Depuis que les autorisations d’applications ont été introduites dans Android, le Google Play Store a indiqué toutes les autorisations demandées dans les listes de chaque application. Google a commencé à cacher la section des autorisations, mais la société fait maintenant marche arrière.

Cette semaine, Google a confirmé sur Twitter qu’il avait supprimé la section relative aux autorisations des applications sur les pages de liste des applications de Google Play Store, mais la société a « entendu vos commentaires » et a commencé à faire revenir cette section.

Au début des téléphones et tablettes Android, le Play Store affichait de manière bien visible la liste complète des autorisations demandées par une application, notamment l’accès au réseau, à vos contacts, aux appels, à Bluetooth, etc.) La raison principale en était que toutes les autorisations devaient être accordées avant que l’application puisse être installée.

COMMENT UTILISER LE GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE GOOGLE SUR ANDROID

Android 6.0 Marshmallow en 2015 a introduit les permissions d’exécution, qui exigeaient que les apps demandent chaque permission après leur installation (et permettent de les rejeter), au lieu que votre téléphone ou votre tablette les accorde toutes automatiquement. Les informations figurant sur les listes du Play Store sont donc devenues moins importantes : vous êtes toujours averti si une application souhaite obtenir un accès Bluetooth (ou autre chose), mais uniquement lorsque l’application le demande, et non plus avant l’installation. Google exige que toutes les nouvelles applications ou les mises à jour d’applications existantes prennent en charge les autorisations d’exécution, en utilisant l’exigence du niveau d’API cible.

Plus récemment, Google a introduit une section « Sécurité des données » dans les listes Play Store, qui est similaire aux étiquettes « Confidentialité des applications » de l’App Store d’Apple. La nouvelle section Sécurité des données est plus facile à comprendre que les autorisations générales d’Android, mais les informations sont fournies par le développeur de l’application, au lieu d’être générées automatiquement à partir du code de l’application comme la liste des autorisations.

Google admet dans sa documentation que l’entreprise « ne peut pas déterminer, au nom des développeurs, la manière dont ils traitent les données des utilisateurs ». C’est aux applications de s’assurer que la section « Sécurité des données » est exacte. Ce n’est pas un système parfait, mais les informations relatives aux autorisations ne le sont pas non plus.

Même si les données relatives aux autorisations sur le Play Store ne sont plus très utiles, il n’est pas inutile de les conserver.