Jump to content
Journal du Freenaute : Les forums
Chapi

Ma curiosité concernant le FTTH

Recommended Posts

Ma curiosité me poussant a posé des questions, en voici quelques unes après avoir lu vos dossiers ainsi que plusieurs pages sur Wikipedia et ailleurs(rapport IDATE), et aussi après lecture des commentaires d'une info sur Clubic concernant FT et son expérimentation FTTH en province.Je m'excuse par avance si des réponses sont déjà présentes mais une clarification pour mon petit crâne de piaf serait la bienvenue.

 

Est-ce que Free a choisi le principe d'une fibre par abonné(e) (Ethernet Direct Fiber) afin d'éviter en cas de panne ou autres tracas de tous genres en amont du splitter optique du GPON, qui mettrait alors 32/64 personnes sans connexion vers l'extérieur ?

 

D'après votre schéma, le splitter optique dans le cadre du GPON relierait les personnes sur une topologie en bus(une fibre sur laquelle les autres viennent se greffer), dans ce cas, les soucis en aval poseraient aussi et autant de problèmes que ceux en amont, ou alors la topologie est en étoile(1 entrée - plusieurs sorties) après le splitter optique(par exemple pour le réseau GPON de FT, quelle topologie après le splitter optique) ?

 

Free a-t-il choisi "Ethernet in the First Mile"(EFM) afin d'avoir un réseau utilisant le protocole Ethernet de bout en bout depuis son coeur de réseau jusqu'au bout de la ligne de l'abonné(e) et ainsi éviter une encapsulation qui lui aurait fait perdre un pourcentage non négligeable de Mb/s pour l'acheminement des différents services actuels et futurs ?

Cela lui évite peut-être l'acquisition d'appareils qu'il aurait dû mettre dans ses NRO pour l'encapsulation ou alors l'encapsulation dans la Freebox(avant la transmission vers le NRO).

 

Est-ce aussi pour cela que la plupart des liens que Free a en France sont des liaisons Gigabit Ethernet ? Ces liens GE sont tous sur fibre optique ou pas ?

 

Pour quelles raisons l'EPON permet des débits symétriques que le GPON ne permet pas ?(Rapport IDATE page 21)

Est-ce à cause du multiplexage ?

 

Est-ce que Free grâce au choix d'une fibre dédiée par abonné(e) pourra multiplexer chacune des fibres(NRO-abonné(e)) en utilisant le DWDM afin d'augmenter de façon gigantesque les débits proposés à ses abonné(e)s ?

 

Le réseau FTTH de Free sera un réseau passif des NRO à chaque abonné(e) voire de son coeur de réseau à chaque abonné(e) ou alors il y aura un élément actif entre coeur de réseau et NRO, ou NRO et abonné(e) ?

Il semble qu'il y aura des commutateurs Ethernet ? Si oui, cela signifie-t-il que le réseau sera de type actif ?

 

Quel type de fibre va-t-il utiliser entre le coeur de réseau et les NRO, et entre le NRO et l'abonné(e) ? Fibre monomode ou fibre multimode ?

 

J'espère ne pas trop tous vous embêter avec l'ensemble de mes questions.Par avance, je vous remercie tous de vos réponses.

 

Sébastien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ma curiosité me poussant a posé des questions, en voici quelques unes après avoir lu vos dossiers ainsi que plusieurs pages sur Wikipedia et ailleurs(rapport IDATE), et aussi après lecture des commentaires d'une info sur Clubic concernant FT et son expérimentation FTTH en province.Je m'excuse par avance si des réponses sont déjà présentes mais une clarification pour mon petit crâne de piaf serait la bienvenue.

 

Est-ce que Free a choisi le principe d'une fibre par abonné(e) (Ethernet Direct Fiber) afin d'éviter en cas de panne ou autres tracas de tous genres en amont du splitter optique du GPON, qui mettrait alors 32/64 personnes sans connexion vers l'extérieur ?

