Écoutez cet article

Essayez ces distributions avec une installation USB en direct

L’une des meilleures choses à propos de la plupart des distributions Linux est qu’elles peuvent être installées et exécutées à partir d’une clé USB. Toutes les distributions Linux présentées ci-dessous prennent en charge cette fonctionnalité.

Nous avons vu comment créer des clés USB en direct sous Windows ou Linux. Les utilisateurs de Mac peuvent utiliser l’outil open source Etcher pour créer un disque amorçable. Une fois que vous avez créé votre volume amorçable, vous devrez modifier la séquence de démarrage de votre PC ou démarrer votre Mac à partir d’un disque externe pour accéder à Linux.

Lubuntu

Bureau de Lubuntu 21.04

Lubuntu est une version « officielle » d’Ubuntu qui utilise le gestionnaire de fenêtres LXQt, plus léger, au lieu de Gnome 3, que l’on trouve dans la version principale d’Ubuntu. Ce n’est pas la plus légère des distributions Linux de cette liste, les objectifs de développement passant d’une focalisation sur les matériels plus anciens à une expérience plus stable et plus réactive sur tous les ordinateurs.

Pour cette raison, Lubuntu n’est plus livré avec un support 32 bits pour les machines plus anciennes qui ne disposent pas d’un processeur moderne. Le projet ne précise pas la configuration minimale requise dans chaque version, mais note plutôt que les ordinateurs idéaux « ne devraient pas avoir plus de 10 ans (bien que certains ordinateurs plus anciens soient connus pour fonctionner aussi bien) ».

Lubuntu est livré avec une sélection d’applications préinstallées, dont le navigateur web Firefox, le lecteur multimédia MPlayer et le client BitTorrent Transmission. Elle conserve la même prise en charge étendue des binaires Debian que la version complète, ainsi que l’excellent gestionnaire de paquets APT.

Si vous aimez l’idée d’une distribution basée sur Debian, mais qu’Ubuntu vous semble trop lente, Lubuntu est un excellent point de départ. Pour une expérience similaire avec le gestionnaire de fenêtres Xfce, consultez Xubuntu.

Linux Lite

Bureau de Linux Lite

Non seulement Linux Lite est conçu pour être léger et réactif, même sur les vieux ordinateurs, mais il est également conçu pour les débutants en Linux (en particulier les utilisateurs de Windows). Cela se traduit par un environnement de bureau Xfce simple, digne de Windows 95, qui utilise une barre des tâches familière avec un bouton « Menu » qui ressemble presque à un ancien menu « Démarrer » de Windows.

En ce qui concerne la configuration requise, vous aurez besoin d’un processeur cadencé à 1,5 GHz, de 1 Go de RAM et de 20 Go d’espace disque si vous souhaitez installer Linux Lite sur le disque. Il existe des distributions plus légères, mais elles ne sont souvent pas aussi conviviales que Linux Lite.

Linux Lite est une distro basée sur Debian, construite sur la version LTS (support à long terme) d’Ubuntu, ce qui vous permet de bénéficier d’une excellente compatibilité logicielle et matérielle dès le départ. Il existe également une documentation facile à suivre pour vous aider à démarrer, couvrant la plupart des problèmes de base que vous pouvez rencontrer, notamment le dépannage des réseaux sans fil et les performances graphiques.

Malheureusement, Linux Lite n’est pas conçu pour les machines 32 bits, le projet ne passant en 64 bits qu’à partir de la version 4.0.

Puppy Linux

Bureau Puppy Linux FossaPup64 9.5
L’équipe de Puppy Linux

Aucune liste de distros Linux légères ne serait complète sans Puppy Linux. La version moyenne pèse environ 300 Mo, ce qui en fait l’une des plus petites (mais pas la plus petite) de cette liste. Elle utilise une combinaison de JWM et ROX Desktop pour une expérience de bureau légère.

Puppy Linux se décrit comme une collection de plusieurs distributions Linux qui partagent les mêmes principes, un ensemble unique d’applications et de configurations, et les mêmes comportements et fonctionnalités cohérents. Cela signifie que vous pouvez choisir parmi les versions de Puppy Linux basées sur Ubuntu, Raspbian ou Slackware, selon vos préférences.

Opter pour une distribution basée sur Ubuntu, par exemple, permet de prendre en charge les paquets Debian, tandis qu’une version Raspbian facilite l’installation de Puppy sur un appareil Raspberry Pi. La configuration système recommandée pour la version 64 bits est décrite comme un Intel Core2Duo avec 2 Go de RAM.

