Comment savoir si votre idée de business peut marcher ?

By Matthieu CHARRIER

Vous avez une idée de business qui vous semble révolutionnaire, mais hésitez de vous lancer de peur que celle-ci ne marche pas. Pour vous éviter toute perte de temps et d’argent inutile, il convient de ne pas foncer tête baissée. Voici quelques conseils pour tester et savoir si votre projet de création d’entreprise est viable.

Analyser les besoins et l’accessibilité de votre marché cible

Quel que soit votre projet d’entreprise, vous devez vous assurer en premier lieu que celui-ci répond à un besoin. Une idée de business qui ne satisfait aucun besoin ne peut marcher. Votre concept n’a pas de clientèle cible. Il est donc recommandé d’aller à la rencontre des consommateurs pour leur demander s’ils sont intéressés. À quelle fréquence et à quel prix ils vont l’acheter votre produit ou service ?

Cette étape franchie, il est temps de vous pencher sur l’accessibilité de votre marché cible. Certains secteurs d’activité sont strictement règlementés. Par exemple, si vous envisagez de commercialiser des produits alimentaires, il faut maîtriser et respecter les règles de traçabilité. Si vous souhaitez vendre des lunettes, même sur Internet, vous devez impérativement embaucher dans votre équipe un opticien diplômé. Bien entendu, il vous faut également analyser le niveau de concurrence sur votre marché cible. Identifiez vos principaux concurrents et analysez les spécificités de leurs produits ou services.

Évaluer la rentabilité de votre business et les fonds nécessaires

Aussi révolutionnaire soit-elle votre idée de business, celle-ci ne peut fonctionner sans être rentable. De ce fait, il est essentiel d’estimer avec minutie vos ventes et vos charges prévisionnelles. Puis, vous évaluez le retour sur investissement. Cette étape vous permet de savoir si votre projet d’entreprise vous permet de vous rémunérer et de vivre convenablement. Tout cela passe par la validation du couple produit-cible.

Par ailleurs, il est primordial de procéder à une estimation précise des fonds nécessaires pour démarrer votre activité. Si votre idée de business consiste à vendre un produit physique, sachez que cela requiert des investissements beaucoup plus importants. Par exemple, vous pourriez avoir besoin de trouver un bon local commercial, des équipements spécifiques. En revanche, si celle-ci consiste en un service ou un projet sur le Web, il est indiqué de faire très attention aux coûts cachés : sécurisation des transactions, logistique, etc.

Chercher des investisseurs potentiellement intéressés par votre concept

Lorsque vous estimez vos ventes et vos charges prévisionnelles, il ne s’agit pas simplement de sortir votre calculette. Il faut formaliser cette étape en dressant les états financiers prévisionnels de votre future entreprise. Ces documents doivent être réalistes pour convaincre les potentiels investisseurs à s’intéresser à votre concept. Ils doivent les aider à se faire une idée claire et précise de votre idée de business.

Ces documents prévisionnels revêtent aussi une importance capitale pour déterminer la fiabilité de votre projet d’entreprise. Il est conseillé de les appuyer avec un business plan bien ficelé. De ce fait, les investisseurs peuvent prendre connaissance des objectifs et mesurer les risques inhérents. De votre côté, vous avez une idée des atouts et des faiblesses, ainsi que de vos perspectives financières réelles.

Laisser un commentaire