Pas vraiment je pense... l'intêret de pouvoir faire du p2p, c'est d'une part pour le caractère illimité en potentiel offert par la techno, mais aussi parce qu'en pratique le dégroupage est aisé à mettre en oeuvre. Dans le cas du PON, il s'agirait de faire des vlan (ce qui n'est pas une situation de non dégroupé, mais on s'approche de cette notion).

Apres les splitter en panne... PON c'est Passive:) donc un spliter passif en panne... c'est vraiment vraiment pas de bol )

D'après votre schéma, le splitter optique dans le cadre du GPON relierait les personnes sur une topologie en bus(une fibre sur laquelle les autres viennent se greffer), dans ce cas, les soucis en aval poseraient aussi et autant de problèmes que ceux en amont, ou alors la topologie est en étoile(1 entrée - plusieurs sorties) après le splitter optique(par exemple pour le réseau GPON de FT, quelle topologie après le splitter optique) ?

Imagine une grappe de raisin... tu as la branches principales et des greffes... si tu coupes une petite greffe ou plusieurs raisin... les autres ne sont pas impactés.

 

Free a-t-il choisi "Ethernet in the First Mile"(EFM) afin d'avoir un réseau utilisant le protocole Ethernet de bout en bout depuis son coeur de réseau jusqu'au bout de la ligne de l'abonné(e) et ainsi éviter une encapsulation qui lui aurait fait perdre un pourcentage non négligeable de Mb/s pour l'acheminement des différents services actuels et futurs ?

Cela lui évite peut-être l'acquisition d'appareils qu'il aurait dû mettre dans ses NRO pour l'encapsulation ou alors l'encapsulation dans la Freebox(avant la transmission vers le NRO).

 

Non non... l'encapsulation ATM, même si ça bouffe un peu de bande passante... lorsque tu as une telle bande passante dispo sur fibre, c'est plus que négligeable... la raison c'est que c'est plus coule de faire de l'ethernet :)

 

plus sérieusement... ATM ce n'est pas trop le style de la maison Free... qui déploie son réseau full ethernet depuis déjà plusieurs année... et faire de l'ethernet jusqu'à l'abonné a des avantages aussi... mais ça ne veut pas dire que ATM c'est nul... bien au contraire.. ATM est un superbe protocole... un peu usine à gaz tellement c'est gros... mais ça revient à la mode avec MPLS (tandis que ethernet l'est avec L2TPv3)

 

Est-ce aussi pour cela que la plupart des liens que Free a en France sont des liaisons Gigabit Ethernet ? Ces liens GE sont tous sur fibre optique ou pas ?

Non.. en fait tu as des liens fibres optique ATM... (155mbps par exemple) les liens SDH en sont un exemple...

Si clairement sur les longues distances (plus de 100m) ce sont des fibres... il y a des liens GE dans les répartiteurs entre les DSLAM freebox et les switch qui sont fait en cable ethernet RJ45 (cat5e-6-7)

 

Pour quelles raisons l'EPON permet des débits symétriques que le GPON ne permet pas ?(Rapport IDATE page 21)

Est-ce à cause du multiplexage ?

En GPON, chacun a un delta de multiplexage en longueur d'onde sur la fibre... (une longueur d'onde chacun). Or un upstream, il y a un multiplexage non pas en frequence mais en temps ( TDMA - Time division multiplexing) ce qui fait qu'une longueur d'onde est partagée entre plusieurs... et ce avec un temps pour chacun... Meme si aujourd'hui ça semble déjà suffir... l'adsl 512 suffisait aussi il y a 5ans...

 

Est-ce que Free grâce au choix d'une fibre dédiée par abonné(e) pourra multiplexer chacune des fibres(NRO-abonné(e)) en utilisant le DWDM afin d'augmenter de façon gigantesque les débits proposés à ses abonné(e)s ?

