Protection de l’autorité de sécurité locale Windows 11

By Matthieu CHARRIER

L’autorité de sécurité locale (Local Security Authority ou LSA) est un composant essentiel de l’architecture de sécurité de Windows. Elle est responsable de l’authentification des utilisateurs dans un environnement Windows. Sous Windows 11, il existe plusieurs moyens de protéger la LSA pour garantir la sécurité de votre système. Cet article explore en profondeur ces options de protection et fournit des exemples pratiques.

Comprendre la LSA

La LSA joue un rôle crucial dans la sécurité de Windows 11. Elle gère les informations d’identification des utilisateurs et aide à établir les sessions utilisateurs sur le système. De ce fait, la protection de la LSA est essentielle pour maintenir la sécurité globale du système.

Exemple : Alice, administratrice système dans une entreprise, doit veiller à ce que tous les postes de travail sous Windows 11 soient sécurisés. Elle sait que si la LSA est compromise, cela pourrait permettre à un attaquant d’accéder à des informations d’identification sensibles.

Activer la protection de l’autorité de sécurité locale (LSA)

Windows 11 offre une fonctionnalité appelée protection de l’autorité de sécurité locale (LSA Protection). Lorsqu’elle est activée, cette fonctionnalité empêche le code non approuvé de s’exécuter dans le processus LSA, ce qui renforce considérablement la sécurité.

Exemple : Dans le cas d’Alice, elle a décidé d’activer la protection LSA sur tous les systèmes de l’entreprise. En faisant cela, elle a assuré que seul le code approuvé par Microsoft pouvait s’exécuter dans le processus LSA, limitant ainsi les chances qu’un attaquant puisse exploiter la LSA.

Activer la protection d’intégrité de la mémoire

La protection d’intégrité de la mémoire est une autre fonctionnalité de Windows 11 qui peut aider à sécuriser la LSA. Elle empêche les processus ayant un faible niveau d’intégrité d’accéder aux processus ayant un niveau d’intégrité plus élevé, comme la LSA.

A lire également :   Comment supprimer une partition dans Windows 11

Exemple : Alice a également activé la protection d’intégrité de la mémoire. Cette mesure supplémentaire a fourni une autre couche de sécurité pour la LSA, réduisant encore davantage les chances d’une attaque réussie.

Maintenir le système à jour

Il est crucial de maintenir le système à jour avec les derniers correctifs de sécurité pour protéger la LSA. Microsoft publie régulièrement des mises à jour de sécurité qui corrigent les vulnérabilités dans différents composants de Windows, y compris la LSA.

Exemple : Alice a mis en place une politique de mise à jour régulière pour s’assurer que tous les systèmes de l’entreprise sont à jour. Elle a également configuré les mises à jour automatiques pour garantir que les correctifs de sécurité soient appliqués dès leur publication.

Comment activer la protection de l’autorité de sécurité locale Windows 11 ?

Il n’existe pas de fonctionnalité spécifique appelée « Protection de l’autorité de sécurité locale » dans Windows 11. Cependant, si vous faites référence à la fonctionnalité de contrôle de compte d’utilisateur (UAC) dans Windows, voici comment vous pouvez activer ou ajuster son niveau de protection :

  1. Cliquez sur le bouton « Démarrer » de Windows 11 et ouvrez les « Paramètres » en cliquant sur l’icône en forme d’engrenage.
  2. Dans la fenêtre des paramètres, cliquez sur « Système ».
  3. Dans le volet de gauche, sélectionnez « Notifications et actions ».
  4. Faites défiler vers le bas jusqu’à la section « Sécurité Windows ».
  5. Cliquez sur « Modifier les notifications de sécurité ».
  6. Dans la fenêtre « Contrôle de compte d’utilisateur », vous pouvez régler le niveau de protection en faisant glisser le curseur entre les options suivantes :
    • Toujours vous avertir lorsque des modifications sont apportées à votre appareil : Cette option est le niveau de protection le plus élevé et vous avertit chaque fois qu’une application ou une tâche nécessite une autorisation administrative.
    • Utiliser les paramètres standards : Cette option est un équilibre entre la sécurité et la commodité, et vous avertit uniquement lors de modifications apportées à votre appareil par des applications ou des tâches externes.
    • Ne jamais vous avertir : Cette option désactive pratiquement le contrôle de compte d’utilisateur et ne vous avertit pas des modifications apportées à votre appareil.
  7. Une fois que vous avez choisi le niveau de protection souhaité, fermez la fenêtre des paramètres.
A lire également :   Comment empêcher Windows 10 ou 11 de télécharger automatiquement les mises à jour ?

