Sources : Programme Télé-Loisirs

TV Guide est une société américaine de médias numériques qui fournit des informations sur la liste des programmes télévisés ainsi que des nouvelles sur le divertissement et la télévision, les programmes TV ce soir.

La société a vendu sa division magazine imprimé, TV Guide Magazine LLC, en 2008.

Prototype

Le prototype de ce qui allait devenir TV Guide Magazine a été mis au point par Lee Wagner (1910-1993), qui était le directeur de la diffusion de MacFadden Publications à New York dans les années 1930 – et plus tard, au moment de la création de la publication précédente, pour Cowles Media Company – distribuant des magazines axés sur les célébrités du cinéma.

En 1948, Wagner a imprimé le magazine de listes de la région de New York, The TeleVision Guide, qui est sorti pour la première fois dans les kiosques à journaux locaux le 14 juin de cette année-là. La star du cinéma muet Gloria Swanson, qui jouait alors dans la série de variétés éphémère The Gloria Swanson Hour, apparaissait sur la couverture du premier numéro. Wagner a ensuite commencé à publier des éditions régionales de The TeleVision Guide pour la Nouvelle-Angleterre et la région de Baltimore-Washington. Cinq ans plus tard, il vend ces éditions à Walter Annenberg, qui les intègre à sa société d’édition et de diffusion Triangle Publications, mais reste consultant pour le magazine jusqu’en 1963.

L’ère de guide télévision numérique

Le premier numéro du TV Guide national est sorti le 3 avril 1953, avec un tirage total de 1 560 000 exemplaires vendus dans les dix villes américaines où il était distribué.

La couverture inaugurale présentait une photo du fils nouveau-né de Lucille Ball, Desi Arnaz Jr, avec une photo de Ball en réduction placée dans le coin supérieur sous le titre du numéro : « Le magazine a été publié en format digest, qui est resté son format imprimé pendant 52 ans.

Du premier numéro jusqu’au numéro du 2 au 8 juillet 1954, les listings de chaque édition de TV Guide commençaient le vendredi et se terminaient le jeudi ; le numéro du 9 au 16 juillet 1954 commençait un vendredi et se terminait le vendredi suivant. Puis, à partir de l’édition du 17 au 23 juillet 1954, les listes dans chaque édition hebdomadaire ont changé pour commencer le samedi et se terminer le vendredi, ce qui est resté le format des listes pour toutes les éditions locales jusqu’en avril 2004.

La formation de TV Guide en tant que publication nationale est le résultat de l’achat par Triangle Publications de nombreuses publications régionales de listes de télévision telles que TV Forecast (qui était diffusé dans la région de Chicago et qui, lors de sa première publication le 9 mai 1948, a été le premier magazine de listes de télévision publié en continu), TV Digest (distribué à Philadelphie et à Pittsburgh, et distribué à l’origine sous le titre Local Televiser, lors de sa première parution le 7 novembre 1948), et le Television Guide basé à New York (dont le titre a été abrégé en TV Guide le 18 mars 1950).

Chacune des villes qui avaient leur propre magazine d’annonces télévisées locales intégré au TV Guide faisait partie des premières villes où le magazine a effectué son lancement national.

Le lancement en tant que magazine national avec des listes locales en avril 1953 a été un succès presque instantané, mais la diffusion a diminué au cours des semaines suivantes, même si la distribution du magazine s’est étendue à cinq villes supplémentaires (Pittsburgh, Rochester, Detroit, Cleveland et San Francisco) au cours de l’été 1953. À la mi-août de cette année-là, les ventes du magazine étaient inférieures de 200 000 exemplaires à celles du premier numéro.

La fortune de TV Guide a commencé à tourner avec le numéro du 4 au 10 septembre 1953 – le premier numéro d' »avant-première d’automne » du magazine – lorsque la diffusion a atteint 1 746 327 exemplaires ; les niveaux de diffusion ont augmenté régulièrement au fil du temps, au point que TV Guide est finalement devenu le magazine le plus lu et le plus diffusé aux États-Unis dans les années 1960.

Le coût initial de chaque numéro était de 15 ¢ par exemplaire (équivalent à 1,45 $ en 2020. Le prix par numéro a progressivement augmenté au fil des ans, pour se vendre 4,99 dollars par exemplaire à partir de 2022). En plus des abonnements, TV Guide était vendu aux caisses des épiceries du pays. Jusque dans les années 1980, les reportages inclus dans chaque numéro faisaient l’objet d’une publicité télévisée.

Sous la direction de Triangle, TV Guide a continué de croître non seulement en termes de tirage, mais aussi en termes de reconnaissance en tant qu’autorité en matière de programmes télévisés, avec des articles – dont la majorité apparaît généralement dans la section couleur – provenant à la fois du personnel et de rédacteurs collaborateurs.