Puppy Linux est livré avec pratiquement aucun logiciel, ce qui le rend idéal si vous voulez construire votre propre environnement Linux minimaliste. Il fonctionne avec les architectures 64 bits et 32 bits mais ne prend pas en charge l’UEFI. Son environnement graphique est un peu dépouillé, mais il est rapide et fonctionne presque partout.

Bureau antiX Linux 19.3

antiX Linux

Toutes les versions légères de Linux ne sont pas conçues spécifiquement pour le matériel ancien, mais antiX l’est. Il peut vous aider à donner un nouveau souffle à une vieille machine, même si elle possède un vieux processeur 32 bits. La documentation indique qu’antiX devrait fonctionner sur les « anciens » systèmes Pentium II/III avec seulement 256 Mo de RAM, avec 4 Go d’espace disque requis pour une installation complète.

antiX est basé sur Debian et utilise une combinaison du gestionnaire de fenêtres IceWM et de ROX Desktop. Il est disponible en quatre versions : une version complète d’environ 1 Go, une version de base de 700 Mo (parfaite pour être insérée dans un CD), une version de base d’environ 300 Mo, et la version nette de base de seulement 150 Mo.

Les versions les plus volumineuses d’antiX sont accompagnées de nombreux logiciels pour vous aider à démarrer, notamment le navigateur Web Firefox, la suite bureautique LibreOffice, des lecteurs multimédias comme MPlayer et XMMS, et quelques applications intéressantes d’interface de ligne de commande (CLI) pour le torrenting, la lecture de YouTube et la lecture des flux d’informations.

Comme on peut s’y attendre, antiX est léger et rapide, même sur les vieilles machines. C’est l’une des distributions légères les plus esthétiques, et il se trouve qu’elle est aussi complètement exempte de systemd.

BunsenLabs

Bureau Linux de Bunsen Labs
Le projet Linux BunsenLabs

BunsenLabs est une continuation communautaire du projet CrunchBang Linux (# !) qui a été abandonné en 2013. CrunchBang s’est fait un nom en utilisant le gestionnaire de fenêtres Openbox barebones, en ayant son propre dépôt de logiciels et en étant incroyablement léger en ressources système.

Parmi les projets créés dans le sillage de CrunchBang, BunsenLabs est le seul à être encore activement maintenu. La distribution poursuit la tendance CrunchBang avec une base Debian et une interface utilisateur minimaliste basée sur une implémentation préconfigurée du gestionnaire de fenêtres Openbox et des dépôts de logiciels spécifiques à BunsenLabs.

Des versions 64 bits et 32 bits sont disponibles pour les processeurs x86 et ARM. La configuration minimale requise est de 1 Go de RAM, l’installation complète de l’ISO live occupant environ 2,1 Go. BunsenLabs reste fidèle à ses racines CrunchBang, mais attention, il peut être un peu rebutant pour les nouveaux arrivants sur Linux.

Tiny Core Linux

Bureau de Tiny Core Linux

Tiny Core est une petite distribution avec une petite empreinte. La plus petite version, Core, ne fait que 11 Mo, tandis que TinyCore et CorePlus pèsent respectivement 16 et 160 Mo. La distribution utilise le Fast Light Window Manager (FLWM) dans le but de fournir une interface graphique utilisable qui consomme le moins de ressources système possible.

Comme son nom l’indique, Tiny Core n’inclut pratiquement aucune application afin de maintenir une empreinte aussi faible que possible. Le projet vise à fournir un environnement Linux très minimal plutôt qu’un bureau complet. Pour ce faire, le projet fait des sacrifices, notamment en s’appuyant principalement sur des réseaux câblés.

Puisque Tiny Core est si léger, il peut fonctionner entièrement en RAM, ce qui le rend très rapide et réactif. Tiny Core Linux peut être utilisé avec peu de connaissances techniques de Linux, mais sa nature minimaliste signifie qu’il est mieux adapté à ceux qui sont plus à l’aise avec la ligne de commande Linux, les scripts shell et les systèmes de fichiers Linux.

Étonnamment, la configuration minimale requise pour exécuter Tiny Core Linux est de 46 Mo de RAM et un processeur i486DX, un Pentium II et 128 Mo de RAM étant recommandés.

Un bon moment pour essayer Linux

Si vous n’avez jamais essayé Linux auparavant, pourquoi ne pas dépoussiérer un vieil ordinateur et voir comment une distribution Linux légère peut le rendre à nouveau utile. Si les ressources système ne sont pas un problème, vous aurez peut-être plus de chance avec les versions de Linux destinées aux débutants.