Il faudra vérifier le type de fibre... à priori je me suis trompé et ce serait de la monomode...

En tout cas.. on en est vraiment pas là... même si techniquement c'est possible... n'oublions pas les coûts exorbitants qu'un systeme de multiplexage de chaque coté engendrerait... (et le prix et la taille de la fbx ;) )

 

Le réseau FTTH de Free sera un réseau passif des NRO à chaque abonné(e) voire de son coeur de réseau à chaque abonné(e) ou alors il y aura un élément actif entre coeur de réseau et NRO, ou NRO et abonné(e) ?

Il semble qu'il y aura des commutateurs Ethernet ? Si oui, cela signifie-t-il que le réseau sera de type actif ?

Il faut que je revois... mais je crois que c'est autoalimenté... en tout cas... derriere le NRO c'est clairement actif avec non plus des DSLAM mais des switch optiques...

 

Quel type de fibre va-t-il utiliser entre le coeur de réseau et les NRO, et entre le NRO et l'abonné(e) ? Fibre monomode ou fibre multimode ?

apparement monomode... (contrairement à ce que j'ai ecrit et ça ce qu'on m'avait dit ;) )

mais le but est de rester avec un matériel standard et une connecitque standard... le but étant de faire en sorte que chaque foyer puisse en cas de besoin aller changer la fibre (prise murale -- fbx) dans la grande surface d'à côté.

 

Ca pose un petit problème de sécurité, si qq'un la regarde... mais il est possible de faire en sorte que si un echo redondant n'est pas renvoyé... alors on coupe l'emission de laser... ça préserve un peu les guignolos qui vont se dire ohhhh sé zoli :)

 

J'espère ne pas trop tous vous embêter avec l'ensemble de mes questions.Par avance, je vous remercie tous de vos réponses.

 

Sébastien

 

fiouu j'en peux plus :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je savais bien qu'à l'heure où j'ai écrit j'avais oublié le fait qu'avec une telle architecture en EP2P le dégroupage de la fibre se ferait dans de bien meilleures conditions que le GPON.

Concernant les pannes d'un splitter passif, la méga poisse peut faire partie du lot, on ne sait jamais.

 

Pour la comparaison avec la grappe de raisin, je comprends bien mais sur le schéma cela donne l'impression que si l'on coupe la fibre juste après le splitter, il n'y a plus rien.

Le splitter passif est du genre à accueillir une seule fibre en entrée et à la sortie plusieurs fibres ou alors une seule fibre et ensuite comme une branche d'arbre ?

 

Free a donc des liens FO en ATM ? Dans quelles proportions(liens FO en ATM, liens SDH) si c'est possible d'avoir les infos ?

Actuellement Free a dimensionné les différents points de son réseau avec quels débits et en utilisant quels protocoles ?(Pour le coeur de réseau, liasons vers datacenter, liaisons vers les NRA(en propre) ou dernier tronçon entre fibre louée en DSP ou par entreprise lambda)

Les liens en GE entre les DSLAMs Freebox et les switchs sont donc sur du bon vieux fil de cuivre si je comprends bien ?(bien blindé d'après ce que j'avais lu pour pour 5e-6-7)

Y'aurait-il une utilité à avoir ces liens entre switchs et DSLAMs sur de la fibre ou cela ne changerait rien car le cuivre fait bien son travail sur ce tronçon ?

 

L'impossibilité du GPON a pouvoir fournir un débit symétrique est bien dû au multiplexage même si dans ma petite tête de piaf pas très doué je pensais que c'était à cause du même type de multiplexage.Merci de ta précision sur le fait que cela est dû au multiplexage de type TDMA.

Je suis loin d'être défavorable à la fibre, bien au contraire.J'ai été converti à cette techno grâce au blog d'Alex Modesto que tu dois connaître.

