Les news de Google actualités

Les news de Google actualités

Google Actualités ou Google News est un service en ligne gratuit de Google qui présente de façon automatisée des articles d’information en provenance de sources sur le Web. Il fonctionne de la même manière qu’un moteur de recherche, en n’indexant que les articles de presse. Ce service, disponible dans vingt-deux pays, a été créé en avril 2002. La partie française du service est sortie de son statut bêta le 14 mai 2009 (le 25 janvier 2006 pour la partie américaine). En juin 2017, Google change le design de Google Actualités pour une version plus épurée et plus claire pour l’utilisateur. Elle propose également des articles dont les faits sont vérifiés dans la version américaine.

 

Les informations

Afin de proposer une information qui ne fait (directement en tout cas) appel à aucun journaliste, Google Actualités sélectionne des sources d’information dans les pays (ou les langues) où le service est proposé. Google Actualités recense par exemple 500 sources francophones et Google News 4 500 sources anglophones. Chacune des sources sélectionnées est scrutée plusieurs fois par jour par un robot Google : un Googlebot, qui indexe les nouveaux articles. Le contenu des articles est ensuite analysé à l’aide d’algorithmes pour déterminer le sujet.

Ensuite les articles sont triés par degré de pertinence. Pour cela, Google prend en compte à la fois la notoriété de la source et compare avec d’autres articles publiés sur le même sujet, dans un même laps de temps. En fonction de cela, l’article va être plus ou moins bien classé sur la page de Google Actualités et lors des requêtes faites par les utilisateurs.

En 2009, Google News a commencé à répertorier également les pages de Wikipédia. Il s’agit cependant d’une phase de test uniquement aux États-Unis. Cette phase de test n’a cependant pas abouti à une implantation définitive.

 

La diffusion

Sur la page principale, les articles sont regroupés parmi les rubriques suivantes : « À la une », « International », « France », « Entreprises », « Science/Tech », « Sports », « Culture et Santé ». Une mise à jour de la page est effectuée toutes les quinze minutes (option paramétrable). Il est possible de créer une page personnalisée avec ses propres rubriques : « Actualités personnalisées » comprenant les actualités relatives à des mots-clé, mais aussi des localités, le tout, à l’aide d’un compte Google.

Grâce à la technologie de recherche de Google, il est possible de remonter plusieurs années en arrière pour rechercher dans les archives de Google Actualités, et de calibrer sa recherche sur des périodes très précises.

 

Présentation générale

Sa principale originalité (mais il n’est plus le seul) est qu’aucun journaliste ne travaille pour mettre en ligne les articles ou assembler la Une : tout est fait de manière entièrement automatisée par un logiciel.

Google a sélectionné plusieurs centaines de sources d’information (ou milliers selon les versions internationales de Google News). Il peut s’agit des sites web des grands médias classiques mais aussi de sites moins connus mais spécialisés dans leur domaine.

Chacun des sites sélectionnés est indexé par un robot spécial de Google, qui passe plusieurs fois par jour sur chaque site, pour indexer et analyser les nouveaux articles.

Google News détermine automatiquement la thématique de chaque article et le classe parmi des grandes thématiques.

Historique des recherches dans Google News

En novembre 2005,  Google rajoute de plus en plus de fonctionnalités de personnalisation des résultats. Depuis peu les recherches dans Google News sont enregistrées dans l’historique des recherches.

Si vous utilisez la personnalisation des résultats dans Google, vous avez peut-être remarqué que l’historique des recherches concerne désormais aussi Google Actualités, en plus des recherches web et images. Pour l’instant les résultats des recherches dans Google News (ainsi que les pages d’accueil de Google News) ne semblent pas différentes selon les utilisateurs, mais ça pourrait peut-être être le cas plus tard ?

Que va faire Google avec cette masse de données personnelles considérable ? Sans doute que chaque compte Google est une mine d’or, l’internaute associé au compte étant désormais extrêmement bien connu de Google : très utile pour afficher des publicités ciblées…

 

Suggestions intégrés dans la recherche d’actu

2n avril 2006, Google ajoute un système équivalent à Google Suggest pour son moteur de recherche d’actualités. Désormais quand on commence à taper une requête dans Google News (uniquement les versions avec interface en anglais), Google nous propose une série de requêtes commençant par les lettres que l’on a déjà tapées.

Le procédé est exactement identique à celui utilisé dans la recherche classique depuis décembre 2004. Techniquement il repose sur une dose d’AJAX. Il a été développé par Jon McAlister pendant les 20% de son emploi du temps qu’il peut consacrer aux projets qu’il souhaite comme tout autre Googler.

