Écoutez cet article

CHKDSK (Check Disk) est un outil intégré à Windows depuis ses premières versions. Ce petit outil puissant est votre premier rempart contre les problèmes de disque dur. En scrutant minutieusement chaque secteur de votre disque, il repère et résout diverses erreurs pouvant causer des dysfonctionnements. Voici comment exploiter tout le potentiel de CHKDSK pour entretenir et réparer votre disque dur sous Windows 10 et Windows 11.

Table des matières

Qu’est-ce que CHKDSK ?

CHKDSK est un utilitaire de système d’exploitation qui examine les volumes de disque pour détecter et résoudre les problèmes. Il peut réparer les erreurs logiques du système de fichiers, vérifier l’intégrité des fichiers, et même rechercher des secteurs défectueux et les marquer.

Comment exécuter CHKDSK ?

Il est incroyablement simple de lancer CHKDSK :

a. Via l’Explorateur de fichiers: Ouvrez l’Explorateur, cliquez avec le bouton droit sur le disque que vous souhaitez examiner, puis choisissez « Propriétés ». Allez à l’onglet « Outils » et sous « Vérification des erreurs », cliquez sur « Vérifier ».

b. Via l’invite de commande: Ouvrez l’invite de commande en tant qu’administrateur et tapez chkdsk C: pour vérifier le disque C. Vous pouvez remplacer « C » par la lettre du disque que vous souhaitez vérifier.

Options utiles de CHKDSK :

  • /f: Corrige les erreurs détectées. Sans cette option, CHKDSK fonctionne en mode lecture seule.
  • /r: Localise les secteurs défectueux et récupère les informations lisibles.
  • /x: Force le volume à se démonter avant le processus.
  • /i: Réduit le temps de vérification sur les disques au format NTFS.

Pour utiliser ces options, tapez simplement chkdsk C: /f (ou tout autre option) dans l’invite de commande.

Pourquoi utiliser CHKDSK ?

a. Erreurs logiques: Ces erreurs peuvent survenir lorsque votre ordinateur subit un arrêt inattendu, ce qui peut corrompre le système de fichiers. CHKDSK peut réparer ces erreurs sans avoir besoin de formater le disque.

b. Secteurs défectueux: Ces petites unités de stockage sur votre disque dur peuvent parfois devenir illisibles. Si CHKDSK détecte un secteur défectueux, il récupérera toutes les informations lisibles, marquera le secteur comme défectueux et le rendra indisponible pour le stockage.

Quand devez-vous utiliser CHKDSK ?

Il est judicieux de l’exécuter régulièrement comme mesure préventive. Cependant, si vous remarquez des signes tels que des fichiers manquants, des erreurs fréquentes, ou un démarrage lent, il est peut-être temps d’utiliser CHKDSK.

Précautions à prendre avant d’exécuter CHKDSK :

  • Sauvegardez vos données: Même si CHKDSK est sûr, tout processus qui modifie votre disque dur comporte des risques. Assurez-vous d’avoir une copie de vos données importantes.
  • Ne l’interrompez pas: Une fois que CHKDSK est en cours, laissez-le terminer. L’interrompre pourrait causer plus de dommages.

Que se passe-t-il après CHKDSK ?

Une fois CHKDSK terminé, il fournira un rapport détaillant ce qu’il a trouvé et ce qu’il a fait. Si vous avez lancé CHKDSK au démarrage, le rapport se trouve dans l’Observateur d’événements, sous les journaux Windows, dans le sous-dossier « Applications ».

CHKDSK ne parvient pas à réparer un disque ?

Dans de rares cas, si CHKDSK ne peut pas réparer un disque, cela peut indiquer une défaillance imminente du disque dur. Envisagez de remplacer le disque dur ou de consulter un professionnel.

Conclusion

CHKDSK est un outil puissant et essentiel pour tout utilisateur de Windows. Avec le temps et l’utilisation, les disques durs peuvent développer des erreurs qui, si elles ne sont pas traitées, peuvent entraîner des pertes de données ou des défaillances du disque. En comprenant et en utilisant régulièrement CHKDSK, vous pouvez garantir que votre disque dur reste en bon état de fonctionnement, prolongeant ainsi la durée de vie de votre ordinateur et protégeant vos précieuses données.