Au fil des décennies, la forme du logo du Guide TV a changé pour refléter la modernisation de l’écran de télévision, adoptant finalement une apparence d’écran large en septembre 2003, puis son apparence actuelle d’écran plat en septembre 2016 (différentes versions du logo – la seule différence esthétique étant l’utilisation de différentes polices de caractères – sont actuellement utilisées respectivement pour le magazine et les propriétés numériques appartenant à CBS). Au début, le logo avait différents arrière-plans colorés (généralement noir, blanc, bleu ou vert) jusqu’à ce que le fond rouge familier devienne la norme dans les années 1960 avec des personnalisations occasionnelles utilisées pour des éditions spéciales.

Ajout de listes de câbles

L’avènement de la télévision par câble deviendrait un guide difficile à la télévision. Les chaînes câblées ont commencé à être répertoriées dans le magazine en 1980 ou 1981, selon l’édition; les chaînes répertoriées différaient également avec l’édition correspondante. Les superstations régionales et nationales disponibles sur les systèmes de câble dans le marché désigné de nombreuses éditions étaient les seules chaînes câblées répertoriées initialement ainsi que, dans certains marchés, les services d’abonnement en direct transmis par des stations indépendantes locales (telles que ONTV).; les services locaux de télévision par abonnement étaient souvent répertoriés comme  » Programmation STV  » ou  » Télévision par abonnement  » pour la chaîne qui transportait le service, le service étant répertorié séparément ou, dans certaines éditions, pas du tout.

Des chaînes câblées – telles que HBO, CNN (dont le magazine faisait la promotion principalement dans des publicités en pleine page), le réseau câblé CBN (maintenant Freeform), le service de télévision Alpha Repertory (ARTS, qui a ensuite succédé à A &E par sa fusion avec Entertainment Channel en 1984) et Nickelodeon – ont été ajoutées progressivement entre l’hiver de la fin de 1981 et le premier semestre de 1982, selon l’édition.

Pour économiser de l’espace sur les pages, TV Guide a intégré une grille (un affichage en rangées des listes d’émissions devant être diffusées chaque soir, principalement organisées par chaîne) dans les listes entre 1979 et 1981, qui était insérée sur une page aléatoire dans les listes d’après-midi de chaque jour. La grille est à l’origine une fonctionnalité d’une seule page qui fournissait un résumé des émissions diffusées aux heures de grande écoute (de 19h00 à 22h00 ou de 20h00 à 23h00 selon le début des heures de grande écoute dans un fuseau horaire donné) sur les stations mentionnées dans l’édition correspondante; en 1983, il a été élargi à une section de deux pages – qui a commencé à occuper environ les trois quarts des deux pages adjacentes sur lesquelles il était placé – qui comprenait des émissions diffusées pendant les périodes d’accès anticipé et les périodes marginales tardives (de 17h00 à 23h00 ou de 18h00 à 12h00 heure locale), avec le début et la fin de la partie quotidienne aux heures de grande écoute définie par le magazine (entre 19h30 et 23h00 ou entre 18h30 et 19h30). 22h00 heure locale du lundi au samedi, et entre 19h00 et 23h00 ou entre 18h00 et 22h00 heure locale le dimanche) délimité par une frontière plus épaisse. Les chaînes répertoriées dans la grille étaient organisées par stations de diffusion, chaînes câblées de base et chaînes premium.

En 1983, selon l’édition, une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée, le « Guide des films pour la télévision payante » (rebaptisé « Guide des films pour les chaînes Premium » en 1997), précédait initialement les listes avant d’être déplacé sur les pages immédiatement après les listes du vendredi en janvier 1989, ce qui a entraîné la section nationale – qui avait été scindée en deux sections, précédant et suivant la section locale – étant regroupée dans la première moitié des pages comprenant chaque numéro.

Avant cet ajout, certaines éditions portaient le « Guide du film », qui précédait également les listes, fournissait des résumés des films devant être diffusés au cours des une à deux semaines suivantes sur les chaînes du câble incluses dans les listes du journal et de la grille (à l’exclusion de ceux présentés exclusivement dans les grilles) ainsi qu’un résumé en première page des films devant être diffusés cette semaine-là (classés par chaîne et sous-classés par titre).

Au fil des années, d’autres chaînes câblées ont été ajoutées aux listes de chaque édition. Pour aider à compenser cela, le numéro du 11 au 17 mai 1985 a introduit une police Helvetica plus petite pour le journal, ainsi que d’autres changements cosmétiques; en particulier, la longueur d’une émission a commencé à être répertoriée après le titre de l’émission plutôt qu’à la fin de son synopsis. Ce numéro a également vu la publicité pour les stations locales présentées dans l’édition correspondante être limitée à certains événements spéciaux, la plupart des promotions d’émissions étant limitées à celles pour les réseaux nationaux de radiodiffusion et de câblodistribution.

