Beaucoup de gens ne réalisent pas que Dropbox existe depuis environ 5 ans de plus que Google Drive. Cependant, la puissance des ressources de Google a fait de Google Drive le principal concurrent de Dropbox.

Les deux services offrent un stockage gratuit, avec des différences significatives. Aujourd’hui, ils sont tous deux en concurrence pour un nombre croissant d’utilisateurs qui continuent d’effectuer une plus grande partie de leur travail sur le cloud que jamais auparavant.

Dans cet article, nous examinerons les avantages et les inconvénients de Google Drive par rapport à Dropbox, et nous vous aiderons à choisir le service qui vous convient le mieux.

Conclusions générales

Les deux fournisseurs de stockage dans le cloud proposent une offre intéressante. Ils ont chacun leur propre approche du cryptage et des applications et services qu’ils intègrent. Cependant, ils sont tous deux à la hauteur lorsqu’il s’agit de collaboration, de synchronisation entre les appareils de bureau et les appareils mobiles, et de la commodité du travail à distance.

Google Drive offre un espace de stockage nettement plus important et s’intègre facilement à la quasi-totalité des applications et services de Google. Mais l’algorithme de synchronisation de fichiers plus avancé de Dropbox vous permet de synchroniser plus rapidement, et son intégration avec de nombreuses applications et services tiers en fait un choix irrésistible pour les personnes qui n’utilisent pas beaucoup de services Google.

Espace de stockage : Un coup de maître pour Google Drive

Lorsque vous vous inscrivez pour la première fois à Google Drive, vous bénéficiez d’un espace de stockage gratuit de 15 Go. N’oubliez pas que cet espace de stockage est réparti entre plusieurs services Google.

Vous pouvez faire évoluer votre compte Google Drive vers 100 Go pour seulement 1,99 $/mois et jusqu’à 30 To pour 149,99 $/mois. Vous avez le choix entre six niveaux. Les niveaux supérieurs à 100 Go sont commercialisés sous le nom de « Google One ».

Dropbox vous propose d’abord 2 Go pour le compte gratuit Basic. La structure des niveaux est beaucoup plus simple que celle de Google. Vous pouvez passer à 2 To pour 9,99 $/mois ou à 3 To pour 16,58 $/mois.

Octet par octet, les prix entre les deux services s’alignent. Toutefois, vous êtes limité à 3 To avec Dropbox, et Dropbox ne vous fait pas consommer un seul de ses espaces de stockage avec un service de messagerie qui pourrait en consommer beaucoup.

Applications embarquées : Google en a plus, mais Dropbox joue avec les autres

Lorsque vous sélectionnez Nouveau dans Google Drive, vous disposez d’options pour créer un nouveau fichier à l’aide de Google Docs, Google Sheets, Google Slides, Google Forms, Google Drawings, des sites Google, de Google My Maps et de la possibilité de vous connecter à plus d’une centaine d’applications en ligne.

Lorsque vous sélectionnez Créer un nouveau fichier dans Dropbox, en revanche, vous verrez moins d’applications intégrées que dans Google Drive. Celles-ci comprennent Dropbox Paper, HelloSign, Transfer et Showcase (avec le niveau payant supérieur). Dropbox propose un centre d’applications où vous pouvez choisir parmi 50 à 60 intégrations tierces qui fonctionnent avec Dropbox. Parmi celles-ci figurent de grands noms comme Microsoft Office, Trello, Slack, Zoom, WhatsApp, etc.

Bien qu’il semble que Dropbox ait proposé Paper comme contrepartie à Google Docs, la comparaison n’est pas très bonne. Dropbox Paper n’est guère plus qu’une application de bloc-notes glorifiée.

Synchronisation des modifications : Les deux sont presque en temps réel

Si vous envisagez de modifier des fichiers dans Google Drive à l’aide d’applications basées sur le cloud telles que Google Docs ou Google Sheets, la synchronisation n’est pas vraiment un problème. En fait, vous pouvez collaborer à la modification de documents en temps réel. Toutefois, si vous prévoyez de travailler beaucoup hors ligne et de synchroniser ces modifications, Dropbox l’emporte haut la main.

En effet, alors que Google Drive transfère l’intégralité du fichier à chaque synchronisation, Dropbox utilise un algorithme appelé « transfert de fichiers par blocs », qui divise les fichiers en plus petits « blocs ». Seul le bloc qui a été modifié est transféré et synchronisé.

Les deux services offrent désormais la possibilité de visualiser le contenu de votre stockage en nuage dans votre dossier local. Dropbox a toujours offert cette possibilité sous la forme de sa fonction « Smart Sync ». Google l’a récemment ajoutée sous la forme d’une « synchronisation sélective ».

Collaboration : Édition en équipe et vidéoconférence

Les deux services de stockage en nuage disposent d’un service de vidéoconférence intégré. Vous pouvez utiliser Google Meet avec Google Drive, et Zoom avec Dropbox.

Plusieurs utilisateurs de Google Drive peuvent travailler sur les mêmes documents partagés en temps réel. Vous pouvez regarder les autres modifier un fichier, participer à une discussion instantanée et à un dialogue de commentaires dans les documents.

Avec Dropbox, vous pouvez collaborer en temps réel sur des documents Office. Ceci grâce à l’intégration de Dropbox avec Office Online. Les mêmes fonctions de commentaire en temps réel sont disponibles.

En termes de collaboration, aucun des deux services n’arrive en tête.

Sécurité et confidentialité : Les deux services vous protègent

Google intègre un cryptage AES 256 bits pour tout transfert de fichiers et un cryptage AES 128 bits pour les fichiers stockés (au repos).

Dropbox, quant à lui, utilise un cryptage plus fort pour les fichiers au repos (AES 256 bits), et une sécurité plus faible (cryptage AES 128 bits) pour les fichiers en cours de transfert. Bien que cela permette à Dropbox de synchroniser ses fichiers plus rapidement que Google Drive, cela implique un léger compromis en matière de sécurité. Cela dit, comme Dropbox ne synchronise que des « blocs » de fichiers plutôt que des fichiers entiers, ce risque est réduit.