orange : arrêt du réseau cuivre sur son réseau

By Corentin BURTIN

L’arrêt progressif du réseau cuivre par Orange en France, annoncé en 2019, marque un tournant majeur dans l’évolution des télécommunications. Cette transition, prévue pour s’achever en 2030, vise à remplacer le réseau cuivre vieillissant par la fibre optique, offrant ainsi une meilleure performance, robustesse, et efficacité énergétique. Ce changement impacte les utilisateurs, les opérateurs et exige une coordination étroite entre tous les acteurs impliqués.

Orange et le Défi de la Transition Numérique

Le réseau cuivre, pilier historique de la télécommunication en France et propriété d’Orange, est en phase de fermeture définitive. Une initiative annoncée en 2019, cette décision marque une évolution significative dans l’histoire des télécommunications françaises. La fermeture s’inscrit dans un contexte où l’usage intensif d’Internet et le besoin croissant de connexions rapides rendent le réseau cuivre obsolète face aux performances supérieures de la fibre optique.

La Méthodologie de la Fermeture

La fermeture du réseau cuivre par Orange s’effectue progressivement, segmentée par zones géographiques, avec un échéancier s’étendant jusqu’en 2030. Les opérateurs commerciaux joueront un rôle crucial dans l’accompagnement de leurs clients vers la migration à la fibre optique ou vers des solutions alternatives. Cette transition verra la fin des offres XDSL (ADSL, SDSL, VDSL) ainsi que des abonnements téléphoniques basés sur le réseau cuivre d’ici 2030.

A lire également :   Comment télécharger la photo de profil LinkedIn

Les Raisons Derrière le Passage à la Fibre Optique

La substitution du cuivre par la fibre optique est motivée par plusieurs facteurs. D’une part, la fibre optique offre une performance, une robustesse et une fiabilité supérieures, insensibles aux intempéries qui affectent souvent le cuivre. D’autre part, la fibre est plus économe en énergie, contribuant ainsi à une empreinte environnementale réduite.

Implications pour les Utilisateurs

Les utilisateurs actuellement connectés au réseau cuivre devront migrer vers des offres basées sur la fibre optique ou sur des technologies alternatives. Cette transition implique des modifications dans les équipements et les contrats de service.

Rôle de l’Arcep et Implications pour les Opérateurs

L’Arcep, en tant que régulateur, encadre la fermeture du réseau cuivre. Elle impose à Orange des conditions préalables, notamment le déploiement complet du réseau fibre optique dans la zone concernée, ainsi que des délais de préavis suffisants pour permettre à tous les opérateurs de proposer des offres de migration vers la fibre. Cette démarche vise à assurer une concurrence équitable et à protéger les intérêts des utilisateurs finaux.

Un Changement Progressif mais Déterminant

Le processus de fermeture a déjà commencé dans certaines communes entièrement fibrées. Les expérimentations précoces ont souligné l’importance d’une concertation étroite entre les différents acteurs, y compris les élus locaux, pour informer et rassurer les habitants. La fermeture se déroulera en deux phases : une fermeture commerciale (arrêt des nouvelles souscriptions) et une fermeture technique (arrêt complet des services cuivre).

Témoignage

Un résident de Lévis-Saint-Nom, l’une des premières communes concernées par la fermeture, partage son expérience :

« La transition a été bien gérée. Orange a informé chaque foyer et a aidé à la migration vers la fibre. C’était un changement nécessaire, et nous bénéficions maintenant d’une connexion bien plus rapide. »

L’arrêt du réseau cuivre par Orange en France n’est pas seulement la fin d’une ère technologique, mais aussi le début d’une nouvelle phase dans la révolution numérique. Cette transformation, bien que complexe et exigeante, est essentielle pour répondre aux besoins modernes en connectivité et en télécommunication.

A lire également :   Trouver le plus grand nombre négatif ou positif dans Excel

Laisser un commentaire