Pourquoi Amazon cultive des diamants

By Thomas GROLLEAU

La demande sans cesse croissante de centres de données et de réseaux pour les faire fonctionner pour tout le monde donne lieu à des idées créatives. Amazon s’associe désormais à une autre entreprise pour cultiver des diamants artificiels afin d’améliorer ses réseaux.

Amazon fait équipe avec Element Six, une division du groupe De Beers, pour mettre au point une nouvelle méthode de transmission sécurisée des données sur de longues distances. De Beers est surtout connu pour ses pratiques atroces en matière d’extraction et de vente de diamants, mais il a récemment travaillé à la culture de diamants artificiels qui, selon Amazon, pourraient améliorer les réseaux entre ordinateurs quantiques.

Comment masquer les commandes sur Amazon ?

Les réseaux quantiques utilisent la matière subatomique pour acheminer les données, au-delà des capacités des réseaux traditionnels à fibre optique. Les diamants peuvent être utilisés dans des composants pour transmettre des données plus loin sans se détériorer, agissant comme des répéteurs sur de longues distances. Les diamants artificiels contenant les mêmes impuretés que les vrais diamants (comme les atomes d’azote), et les mêmes schémas d’impuretés, sont supposés avoir un plus grand potentiel en tant que répéteurs dans un réseau basé sur les quanta.

Les diamants artificiels sont déjà utilisés pour fabriquer des lentilles et d’autres produits intégrés, mais ils pourraient devenir encore plus utiles s’ils contribuent à étendre l’utilisation des ordinateurs quantiques à d’autres domaines et industries. De Beers a ouvert une usine de diamants cultivés en laboratoire en 2020, située dans l’Oregon et opérant sous la filiale Lightbox de la société.

A lire également :   Difficultés pour les banques : L’obligation d'un bouton d’annulation des services

Laisser un commentaire