L’offre de gestion des autorisations Defender Cloud de Redmond couvre non seulement Amazon Web Services mais aussi Google Cloud Platform.

Selon une étude interne de Microsoft, près de 5 000 clients d’Azure Active Directory utilisent AWS tandis que 5 000 utilisent GCP. 83% d’entre eux ont perçu la complexité et la sécurité multi-cloud comme des difficultés majeures.

Microsoft explique que CloudKnox Permissions Management « est une étape essentielle pour fournir aux clients une cybersécurité multi-cloud. » L’offre s’appuie sur les capacités de CloudKnox Security en matière de gestion des droits d’accès aux infrastructures cloud (CIEM), en juillet dernier.

Le post d’annonce note également la disponibilité en public preview de CloudKnox Permissions Management, et de nouvelles fonctionnalités pour Microsoft Sentinel.

Pour aller plus loin : L’utilisation de clés SSH est une bonne pratique pour se connecter à d’autres machines en toute sécurité

Microsoft estime que l’offre d’administration des permissions multi-cloud offre d’énormes opportunités pour les partenaires de distribution, notamment pour concevoir avec les clients à quoi devrait ressembler un état idéal. « Les petits clients s’appuient presque exclusivement sur les partenaires pour gérer l’infrastructure, tandis que les grands clients se tournent vers eux pour les aider dans leurs initiatives multi-cloud. »

Notre confrère Register souligne toutefois qu’IBM et Oracle ne seront pas intégrés à cette offre de gestion des autorisations. Ce qui pourrait pousser certaines administrations informatiques à se tourner vers Sophos Central.