineté européenne pour se distinguer des grands acteurs du secteur, tous Américains. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à rechercher des solutions d’hébergement européennes pour leurs données. Un boulevard pour les prestataires comme OVHcloud ou Scaleway (une filiale d’Iliad, la maison-mère de Free), à condition de bien répondre aux attentes des clients.

Le récent incendie d’un des Data centers du groupe à Strasbourg a d’ailleurs conduit OVHcloud à repenser son offre pour introduire davantage de services lisés à la sécurité de données et à la redondance du stockage afin de mieux assurer la continuité de l’activité de ses clients.

L’introduction en Bourse d’OVHcloud sera la troisième cette année pour une grande entreprise française de la tech, après celle de la pépite musicale Believe en juin et celle en septembre de la société de distribution de produits de cybersécurité Exclusive Networks.

En quoi son activité est-elle stratégique ?

À l’heure actuelle, l’hébergement des données est perçu comme un élément essentiel de la souveraineté de la France, c’est-à-dire de sa capacité à ne pas être dépendante des autres pays. En particulier pour protéger des informations confidentielles de sa population (les données de santé, par exemple) ou stratégiques de ses entreprises. Le gouvernement a ainsi récemment créé un label « « Cloud de confiance » ​pour mieux les sécuriser, tandis que l’Europe a lancé l’initiative GAIA-X afin d’encadrer le stockage et le traitement des données. Mais beaucoup de services publics font encore trop souvent appel à des solutions américaines.

Ce qui pousse OVHcloud à se renforcer à l’étranger, en particulier en Asie et en Australie, où le Français exploite déjà trois centres de données. Il envisage «  » »  » « ​des opportunités d’expansion en Inde, en Indonésie, au Japon, en Corée du Sud et en Thaïlande, qui sont des marchés à fort potentiel » ».

 

Incendie chez OVH le 9 mars 2021 à Strasbourg

OVHcloud  a été touché par un important incendie à Strasbourg dans la nuit du 9 mars 2021 qui a détruit certaines de ses infrastructures. Certaines données de clients ont été perdues lors de cet incident, notamment pour ceux qui n’avaient pas souscrit aux options de sauvegarde complémentaire.

Le travail des équipes d’OVH ainsi que les moyens alloués ont permis le retour à la normale des services dans un délai de 3 à 4 semaines. Depuis, le groupe a amélioré la sécurité de ses infrastructures.

OVH indique que cet évènement a induit un retard de croissance estimé entre 3 et 4 trimestres du fait des avoirs clients établis à titre de dédommagements mais que cela ne remet pas en cause son potentiel de dynamique de croissance future.

 

Matthieu CHARRIER

Quitter la version mobile