En tant que marque, vous souhaitez créer une valeur maximale pour vos clients, en leur fournissant les informations dont ils ont besoin et en étant présent là où ils se trouvent. Le marketing par e-mail devient de plus en plus populaire. Diverses sources partagent des statistiques intéressantes sur le marketing par e-mail :

89 % des spécialistes du marketing utilisent l'e-mail comme principal canal pour générer des prospects. 
Les e-mails de marketing et de publicité influencent la décision d'achat de 50,7 % des clients.
52 % des personnes interrogées ont déclaré que l'e-mail était leur principal outil de communication.

POURQUOI MON GMAIL NE REÇOIT-IL PAS DE COURRIELS ?

Des indicateurs à mesurer

Maintenant que nous avons établi que l’email marketing est important, quelles sont les mesures importantes à prendre en compte en tant que marque ? La réponse est la suivante : Le taux d’ouverture et le taux de clics. Voyons cela à l’aide d’une formule :

Taux d’ouverture = ouverture unique / (nombre d’e-mails envoyés – e-mails rebondis)

où,

Nombre de courriels envoyés = Total des courriels envoyés
Ouverture unique = Nombre de destinataires distincts qui ont ouvert votre courriel.
Courriels rebondis = Courriels non livrés.

Le taux de clics est le nombre de clics reçus par vos liens dans le corps de l’e-mail. Mathématiquement, il est calculé comme suit : Clics / Impressions.

La plupart des outils de publipostage que vous utilisez fournissent ces mesures ainsi que des mesures telles que les ouvertures uniques, les appareils ouverts, les navigateurs consultés, les clics, le taux de rebond, etc.

Éléments à garder à l’esprit pour augmenter les taux d’ouverture

Adresse électronique professionnelle : Si vous êtes une marque qui souhaite communiquer avec ses clients, il est impératif que vous utilisiez un service d’email professionnel. Une adresse électronique professionnelle vous permet d’avoir des adresses postales au nom de votre entreprise. Par exemple [email protected] ou [email protected] Pourquoi est-ce important ?

Cela crée une confiance parmi vos clients concernant la source de l'e-mail
Vous êtes moins susceptible d'être marqué comme spam
Cela augmente votre taux d'ouverture
C'est professionnel 

Ligne d’objet : L’objet est probablement la première chose que vos clients remarquent lorsqu’ils voient votre message. Veillez à ce qu’elle soit claire, accrocheuse et qu’elle ne soit pas un appât à clics. Votre ligne d’objet doit simplement être une indication de ce qu’il faut attendre de l’e-mail. Évitez les formes courtes, les caractères spéciaux, les lignes difficiles à lire, les majuscules et l’utilisation excessive d’émojis. Évitez également les mots comme « Dépêchez-vous » ou « Cliquez ici ». Consultez la liste complète ici.

Texte de prévisualisation : Le texte d’aperçu est le texte qui suit la ligne d’objet. Il ajoute une dimension supplémentaire à l’objet, tout en transmettant le sens ou le message. Évitez la tentation d’être paresseux et de laisser le texte vide. Il pourrait simplement s’agir du texte qui convainc le client d’ouvrir l’e-mail. Voici un exemple.

Réactivité : Selon Hubspot,

Les ouvertures sur mobile représentent 46 % de toutes les ouvertures d'e-mails.
35 % des professionnels consultent leurs e-mails sur un appareil mobile.

La réactivité mobile est essentielle pour vos e-mails. Un manque de réactivité entraîne une mauvaise expérience utilisateur et un taux de rebond élevé, ce qui réduit le nombre de clics et de clients.

Conception et contenu : Un design minimal avec un appel à l’action clair et un contenu clair sont les clés d’un bon courriel et ont également une valeur de rappel élevée. Avec votre contenu et votre conception, vous pouvez :

Engager le dialogue avec le client
L'inciter à faire un achat
Transmettre des informations importantes sur la marque
Fournir les informations qu'il recherche

et bien plus encore !

Assurez-vous que vos messages sont clairs, sans jaron et faciles à comprendre.

Limite de la taille des pièces jointes : Bien que les serveurs de Bluehost.in aient une limite de 50 Mo pour la taille des pièces jointes des e-mails envoyés par SMTP et webmail, il est préférable de ne pas dépasser 35 Mo. Il y a plusieurs raisons de procéder ainsi :

    Votre courriel est encodé en MIME, ce qui peut augmenter la taille du courriel de 40 %. Cela signifie qu'un fichier de 35 Mo est l'équivalent de 50 Mo d'espace lorsqu'il est codé MIME pour être envoyé en tant que pièce jointe.

Luttez contre les limites imposées par votre client de messagerie aux pièces jointes.

Faites face aux limites du serveur du destinataire (par exemple, Yahoo ! et Outlook.com ont tous une limite de 25 Mo. Gmail a une limite de 50 Mo). Par défaut, Microsoft Outlook 2013 et les versions ultérieures ont une limite de pièces jointes de 20 Mo. Voici comment vous pouvez passer outre cette limite de pièces jointes dans Outlook.

Évitez que votre message soit rejeté en raison d'un manque d'espace libre dans la boîte aux lettres électronique du destinataire (si sa boîte aux lettres est pleine, votre message sera rejeté).

Si vous devez envoyer des fichiers plus volumineux, il est recommandé de télécharger le fichier sur votre compte, puis d’envoyer un lien vers le fichier par courriel.

Testez votre courriel : Enfin, testez votre message en vous l’envoyant d’abord à vous-même. Voyez comment il se présente dans votre boîte de réception, sur votre mobile, si toutes les pièces jointes et tous les liens s’ouvrent, si la ligne d’objet et le texte de l’aperçu apparaissent bien, etc. Cette étape peut sembler anodine, mais c’est ce qui peut faire ou défaire l’impression que les clients ont de votre marque. Un bon courrier peut être apprécié, mais un mauvais restera à coup sûr dans l’esprit de vos clients.