Plus il y aura de débits, plus la fibre sera déployée dans toute la France, et quand je dis toute la France, j'entends et j'espère que pour une fois les territoires ultramarins ne seront pas oubliés, mais mis à part un réseau FTTH neutre, j'ai l'impression un petit peu qu'ils peuvent déjà s'asseoir dessus.

 

Le multiplexage DWDM coûte cher en matériel(et alimentation) actuellement ? Des 2 côtés si c'était mis en place, cela coûterait combien pour Free(côté NRO, ou coeur de réseau selon les possibilités techniques et le moindre coût engendré, et côté Freebox) ?

Le matériel est-il si imposant que cela ? La Freebox Optique ressemblerait à quoi en volume (armoire, voiture) ?

 

Suis content d'apprendre que la partie NRO-abonné sera de type passif évitant ainsi au minimum les soucis.

Autoalimenté, comment ? Tu parles pour les commutateurs Ethernet ? Le PoE ou un équivalent ? Ce seront des commutateurs Ethernet utilisant la fibre(comment on autoalimente quelque chose utilisant seulement de la fibre ?) ou le fil de cuivre(donc PoE) ?

 

En utilisant des switchs optiques à la place de DSLAMs, est-ce que le principe actuel de fonctionnement de services va totalement évolué et surtout être déplacé ailleurs, en particulier les chaînes de télé qui étaient acheminées jusqu'à chaque DSLAM ? L'ensemble des chaînes et la duplication de ces chaînes seront tjs au même endroit, pour éviter une consommation inutile qui ferait partir les châines depuis la tête de réseau ?

Les droits sur les chaînes gérées actuellement au niveau DSLAM seront-ils tjs gérées au même point ?

Le nombre de chaînes disponibles va potentiellement pouvoir exploser(même si les 2-3000 ne sont pas atteintes) comparativement à maintenant et si Free augmente la bande passante entre coeur de réseau et NRO ?

Le rapatriement des chaînes et des stations de radios locales se fera-t-il pareil que maintenant ou différement ?(Offre de rapatriement comme pour la radio actuellement avec tv-radio, bidouille comme pour les locales, ou TV/radios juste clients Free FTTH et envoyant leurs diffusions chez Free)

Les locales françaises (TV et radios) pourront venir en grand nombre.

 

En disant que l'on pourra changer la fibre optique entre la prise murale et la FBX-O, j'ai cru comprendre que la fibre de ces cordons que l'on trouve dans le commerce est monomode comme celle qui viendrait du NRO à la prise murale, ai-je bien compris ton propos ?

 

Concernant les coui**ns qui voudront regarder le signal lumineux dans la fibre, il y en aura tjs.En écrivant j'ai souvenir qu'il existe sur je ne sais plus quel type d'appareil un espèce de capuchon se rabattant directement sur la prise une fois celle-ci débranché de ce même appareil.

 

De nouveau, je m'excuse pour la longueur de mon message et pour mes nouvelles questions et je te re-remercie par avance pour l'ensemble de tes réponses.

 

Sébastien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Plus il y aura de débits, plus la fibre sera déployée dans toute la France, et quand je dis toute la France, j'entends et j'espère que pour une fois les territoires ultramarins ne seront pas oubliés, mais mis à part un réseau FTTH neutre, j'ai l'impression un petit peu qu'ils peuvent déjà s'asseoir dessus.

 

Le multiplexage DWDM coûte cher en matériel(et alimentation) actuellement ? Des 2 côtés si c'était mis en place, cela coûterait combien pour Free(côté NRO, ou coeur de réseau selon les possibilités techniques et le moindre coût engendré, et côté Freebox) ?

 

Ce genre de truc... c'est de toute façon du NRO à l'abonné. Je ne connais pas les prix... mais de toute façon pas envisageable pour une box grd public ( même du gigabit ethernet c'est une fortune à produire ! )

sans compter la taille de l'equipement que ça prendrait dans la fbx... il faudrait une fbx 4U :)

 

Le matériel est-il si imposant que cela ? La Freebox Optique ressemblerait à quoi en volume (armoire, voiture) ?

