Windows 365, son service de PC dans le cloud

Windows 365, son service de PC dans le cloud

Comme on pouvait l’imaginer, Microsoft a profité de sa conférence Inspire du 14 juillet pour lever le voile sur son offre Cloud PC. Il a désormais un nom : Windows 365. À l’instar de Microsoft Office 365, aujourd’hui simplement nommé Microsoft 365, il s’agit de proposer Windows à travers une formule d’abonnement.

Windows 365, c’est une offre d’abonnement à un PC dans le cloud sous Windows 10 (et demain sous Windows 11). On peut streamer sur n’importe quel appareil : iPad, Mac, Android notamment.

 

Son PC accessible partout (Windows 365)

D’après Microsoft, tout l’intérêt de son offre, qui n’est pas sans rappeler ce que peut proposer Shadow en France. Il est possible d’avoir toujours accès à la même machine constante. On retrouve toute l’expérience Windows depuis n’importe quel appareil de façon « quasi instantané » puisque c’est du streaming.

L’idée est de pouvoir installer ses logiciels, et de garder sa configuration de machine en machine, de lieu en lieu, pour toujours être prêt au travail. L’état de la machine dans le cloud est sauvegardé. Vous gardez donc la même que ce soit depuis votre poste, ou depuis une chambre d’hôtel par exemple.

Si une entreprise a un besoin de parc informatique qui change au fil de l’année, pour l’été par exemple. On peut imaginer qu’elle pourrait souscrire à l’offre pour renforcer son parc jusqu’à la fin de la saison.

 

Réservé aux entreprises et à l’éducation (Windows 365)

Car pour le moment Windows 365 est une offre réservée aux entreprises et au marché de l’éducation. Elle sera disponible dès le 2 aout 2021. L’on ne connait pas encore tous les détails, notamment la configuration technique des PC dans le cloud.

Microsoft n’a toutefois pas fermé la porte à une ouverture de Windows 365 aux particuliers à l’avenir. On peut même imaginer à l’avenir des machines avec des capacités en jeu vidéo pour streamer du jeu PC sur des machines peu performantes, à l’instar de xCloud. Tout cela n’est pas à l’ordre du jour.

 

Bureau dématérialisé

Destiné aux domaines de l’entreprise et à l’éducation en premier lieu, ce service permet à ses utilisateurs d’accéder à leur instance Windows 10 ou 11. C’est directement depuis leur navigateur par le biais d’un ordinateur, d’une tablette ou même d’un smartphone. L’accent est mis sur la simplicité et la fluidité d’utilisation, les employés pouvant retrouver leurs session, applications et données en quelques clics d’un appareil connecté à un autre. Cela qui apparaît fort pratique en période de télétravail.

Il sera possible de choisir entre une douzaine de configurations distinctes pour les PC virtuels. Il passe d’un unique processeur avec 2 Go de RAM et 64 Go de stockage jusqu’à huit processeurs couplés à 32 Go de RAM et 512 Go de stockage. Deux versions de Windows 365 seront proposées : Business et Entreprise. On ne connaît néanmoins pour le moment pas les différences significatives entre ces deux éditions…

 

Un service très facile en mettre en place (Windows 365)

Cette solution clefs en main cible les autoentrepreneurs comme les grosses entreprises constituées de centaines d’employés. Il devrait présenter plusieurs avantages par rapport aux PC “physiques” habituels : réduire les coûts d’achats de matériel, simplifier la gestion du parc informatique et des mises à jour, ainsi qu’améliorer la sécurité de l’ensemble.

Le prix de l’abonnement mensuel à Windows 365 est encore inconnu et sera dévoilé par Microsoft au moment du lancement du service, le 2 août 2021.

(Windows 365)

Windows 10/11 sur Mac et iPad via le cloud

La firme de Redmond vise les professionnels avec cette plateforme. Windows 365 va permettre d’accéder par streaming à une machine tournant sous Windows 10 ou Windows 11 depuis les serveurs de Microsoft.

Il suffira de se connecter à la solution depuis n’importe quel navigateur Web récent. L’un des avantages les plus évidents est de laisser des utilisateurs et utilisatrices retrouver une expérience Windows. C’est dû à son interface, ses raccourcis, ses applications et ses fonctionnalités à partir d’appareils qui ne sont pas conçus pour recevoir le système d’exploitation : Mac, iPad, Chromebook , appareils tournant sous Android ou Linux

La seconde solution pour accéder à son Windows virtuel est de passer par l’application Remote Desktop , une alternative aux navigateurs qui devrait arriver avec une interface optimisée

 

Windows 10 et Windows 11 restent au programme

L’annonce de Windows 365 pourrait causer des craintes sur l’avenir des versions classiques et locales de Windows. Aujourd’hui, si Office est toujours commercialisé en édition permanente. Microsoft met surtout l’accent sur sa formule d’abonnement Microsoft 365 et la privilégie.

Pour le moment, il n’en est aucunement question du côté de Windows. Microsoft n’a aucunement l’intention d’abandonner Windows 10 ou Windows 11, les versions locales de Windows. Le système d’exploitation reste évidemment nécessaire pour animer la grande majorité des PC dans le monde. C’est notamment dans le domaine de la création ou du jeu vidéo qui demande plus de performances.

Windows 365 est donc simplement le nom donné au service, pour faire un lien avec Microsoft 365. Mais il s’agit juste d’un nom commercial.

 

nicolas75