Écoutez cet article

Google a officiellement introduit une nouvelle norme pour les extensions Chrome à la fin de 2020, connue sous le nom de Manifest V3, qui n’est pas populaire auprès de tout le monde. Maintenant, la société retarde les plans visant à bloquer les extensions qui n’ont pas encore été mises à jour.

Manifest V3 est la nouvelle plateforme logicielle pour les extensions Chrome, qui se veut plus rapide et plus sûre que l’ancienne base Manifest V2, mais la migration a été controversée. Certaines API ont été supprimées et remplacées par des alternatives moins utiles, affectant principalement les extensions de bloqueurs de contenu comme uBlock Origin et AdGuard. Google prévoyait de commencer à désactiver les extensions Manifest V2 en janvier 2023, puis de déployer le changement pour tout le monde (à l’exception des grandes organisations) vers la mi-2023.

Les 12 principales extensions Chrome que tout travailleur numérique devrait utiliser

Google a maintenant publié une déclaration dans le groupe Google pour les extensions Chromium, expliquant que la transition est maintenant en attente. Le communiqué indique que « nous reportons toutes les expériences de janvier visant à désactiver Manifest V2 dans les canaux de pré-version de Chrome et les modifications apportées au badge vedette dans le Chrome Webstore, et nous évaluerons également toutes les étapes en aval. » La société prévoit d’avoir un nouveau calendrier prêt quelque temps avant mars 2023.

Le retard signifie que les développeurs d’extensions ont plus de temps pour planifier une transition vers Manifest V3. Il y a également de nombreuses extensions sur le Chrome Web Store qui ne seront jamais mises à jour vers V3 – soit parce que leur portage est trop difficile, soit parce que les créateurs originaux ne travaillent plus dessus – qui resteront maintenant un peu plus longtemps.

Microsoft revoit également son calendrier pour la prise en charge de Manifest V3 dans le navigateur Edge, qui était précédemment prévu pour refléter le déploiement de Google. Mozilla Firefox est toujours en train d’ajouter la prise en charge des extensions V3, et le navigateur permet aux extensions V3 d’utiliser des fonctionnalités que Google a progressivement supprimées, comme les API pour les bloqueurs de contenu. Firefox n’a pas non plus prévu de supprimer progressivement les extensions V2.