 

Tout dépend de génération d'équipement... il y a peu ... les coeur de commutation de FT prennait 100 à 200m²... aujourd'hui qq reglettes tout au plus... ce qui fait que bcp de répartiteur se retrouvent completement vides. Certes demain ça prendra surement moins de place...et ça ne coutera plus aussi cher.

 

Suis content d'apprendre que la partie NRO-abonné sera de type passif évitant ainsi au minimum les soucis.

Autoalimenté, comment ? Tu parles pour les commutateurs Ethernet ? Le PoE ou un équivalent ? Ce seront des commutateurs Ethernet utilisant la fibre(comment on autoalimente quelque chose utilisant seulement de la fibre ?) ou le fil de cuivre(donc PoE) ?

 

Je ne crois pas que ce soit passif... car il y aura un boitier en bas d'un immeuble... puis un boitier tout les deux étages... non non mais dans le cable tu peux imaginer de fournir l'alimentaiton... le PoE ce n'est que pour le cuivre :) mais je crois que c'est du très léger c'est pour ça que j'ai un doute... enfin c'est pas mal fait en tout cas :)

 

En utilisant des switchs optiques à la place de DSLAMs, est-ce que le principe actuel de fonctionnement de services va totalement évolué et surtout être déplacé ailleurs, en particulier les chaînes de télé qui étaient acheminées jusqu'à chaque DSLAM ? L'ensemble des chaînes et la duplication de ces chaînes seront tjs au même endroit, pour éviter une consommation inutile qui ferait partir les châines depuis la tête de réseau ?

Les droits sur les chaînes gérées actuellement au niveau DSLAM seront-ils tjs gérées au même point ?

Le nombre de chaînes disponibles va potentiellement pouvoir exploser(même si les 2-3000 ne sont pas atteintes) comparativement à maintenant et si Free augmente la bande passante entre coeur de réseau et NRO ?

 

En fait... il n'y a plus de DSLAM au sens DSLAM puis que pas de multiplexage à faire... mais c'est de la commutation... avec ça le P2P va cartonner :) mais les droits peuvent très bien être géré au niveau du switch tout comme l'acheminement des flux TV.

 

Le rapatriement des chaînes et des stations de radios locales se fera-t-il pareil que maintenant ou différement ?(Offre de rapatriement comme pour la radio actuellement avec tv-radio, bidouille comme pour les locales, ou TV/radios juste clients Free FTTH et envoyant leurs diffusions chez Free)

Les locales françaises (TV et radios) pourront venir en grand nombre.

 

En disant que l'on pourra changer la fibre optique entre la prise murale et la FBX-O, j'ai cru comprendre que la fibre de ces cordons que l'on trouve dans le commerce est monomode comme celle qui viendrait du NRO à la prise murale, ai-je bien compris ton propos ?

 

Pour l'instant ce serait plus de la multimode... mais l'utilisation qui en est faite c'est quoi ? relié une chaine hifi à une platine dvd... ou un ampli... bref... pas un gros developpement... l'arrivée de la fibre tth verra aussi l'arrivée de nouveau accéssoires dans les magasins...

 

Concernant les coui**ns qui voudront regarder le signal lumineux dans la fibre, il y en aura tjs.En écrivant j'ai souvenir qu'il existe sur je ne sais plus quel type d'appareil un espèce de capuchon se rabattant directement sur la prise une fois celle-ci débranché de ce même appareil.

 

Tout est question de norme de marché etc... regarde.. le betamax n'a pas été adopté alors qu'il etait mieux que la VHS... pour les connecteurs standard ce sera pareil... c'est un peu trop tôt pour y répondre.

De nouveau, je m'excuse pour la longueur de mon message et pour mes nouvelles questions et je te re-remercie par avance pour l'ensemble de tes réponses.

