L’année dernière, Google a ajouté des alertes sur la qualité de l’air aux écrans intelligents Nest Hub. Aujourd’hui, la société apporte les mêmes données sur la qualité de l’air à Google Maps sur iPhone et Android.

Les applications mobiles Google Maps disposeront bientôt d’une couche cartographique sur la qualité de l’air, disponible dans le même menu cartographique que celui qui permet de basculer entre les données sur le trafic, les objets en 3D, les feux de forêt et d’autres données. Lorsqu’elle est activée, la couche affichera sur la carte les points des stations météorologiques, la couleur de chaque point correspondant à l’indice de la qualité de l’air – le vert est bon, l’orange est moins bon et le rouge est mauvais. Vous pouvez également appuyer sur un point pour afficher toutes les données disponibles.

Google précise dans son blog que « la couche de qualité de l’air présente des données fiables provenant d’agences gouvernementales, dont l’Agence de protection de l’environnement aux États-Unis. Nous affichons également des informations sur la qualité de l’air provenant de PurpleAir, un réseau de capteurs à faible coût qui donne une vision plus hyperlocale des conditions. »

COMMENT TROUVER VOTRE POSITION ACTUELLE SUR GOOGLE MAPS

Indicateurs de la qualité de l’air dans Google Maps

Les nouvelles données météorologiques seront utiles pour une grande partie des États-Unis – en particulier la côte ouest – car les incendies de forêt devraient se multiplier pendant les mois chauds de l’été. Les États-Unis ont déjà connu plusieurs terribles incendies de forêt cette année, notamment l’incendie Hermits Peak Fire près de Las Vegas, qui a débuté début mai et a brûlé 318 000 acres de terres près de Las Vegas. Google Maps peut déjà afficher des données sur les feux de forêt, mais les incendies peuvent souffler de la poussière et d’autres particules sur des centaines ou des milliers de kilomètres, et c’est là que les indicateurs de qualité de l’air sont utiles.

Google indique que la couche de qualité de l’air est en cours de déploiement dans les applications Google Maps pour iPhone et Android. On ne sait pas encore si les données sur la qualité de l’air seront limitées aux États-Unis ou si d’autres sources de données seront utilisées dans d’autres régions.