VirtualBox est une application de virtualisation populaire depuis des années, qui vous permet d’exécuter la plupart des systèmes d’exploitation PC sur un ordinateur Windows, Mac ou Linux. Oracle vient de publier VirtualBox 7.0, et il s’agit de la mise à jour la plus importante depuis des années.

VirtalBox 7.0 propose une longue liste de nouvelles fonctionnalités, mais les plus importantes sont la prise en charge de Secure Boot et des périphériques TPM 1.2 et 2.0 virtuels. Cela devrait faciliter l’installation de Windows 11 dans une machine virtuelle, ce qui nécessitait auparavant de modifier le registre pendant l’installation pour contourner les contrôles de Windows. La prise en charge de la 3D a également été mise à jour, avec DirectX 11 sur les hôtes Windows et DXVK sur les autres plateformes. Le redimensionnement de l’écran sur les hôtes Linux a également été amélioré, et l’interface a subi de nombreuses modifications.

Les propriétaires de Mac ont de quoi se réjouir avec VirtualBox 7.0. L’application n’utilise plus les extensions dépréciées du noyau et utilise désormais les mêmes cadres d’hyperviseur intégrés à macOS que les autres applications de virtualisation, ce qui devrait se traduire par des performances plus rapides et moins de problèmes. Cependant, la prise en charge du réseau interne de VirtualBox n’est pas encore disponible avec la nouvelle implémentation, c’est donc une raison pour les propriétaires de Mac d’attendre avant de procéder à la mise à niveau pour le moment.

Comment installer Linux dans VirtualBox

VirtualBox 7.0 dispose également d’une version expérimentale pour les ordinateurs Mac équipés de puces Apple Silicon (M1 et M2). Cependant, VirtualBox prend une direction différente de celle de Parallels et VMWare lorsque les premiers Mac M1 sont arrivés. Au lieu de passer à la virtualisation ARM-on-ARM, VirtualBox émule un PC x86 normal, de sorte que vous pouvez toujours exécuter des systèmes d’exploitation invités qui ne prennent pas en charge ARM (comme les anciennes versions de Windows).

La prise en charge d’Apple Silicon est encore une Developer Preview, et les performances sont un problème pour le moment – l’installation de Windows XP SP3 sur mon Mac Mini M1 a pris plus d’une heure, alors que le même processus avec une virtualisation x86 normale est terminé en 5-10 minutes sur les PC modernes. Si Oracle peut accélérer les performances, VirtualBox pourrait être un outil précieux pour exécuter des systèmes d’exploitation plus anciens sur les ordinateurs Mac les plus récents.

Vous pouvez télécharger VirtualBox sur le site officiel du projet. Il est disponible pour Windows, macOS, Linux et Solaris.