 

Sébastien

mais ne t'excuse pas :) je te remercie ça enrichie beaucoup le forum ! (si d'autres pouvaient participer d'ailleurs ;) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

(moi je lis juste, j'en profite pour apprendre un peu au passage hein, donc ne t'excuse pas, faut exploiter cette feignasse de FreeBzH !!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

boaaaa !!! bouuuuu t'es censé savoir tout ça déjà !! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
moi je lis juste
+1

Et c'est très instructif... malgré tout ces codes barbares...

 

boaaaa !!! bouuuuu t'es censé savoir tout ça déjà !! :)
:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

De combien de puissance et de voltage il serait nécessaire, pour qu'en plusieurs points(et pas uniquement en bout) d'un réseau de fibre optique d'envergure nationale, des adaptateurs fibre/Wifi soient déployés permettant un maillage de très forte densité de ces points d'accès Wifi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

réponse très simple : 100mW.

 

La puissance d'emission (PIRE) en wifi est règlementée;.. donc on ne fait pas ce qu'on veut;

 

Ceci dit pas grand intérêt à faire ce que tu dis;.. (enfin j'en vois pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour en même temps qu'un déploiement d'un réseau national FTTH, déployer en tous points du réseau et pas seulement à l'extrémité, du Wifi en mode Infrastructure, et pour éviter tout goulot d'étranglement en 802.11n(et b/g pour la rétro-compatibilité).

100 mW n'est que la puissance émise par l'antenne, d'après mes souvenirs, non ?

Je souhaiterais plutôt savoir quel voltage et quelle puissance seraient nécessaires pour alimenter le couple adaptateur fibre/Wifi-Antenne Wifi ? Je n'avais pas assez précisé ma question.

 

Le 802.11n est soumis à la même puissance d'émission(PIRE) de 100mW ?

Les antennes plus puissantes et qui augmentent considérablement la portée montent plus haut en puissance pour atteindre de plus longues distances ou cela fonctionne autrement ?

 

Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour en même temps qu'un déploiement d'un réseau national FTTH, déployer en tous points du réseau et pas seulement à l'extrémité, du Wifi en mode Infrastructure, et pour éviter tout goulot d'étranglement en 802.11n(et b/g pour la rétro-compatibilité).

100 mW n'est que la puissance émise par l'antenne, d'après mes souvenirs, non ?

Je souhaiterais plutôt savoir quel voltage et quelle puissance seraient nécessaires pour alimenter le couple adaptateur fibre/Wifi-Antenne Wifi ? Je n'avais pas assez précisé ma question.

 

Le 802.11n est soumis à la même puissance d'émission(PIRE) de 100mW ?

Les antennes plus puissantes et qui augmentent considérablement la portée montent plus haut en puissance pour atteindre de plus longues distances ou cela fonctionne autrement ?

 

Merci d'avance.

 

je pige pas trop ce que tu veux faire avec le fibres /wifi... les fibres sont faites sur mesures... pour des rues... et le wifi n'a pas bcp d'avenir pour ce type de couverture...

 

Pour les antennes amplifiée, le but est d'avoir du gain en réception, mais l'emission est limité (en PIRE) à 100mW. ce qui veut dire que tu dois baisser la puissance d'emission de l'AP si tu lui met une antenne à gain. exemple :

 

tu mets une antenne à 5dBi, ce à quoi tu ajoutes les dBm fournit par l'AP, tu ne dois pas dépasser 100mW soit 20dBm tu dois donc limiter ton AP à 15dBm soit 30mW

 

si tu laisses un AP à 20dBm avec un antenne de 5dBi (ce qui n'est pas bcp;..) tu arrives vite à 300mW (25dBm)

 

plus ton gain augmente, plus tu dois baisser la puissance d'emission de l'AP

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée est de construire un réseau Wifi de taille nationale avec un maillage assez important en ayant comme épine dorsale de ce réseau une infrastructure en fibre optique pour anticiper les futurs besoins en débit que demanderont les nouvelles technologies sans fil(amélioration des existantes ou dérivés).

