Apple a révélé hier la série d’iPhone 14, qui peut envoyer des messages SOS d’urgence sans signal cellulaire en se connectant à des satellites en orbite terrestre. Des détails supplémentaires sont apparus sur l’entreprise qui gère les satellites et sur leur fonctionnement.

Apple a choisi Globalstar Inc comme partenaire pour la fonction SOS d’urgence, qui exploite déjà un réseau de satellites en orbite terrestre basse (LEO), comme le service internet Starlink de SpaceX. Globalstar affirme disposer de 24 stations terrestres, fournissant des communications à plus de 120 pays et à plus de 80 % de la surface de la Terre. Apple fournit 450 millions de dollars à Globalstar pour la mise à niveau du réseau.

Le détail le plus intéressant est peut-être que Globalstar réserve la majeure partie de son réseau exclusivement aux communications avec l’iPhone. Un nouveau formulaire 8-K déposé auprès de la SEC a révélé que Globalstar « allouera 85 % de la capacité actuelle et future de son réseau » uniquement pour Apple, en échange des investissements.

Apple n’est pas le seul à se ruer sur la connectivité satellitaire dans les téléphones. T-Mobile et SpaceX travaillent sur une fonction similaire pour les communications d’urgence, mais sans le matériel et les antennes spécialisés de l’iPhone 14. T-Mobile affirme qu’elle fonctionnera avec certains téléphones existants. Cependant, la mise à niveau nécessite de nouveaux satellites Starlink, qui n’ont pas encore été lancés.

Tous les modèles d’iPhone 14 seront livrés avec deux ans de connectivité SOS, lorsque le service sera disponible fin 2022. Apple n’a toujours pas dit combien le service coûtera après cette date.