Trouver les codes postaux en Nouvelle-Aquitaine

Départements de la Nouvelle-Aquitaine

  • 16 Charente
  • 17 Charente Maritime
  • 19 Corrèze
  • 23 Creuse
  • 24 Dordogne
  • 33 Gironde
  • 40 Landes
  • 47 Lot et Garonne
  • 64 Pyrénées Atlantiques
  • 79 Deux-Sèvres
  • 86 Vienne
  • 87 Haute-Vienne

Informations sur la Nouvelle-Aquitaine

Nouvelle Aquitaine Écouter : Région administrative française créée par la réforme territoriale de 2015. Elle est entrée en vigueur le 1er janvier 2016, après les élections régionales de décembre 2015.

Issue de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, elle était initialement nommée Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Elle comprend douze départements et couvre un huitième du territoire. Elle compte 5 911 482 citoyens (municipaux au 1er janvier 2015).

C’est la plus grande région française (métropolitaine ou d’outre-mer), couvrant une superficie supérieure à celle de l’Autriche.

Bordeaux, deuxième ville de France et également capitale régionale, est au centre d’une agglomération où vivent plus de 925 000 personnes. Bordeaux Métropole est la seule structure intercommunale du territoire à avoir le statut de métropole. Elle a été créée le 1er janvier 2015 par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles.

Le territoire attire de nombreux habitants, notamment du littoral. Elle présente un niveau de dynamisme démographique supérieur à celui de l’Île-de-France.

Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, en dehors de la Région Ile-de-France, est celui qui investit le plus dans l’innovation. La capacité de recherche d’une région ne dépend pas seulement des entreprises mais aussi de ses cinq universités (Bordeaux Limoges La Rochelle Pau Poitiers et Poitiers) ainsi que de plusieurs grandes écoles.

C’est la plus importante région agricole d’Europe. En termes de chiffre d’affaires, c’est également la première région de France pour les emplois touristiques. Trois stations côtières françaises historiques (Arcachon, Biarritz et Royan), ainsi que plusieurs stations dans les Pyrénées (Gourette et La Pierre Saint-Martin), constituent la troisième région de France.

Son économie repose largement sur l’agriculture et la viticulture (vignes de Bordeaux et de Cognac, de réputation internationale), et la conchyliculture (la moitié de la production nationale d’huîtres en France est réalisée à Marennes-Oléron), sur un secteur industriel avec de fortes industries aérospatiales et parachimiques et des produits pharmaceutiques (Limoges), et sur la céramique industrielle (Limoges). Elle possède également un secteur des services dynamique. Par exemple, Niort, quatrième place financière de France, est spécialisée dans les mutuelles d’assurance. De nombreuses entreprises sont spécialisées dans la construction de bateaux de plaisance (principalement autour de La Rochelle), ainsi que dans les sports de glisse comme le surf.

Le Sud de la Nouvelle-Aquitaine, sur le plan culturel, est l’une des régions constitutives du Sud de la France. Il fédère de nombreuses aires culturelles dont le basque (Gascogne Limousin Languedoc), l’occitan (Gascogne Limousin Languedoc), et le pétrole (Poitevin et Saintongeais). Elle englobe une partie importante de l’ancien duché d’Aliénor d’Aquitaine, qui est historiquement le lointain héritier de l’Aquitaine médiévale.

La région était appelée « Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes » jusqu’en septembre 2016. En combinant les noms de toutes les régions par ordre alphabétique, c’est la région qui a été légalement retenue jusqu’à ce qu’un nouveau nom soit proposé par le Conseil d’État.

Un quotidien régional du Sud Ouest a réalisé un sondage sur internet le 4 décembre 2014. Une majorité de répondants souhaitait conserver le nom « Aquitaine » pour délimiter la nouvelle région. La réorganisation administrative intervenue dans la deuxième décennie du XXe siècle a abouti à la création de l’ancienne région Aquitaine. Toutefois, elle ne couvrait qu’une petite partie de l’ancienne province romaine d’Aquitaine, qui s’étendait de la vallée de la Loire à la Garonne. L’empire d’Aquitaine, qui a été établi en 781, couvrait une zone beaucoup plus vaste, couvrant à peu près le territoire de la Loire aux Pyrénées ainsi que la côte orientale de l’Auvergne. Si le contrôle des Francs sur les régions méridionales était peut-être moins important, il était tout de même assez étendu. Cependant, le duché d’Aquitaine était essentiellement composé du Poitou, de l’Angoumois, de la Saintonge et du Limousin. Il comprenait également le Périgord, Bordeaux et la Gascogne à la fin du XIe siècle. Cet ancien duché correspond plus ou moins à la nouvelle région. Il convient de noter que les entités suivantes font partie de l’Aquitaine depuis le Moyen Âge : Poitou/Angoumois/Saintonge Limousin et Périgord. En revanche, le Bordelais ainsi que les autres régions situées plus au sud n’ont été rendus à l’Aquitaine que vers la seconde moitié ou le milieu du XIe siècle. Par conséquent, le nom « Aquitaine » aurait été pertinent pour l’histoire et l’identité de cette nouvelle région.

Guy Di Meo, professeur à l’université de Bordeaux-Montaigne, a également défendu le choix du nom « Aquitaine ». Pour lui, « Aquitaine » serait un nom qui aurait du sens. L’Aquitaine de la Rome médiévale et l’Aquitaine de l’Aquitaine correspondaient à peu près à la taille de la nouvelle grande région. Limousin serait trop restrictif. Poitou Charentes, en revanche, est une construction contemporaine qui a été une fabrication politique. A la fin de l’année 2015, Rencontre des Historiens du Limousin ainsi que les principales associations historiques limousines ont voté fortement en faveur du nom  » Aquitaine « . Ceci principalement pour des questions historiques et identitaires, mais aussi pour des considérations économiques et touristiques, et en tenant compte également de la popularité internationale de ce nom.

Plusieurs consultations ont eu lieu en ligne au printemps 2016. Selon un sondage réalisé en ligne par La Nouvelle République en mars, la Grande-Aquitaine était privilégiée (44 %) par rapport au Sud-Ouest-Atlantique (42 %). Un sondage similaire a été réalisé par France 3 Limousin auprès des internautes limousins. Il révèle également une large avance en faveur de la Grande-Aquitaine (30,26%). Viennent ensuite le Sud-Ouest-Atlantique (23,78%), l’Aquitaine (15,01%). Le journal Sud Ouest rapporte que l’Aquitaine, et ses dérivés, est arrivée en tête des premiers résultats de la consultation sur le site officiel. Alain Rousset a également mis en place un comité pour aider à trouver un nom. Il est présidé et animé par Anne-Marie Cocula (historienne). Le comité a publié un rapport après plusieurs mois. Il recommande de nommer la région Nouvelle-Aquitaine. La Grande-Aquitaine est cependant en tête dans les sondages et la Grande-Aquitaine est perçue comme donnant « un sentiment de supériorité ». L’assemblée plénière de Nouvelle-Aquitaine a approuvé le nom et il a été confirmé par le Conseil d’État le 13 septembre 2016. Il est traduit dans les trois langues régionales par Nova Aquitania en occitan, Akitania Berria en basque et Novele-Aguiene en poitevin-saintongeais.

Les Codes postaux en France

Comment Trouver un code postal ou une ville de France