 

Pour encore mieux comprendre, tu n'as pas une formule mathématique pour expliquer tout cela.

Je vais essayer de voir si j'ai bien compris ce que tu as écrit.

 

Puissance totale(PIRE) = Puissance émission + Puissance réception ?

Puissance totale(PIRE) = Puissance antenne + Puissance Point d'Accès ?

Puissance de l'antenne(mW) = Gain en dBi * x(unité et valeur de x ?)

Puissance de l'AP(mW) = dBm * x(unité et valeur de x ?)

 

Dans ton exemple :

100 mW = (5dBi * x) + (15dBm * x) = (5dBi * x) + 30 mW

C'est ça ou pas ?

 

Pour l'autre exemple, je n'arrive pas à formuler ce que cela donnerait.

20 dBm de l'AP et 5 dBi de l'antenne ne devraient-ils pas donné 100 mW pour l'AP et 70 mW pour l'antenne soit un PIRE de 170 mW ?

 

Merci d'avance de tes réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui enfin pour une couverture nationale il faudrait un point tout les 50metres...

 

le calcul est celui -ci :

 

puissance PIRE (dBm) = Gain (dBi) + puissance AP (dBm)

 

celle ci ne dois pas dépasser 20dBm

 

20dBi = 100mW

 

PIRE = 5dBi + 30mW max

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc le point d'accès fait que sur les 100 mW, 30 ne sont déja plus disponibles pour l'antenne ?

Edited by Chapi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment ? pige pas...

 

le point d'accès ne fait rien... c'est à toi de savoir que si tu mets 100mW de sortie avec une antenne à gain tu enfreins la loi. Et donc c'est à toi de le mettre à 30mW pour que la PIRE soit au final au maximum à 100mW...

 

(je ne sais pas si ça y répond...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurais-tu un lien expliquant avec des formules mathématiques(ou un calcul) l'ensemble des valeurs et le total(la puissance) à ne pas dépasser ?

J'espère que cela te semble plus clair.

Le calcul que tu as indiqué dans ton précédent post est le seul qui permet une explication claire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

voilà la formule : (dBm= 10*log10(P/ 0.001))

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'attendez pas je vais prendre un dolliprane, je vous rejoins plus tard... :oeilnoir:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors d'un passage en FTTH chez Free, étant en DP, je me retrouverais à payer pour une simple ligne téléphonique sans plus rien dessus avec ce satané abo FT.(De toute façon mon NRA n'est qu'à 12.6%)

FT retira-t-il son filtre ADSL de ma ligne du côté NRA pour remettre la ligne comme une ligne classique analogique ou pas ?

Et en plus besoin de laisser les filtres sur la ligne de cuivre vu qu'ils ne serviront plus à rien.

Les vendeurs de filtres vont faire la gueule, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite vidéo du déploiement ftth par FT :

http://gimli.chti-host.com/~defuser/FTTH_Investor_Day.mpg [source:www.degroupnews.com]

 

ou en wmv (pour les linuxiens > :oeilnoir: > ok c pas drole) :

 

mms://wmt-vod.video.francetelecom.com/www2.francetelecom.com/FTTH_061215/FTTH_Investor_Day.wmv

Share this post


Link to post
Share on other sites

boa janus lit le wmv en natif... (janus c'est vlc)

Share this post


Link to post
Share on other sites
voilà la formule : (dBm= 10*log10(P/ 0.001))

 

je me permet de préciser que P doit etre en watt dans la formule que tu donnes... autant mettre P en mW et eviter la division par 0.001 :mellow:

 

enfin c'est pas le plus important ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens une nouvelle rubrique !

Les choses prennent leurs places doucement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les choses prennent leurs places doucement...

 

on peut pas appuyer sur l'accelerateur :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...