Écoutez cet article

Le modèle de réseau TCP/IP est basé sur un modèle de référence à quatre couches. Tous les protocoles qui appartiennent à la suite de protocoles TCP/IP, tels que TCP, UDP, HTTP, FTP, etc., sont situés dans les trois couches supérieures de ce modèle.

Si vous connaissez le modèle OSI (Open Systems Interconnection) à sept couches, vous remarquerez que le modèle TCP/IP comporte moins de couches, mais en réalité, le modèle TCP/IP a simplement consolidé certaines des couches OSI. Chaque couche du modèle TCP/IP correspond à une ou plusieurs couches du modèle OSI à sept couches.

Interface réseau

La couche d’interface réseau a trait à la gestion de l’interface réseau du système hôte. Cette couche prépare les trames de données en fonction du support réseau auquel elle est connectée.

Par exemple, les trames préparées pour un réseau Ethernet ne fonctionneront pas pour les hôtes Token Ring. La majorité des réseaux locaux modernes ont mis en œuvre Ethernet.

Internet

La couche Internet est responsable de l’adressage et du routage des paquets IP sur le réseau. Certains des protocoles situés sur cette couche comprennent IP, ICMP et IGMP. Cette couche est également chargée de veiller à ce que les paquets IP atteignent leurs systèmes cibles.

Transport

La couche Transport est principalement responsable des protocoles et des services utilisés par les systèmes pour gérer l’échange de données entre eux. Les deux principaux protocoles de cette couche sont TCP et UDP.

Application

La couche Application fait référence aux protocoles de réseau utilisés pour prendre en charge divers services tels que FTP, Telnet, BOOTP, HTTP, SNMP, SMTP, etc. Les applications elles-mêmes ne font pas partie de cette couche. Les applications elles-mêmes ne font pas partie de cette couche. Les applications s’interfacent avec les protocoles et les services de la couche Application pour envoyer des données vers le bas de la pile de protocoles.

Vous devez noter que le modèle à quatre couches de TCP/IP est conceptuel. Le modèle permet de visualiser comment TCP/IP est perçu dans la manière dont les données sont traitées lorsqu’elles descendent dans la pile de protocoles, de la couche Application au réseau physique sous-jacent. Chaque couche de la pile ajoute des informations de contrôle pour assurer une livraison correcte.

Ces informations de contrôle sont généralement appelées « en-tête » car elles sont placées avant les données à transmettre. Chaque couche traite toutes les informations qu’elle reçoit de la couche supérieure comme des données et place son propre en-tête devant ces informations. L’ajout d’informations de livraison à chaque couche est appelé encapsulation.

Lorsque la trame envoyée par le nœud source est reçue par le système cible, l’inverse se produit. Chaque couche retire son en-tête avant de transmettre les données à la couche supérieure. Finalement, lorsque les données atteignent le sommet de la pile, il ne reste plus d’informations d’en-tête et seules les données sont transmises à l’application.