News Corporation et les époques Gemstar

Le 7 août 1988, Triangle Publications a été vendue à la branche News America Corporation de News Corporation pour 3 milliards de dollars, l’une des plus importantes acquisitions médiatiques de l’époque et la transaction de publication la plus chère de l’époque. Le numéro du 3 au 9 novembre 1990 a vu l’ajout de codes VCR Plus + dans certaines des éditions régionales du magazine, pour les utilisateurs dotés d’appareils intégrant la technologie – qui a été développée par la société mère d’eventual TV Guide, Gemstar International Group Ltd. – pour entrer dans leurs magnétoscopes pour enregistrer automatiquement des programmes de télévision.

Les PlusCodes à deux chiffres correspondant au canal diffusant le programme qu’un utilisateur souhaitait enregistrer étaient répertoriés après chaque canal dans la page du répertoire des canaux; les codes à un à huit chiffres pour les programmes individuels étaient répertoriés dans la section des listes de journaux suivant le titre de chaque programme.) Les PlusCodes se sont étendus à toutes les éditions locales à partir du numéro du 14 au 20 septembre 1991. Le numéro du 12 au 18 septembre 1992 a vu l’ajout d’icônes de puces identifiant les versions colorisées des longs métrages plus anciens.

Le 7 mars 1996, TV Guide a lancé l’iGuide, développé à l’origine par la coentreprise Delphi Internet Service Corp. de News Corporation-MCI en tant que portail Web, qui présentait des données d’annonces télévisées plus complètes que celles offertes par le magazine (avec des informations en cours deux semaines avant la date actuelle), ainsi que du contenu d’actualités, du contenu éditorial de TV Guide et une fonction de recherche appelée CineBooks, qui permettait aux utilisateurs d’accéder à des informations détaillées sur environ 30 000 titres de films.

Plus tard cette année-là, le contenu de la publication imprimée a été ajouté à iGuide ainsi que le contenu des autres propriétés médiatiques de News Corporation.Le 13 janvier 1997, peu de temps avant que MCI ne se retire de l’entreprise, iGuide a été relancé sous le nom de TV Guide Entertainment Network (TVGEN), qui a été renommé TV Guide Online en 2002. Le site recentré couvrait la télévision, la musique, les films et les sports (avec un contenu concernant ce dernier provenant de Fox Sports), ainsi que des nouvelles et des fonctionnalités de Reuters, Daily Variety et le New York Post, des mises à jour gratuites par e-mail pour les utilisateurs enregistrés et une salle de discussion développée pour accueillir 5 000 utilisateurs simultanément.

D’autres modifications ont été apportées aux listes avec l’édition imprimée du 14 au 20 septembre 1996. À partir de ce numéro, les titres des programmes sont passés d’être affichés en majuscules à être affichés dans un boîtier mixte, la police Franklin Gothic, les titres de films – qui étaient auparavant affichés dans la description du film – ont commencé à apparaître avant le synopsis d’un film en italique (en remplacement de l’en–tête générique « FILM » qui avait été utilisé pour identifier les films depuis la création du magazine), et les programmes pour enfants conformes à la Loi sur la télévision pour enfants de 1990 ont commencé à être désignés par une icône circulaire « E / I ».

De plus, les infopublicités (qui avaient été désignées sous le titre habituel de  » PROGRAMME(S) COMMERCIAL(S)  » jusqu’en 1994, et  » INFORMERCIAL(S)  » par la suite) ont cessé d’être répertoriées dans le magazine pendant les périodes de diffusion des stations. (Les émissions à temps partagé continuaient d’être répertoriées dans le magazine, mais se limitaient principalement à des émissions religieuses.) Remplaçant les identificateurs de texte qui avaient été inclus dans les synopsis du film, les films sortis en salle ont également commencé à être identifiés par un symbole « M » en boîte en noir et blanc, accompagné selon le film de sa note en étoiles (une formule, sur une échelle de un [pour « médiocre »] à quatre [pour « excellent »], basée sur un consensus des critiques des principaux critiques de cinéma, la qualité de la distribution et du réalisateur du film, ainsi que les recettes au box-office et les récompenses du film).

Des icônes de films ont également été appropriées pour identifier les sorties en direct vers la vidéo (marquées comme « M→V ») ou faites pour la télévision (marquées comme « M→T »), qui n’ont pas reçu d’étoiles. À partir du numéro du 25 au 31 janvier 1997, les listes de journaux ont commencé à intégrer des cotes de contenu pour les émissions attribuées par le biais du système de lignes directrices parentales TV nouvellement mis en œuvre (les cotes de contenu du système ont ensuite été ajoutées lors de leur introduction en octobre 1998).