Vous cherchez un nouveau microphone qui sonne vraiment bien ? Vous pouvez opter pour un micro-casque ou un micro autonome, mais lequel est le meilleur ? Comparons les deux pour voir lequel vous préférez.

Un micro-casque, comme son nom l’indique, est un micro intégré à un casque. Vous les trouverez souvent sur les casques de jeu, car ils sont conçus comme une solution tout-en-un pour entendre et être entendu. La qualité du microphone est généralement décente, mais vous n’avez pas beaucoup d’options pour personnaliser votre son. Vous devrez trouver et utiliser un logiciel d’édition audio pour faire des ajustements.

Les microphones autonomes ne sont pas livrés avec un casque. Vous pouvez les accrocher à votre chemise, les poser sur votre bureau ou les monter sur une perche compatible. Ces microphones n’ont pas de haut-parleurs, ils se concentrent donc sur la meilleure qualité audio possible. Comme il ne s’agit pas de solutions tout-en-un, vous avez plus d’options pour régler votre voix comme vous l’aimez, mais cela signifie également qu’il y a une certaine courbe d’apprentissage.

CASQUES D’ÉCOUTE POUR LE JEU ET CASQUES D’ÉCOUTE ORDINAIRES : QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ?

Confort

L’une des principales différences entre ces deux types de microphones est leur confort. Un micro-casque signifie que vous porterez une paire d’écouteurs sur votre tête. Bien qu’il existe de nombreux casques qui sont confortables à porter, pour certaines personnes, cela peut devenir un peu gênant après un certain temps.

C’est pourquoi vous verrez certaines personnes porter un casque autour du cou et placer le microphone près de leur bouche. Ils écoutent ensuite à distance via les haut-parleurs du casque, ce qui n’est pas vraiment pratique. Ils peuvent aussi utiliser des haut-parleurs externes, mais le microphone est plus susceptible de capter les bruits de fond et les voix des autres, créant ainsi un écho désagréable. Là encore, ce n’est pas pratique.

En revanche, vous n’aurez jamais de problème de confort avec les microphones autonomes, car vous n’avez pas besoin de porter quoi que ce soit sur votre tête. Vous pouvez simplement les placer sur votre bureau et les orienter vers vous. Vous pouvez également les attacher à un bras de perche pour les rapprocher de votre bouche si nécessaire. Cependant, la perche peut vous gêner si vous n’avez pas une bonne installation.

Un problème majeur pour les casques et les micros autonomes est l’utilisation de haut-parleurs externes pour le son. Votre microphone est beaucoup plus susceptible de capter les sons provenant de vos haut-parleurs, ce qui peut créer un écho que les autres peuvent entendre. Le port d’un casque est le meilleur moyen d’éviter cela, mais ce n’est pas l’option la plus confortable. Une paire d’oreillettes est une meilleure solution, mais elle n’offre pas forcément la meilleure qualité sonore.

Globalement, rien qu’en termes de confort, les microphones autonomes seront certainement plus confortables à utiliser pendant de longues périodes.

Qualité audio

La qualité audio détermine dans quelle mesure votre voix sera entendue par les autres. Un microphone avec une bonne qualité audio rendra votre voix claire et pleine, sans bruits de fond gênants. Cela inclut les distorsions, les échos, les parasites, les bourdonnements ou les sons indésirables créés dans votre environnement.

Les microphones de qualité réduisent convenablement les bruits de fond, mais ils ne les éliminent pas toujours complètement. Globalement, les microphones autonomes offrent une bien meilleure qualité audio que les microphones de casque. Ils sont dotés de meilleurs composants internes, conçus pour produire un son de qualité supérieure, en particulier pour les utilisations professionnelles telles que l’enregistrement de voix-off et de podcasts.

Les microphones de casque ne produisent généralement pas le même niveau de qualité parce qu’ils sont également utilisés pour entendre. Il est plus difficile et plus coûteux de trouver des casques avec une bonne qualité sonore et un microphone à son plein. Les microphones autonomes n’ont pas de haut-parleurs, ils se concentrent donc uniquement sur la production du meilleur son possible.

Réglage fin

Bien que certains microphones aient un bon son dès leur sortie de l’emballage, vous devrez peut-être procéder à un réglage fin pour obtenir le son parfait que vous recherchez. C’est là que les microphones autonomes ont un avantage sur les microphones de casque.

Avec les microphones autonomes, vous disposez de beaucoup plus de flexibilité pour ajuster et affiner le son. Pour certaines personnes, l’utilisation du support de table inclus peut fonctionner, mais ce n’est pas toujours la meilleure solution car le micro n’est pas très proche de votre bouche. Plus le micro est proche, meilleure sera la qualité audio.

C’est là qu’un support anti-chocs s’avère utile. Le support vous permet de positionner le micro exactement où vous le souhaitez tout en absorbant les vibrations et les sons de votre clavier. Il permet également de libérer de l’espace sur le bureau. Heureusement, il s’agit d’un accessoire indispensable et relativement peu coûteux. Vous pouvez également installer un filtre anti-pop afin de réduire ou d’éliminer les bruits parasites et les sifflements lorsque vous parlez.

Vous pouvez jouer avec ces accessoires pour vous aider à obtenir le meilleur son possible de votre microphone autonome. En outre, les microphones autonomes sont généralement accompagnés d’un logiciel qui vous permet d’affiner le son. Avec le Blue Yeti X, par exemple, vous pouvez installer Blue VO!CE pour ajouter des effets vocaux et faire des ajustements d’égalisation pour que votre voix soit parfaite.

Les microphones de casque sont plus limités en termes de réglage fin, car ils sont conçus comme une solution tout-en-un. En général, aucun logiciel ne vous est fourni pour vous aider à améliorer la qualité audio. Vous devrez donc trouver et apprendre à utiliser un logiciel d’édition vocale pour effectuer les réglages.

Cela dit, si votre micro-casque ne parvient pas à réduire les bruits d’éclatement et les sifflements, vous pouvez vous procurer une bonnette anti-vent. Cela peut aider votre microphone à produire le son pour lequel il a été conçu.

Lequel est le meilleur ?

Maintenant que vous connaissez les principales différences entre les deux types de microphones, vous comprendrez que les microphones autonomes sont meilleurs en termes de qualité audio. Si vous souhaitez enregistrer un podcast, faire des voix off ou diffuser sur Twitch, le micro autonome est la solution idéale. Si vous l’associez à un casque offrant un son de haute qualité, vous obtiendrez le meilleur des deux mondes.

Cependant, si vous recherchez une solution simple pour parler avec vos amis, un micro-casque pourrait être une meilleure option. Ils offrent une qualité de son décente, et les microphones sont toujours assez bons pour la plupart des gens. Ne vous attendez simplement pas à obtenir un son de qualité studio.

En ce qui concerne les prix, les deux ne sont pas très éloignés l’un de l’autre. Vous pouvez trouver un micro autonome décent aux alentours de 50-100 $ et des options plus haut de gamme à 150 $ ou plus. Cependant, n’oubliez pas le coût des écouteurs et autres accessoires nécessaires.

Les casques décents commencent également autour de 50-100 $. Vous pouvez trouver des modèles haut de gamme à plus de 150 $, avec une meilleure qualité de son et de microphone, mais le micro seul n’est toujours pas comparable aux modèles autonomes.