 

Accord entre Google News et AP

En août 2006, Google et l’agence Associated Press ont signé un accord commercial. Celui-ci stipulait que Google allait payer l’agence de presse Associated Press pour ses informations et photographies, réglant ainsi un conflit de copyright avec un fournisseur majeur de contenus pour Google News.  En cause, les informations que le moteur de recherche Internet californien trouve et affiche sur ses sites, rendant ainsi service aux internautes. Un mode de fonctionnement qui a fait de Google la première capitalisation de l’espace Internet à Wall Street, et même l’une des premières capitalisations mondiales…

La relation commerciale désormais affichée par Google et AP, dont les termes financiers n’ont pas été divulgués, devrait entrer également dans le cadre de la fondation d’un nouveau produit de Google qui sera introduit dans les prochains mois en complément du service d’information « Google News ». Ainsi, Google maintient un doute sur la teneur de l’accord. S’agit-il de régler réellement le conflit et donc de remettre en question la gratuité (pour Google) des informations affichées sur le moteur de recherche lors des requêtes des internautes, ou bien d’acheter simplement les informations d’AP pour Google News ?

 

Sites sélectionnés par Google

Ce qu’il faut savoir c’est que les sites élus pour bénéficier de cette mise en avant, sont choisis manuellement par les équipes de Google.

Il est fort heureusement possible possible de se faire sélectionner en faisant explicitement la demande. (Toute la procédure est disponible sur cette page : https://support.google.com/news/publisher/answer/40787?hl=fr). Vous aurez un formulaire à remplir.

Pour optimiser ses chances d’inclusion dans Google Actualité, il faut :

  • montrer patte blanche (traiter l’information éthiquement et avec sérieux, sans chercher à vouloir à tout prix se positionner),
  • disposer d’une équipe de rédacteurs avec biographies facilement visibles sur le site internet candidat (Google privilégie les sites qui disposent d’une vraie équipe de rédacteurs),
  • publier du contenu régulier,
  • être spécialiste d’une thématique donnée est aussi un énorme avantage (par exemple un site d’actualités musicales mis à jour avec des dates de concert, des interviews de musiciens etc., serait un bon candidat à l’inclusion dans google actualité).

Il est bien entendu possible d’inscrire des sites multi-thématiques, il faut cependant que la structure du site soit irréprochable et les articles rangés dans les bonnes catégories.

Les robots de Google ont besoin de comprendre rapidement les thématiques que vous traitez, donc plus vous organisez vos rubriques selon les rubriques de Google Actualités, mieux ce sera. Pensez notamment à fournir des URL claires – vous pouvez ajouter la rubrique de Google Actualités dans votre URL : https://monsite.fr/culture. Plus l’URL sera claire pour les utilisateurs, mieux ce sera pour vous.

 

Quelles bonnes pratiques ?

Comme sur Google, votre contenu doit respecter un certain nombre de critères de pertinence, pour avoir des chances d’être sélectionné par les équipes de Google Actualités. Nous en avons déjà évoqué certaines un peu plus haut dans cet article.

Google vous propose une liste de consignes générales pour la création de votre contenu.

Pour faire simple, vous devez :

  • Proposer un contenu original et pertinent, sans erreur d’orthographe grammaticale,
  • proposer un contenu qui concerne l’actualité (pas d’offres d’emploi, d’annonces, etc.),
  • penser à citer des sources (fiables),
  • penser à faire des liens HTML avec des ancrages efficaces dans votre contenu,
  • proposer du contenu écrit par des rédacteurs identifiables (biographie, contact, etc.),
  • propose un contenu qui ne doit pas servir à la promotion d’une quelconque activité ou produit,
  • limiter la publicité sur votre site (le contenu promotionnel ne doit pas occuper plus d’espace que le contenu textuel),
  • avoir un site qui techniquement respecte les principes de Google (Mobile responsive, vitesse de chargement optimale, etc.),
  • proposer un contenu au format HTML (pas de PDF par exemple),
  • ne pas proposer de sources multimédia tels que des fichiers audio ou autres contenus multimédia (seuls les liens vers YouTube sont parfois incluent).

 

Quels critères de rédaction ?

Comme pour un contenu que vous souhaiteriez voir bien positionné dans le moteur de recherche de Google, vous devez respecter les critères de rédaction que vous connaissez déjà :

  • une balise titre H1 (qui contient idéalement votre mot-clé principal),
  • baliser le reste de l’article avec les balises H2, H3, H4, etc.,
  • mettre en forme votre contenu avec un chapô, des paragraphes, des mots-clés en gras, des phrases courtes et à la syntaxe correcte, etc.,
  • ne pas faire d’erreur d’orthographe et bien ponctuer votre contenu,
  • remplir la balise méta keywords,
  • afficher la date et l’heure de la création du contenu (format W3C).

 

Visibilité accrue pour les bons élèves

Si vous avez la chance d’être sélectionné, sachez que vous n’apparaitrez pas forcément en première page de Google lors des recherches dès lors que vous publierez une actualité.

En effet, lors de votre demande d’inclusion – d’après ce que l’on sait – une note de qualité globale serait attribuée au site internet faisant la demande. En fonction de sa qualité et de son autorité, le niveau de visibilité et d’options serait variable.

C’est pour cela qu’il arrive de voir des actualités avec images à la une (gros impact visibilité), juste une ligne de texte encadré (visibilité moyenne), ou encore, aucune présence dans les résultats normaux, mais bel et bien présence dans l’onglet actualité (visibilité faible).

 

nicolas75