Il est important de noter que le contrôle de compte d’utilisateur est une fonctionnalité de sécurité essentielle de Windows qui contribue à prévenir les modifications non autorisées sur votre appareil. Il est généralement recommandé de laisser cette fonctionnalité activée pour maintenir un niveau de sécurité élevé sur votre système d’exploitation.

Comment désactiver protection Windows 11 ?

Désactiver complètement la protection de Windows 11 n’est pas recommandé, car cela peut compromettre la sécurité de votre appareil. Cependant, si vous avez une raison spécifique de le faire, voici comment vous pouvez désactiver temporairement le contrôle de compte d’utilisateur (UAC) dans Windows 11 :

  1. Cliquez sur le bouton « Démarrer » de Windows 11 et ouvrez les « Paramètres » en cliquant sur l’icône en forme d’engrenage.
  2. Dans la fenêtre des paramètres, cliquez sur « Système ».
  3. Dans le volet de gauche, sélectionnez « Notifications et actions ».
  4. Faites défiler vers le bas jusqu’à la section « Sécurité Windows ».
  5. Cliquez sur « Modifier les notifications de sécurité ».
  6. Dans la fenêtre « Contrôle de compte d’utilisateur », faites glisser le curseur vers le bas pour sélectionner l’option « Ne jamais vous avertir ».
  7. Vous verrez une fenêtre contextuelle de confirmation vous indiquant que vous êtes sur le point de désactiver la protection de l’utilisateur. Cliquez sur « Oui » pour confirmer.

C’est quoi la protection de l’autorité de sécurité locale ?

Il est possible que vous fassiez référence à l’Autorité de sécurité locale (LSA, Local Security Authority) de Windows. L’Autorité de sécurité locale est un composant du système d’exploitation Windows qui gère les aspects de sécurité, tels que l’authentification des utilisateurs, la gestion des informations d’identification et l’application des stratégies de sécurité.

L’Autorité de sécurité locale joue un rôle crucial dans la protection des systèmes Windows en s’assurant que seules les entités autorisées peuvent accéder aux ressources et aux fonctionnalités du système. Elle gère les processus d’authentification, d’autorisation et de chiffrement.

A lire également :   Comment augmenter les basses sous Windows 10 ou 11

Est-ce que Windows 11 a besoin d’un antivirus ?

Windows 11 est conçu avec des fonctionnalités de sécurité intégrées qui offrent une protection de base contre les menaces en ligne et les logiciels malveillants. Il inclut Windows Defender, qui est l’antivirus intégré à Windows, et il est généralement considéré comme une solution de sécurité solide pour la plupart des utilisateurs.

Windows Defender fournit une protection en temps réel contre les virus, les logiciels espions, les ransomwares et autres types de logiciels malveillants. Il offre également des fonctionnalités supplémentaires telles que le pare-feu Windows, le contrôle des applications et la protection contre les rançongiciels.

Cependant, certaines personnes préfèrent utiliser des solutions antivirus tierces pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires et d’une protection plus avancée. Ces solutions peuvent offrir des fonctionnalités telles que la détection comportementale avancée, la protection de la vie privée, la détection des sites web malveillants, etc.

La décision d’utiliser un antivirus tiers dépend de vos besoins spécifiques et de votre niveau de confort en matière de sécurité. Si vous êtes un utilisateur conscient de la sécurité, vous pouvez envisager d’installer une solution antivirus tierce réputée pour renforcer la protection de votre système. Assurez-vous simplement de choisir une solution antivirus fiable et compatible avec Windows 11.

Quelle que soit votre décision, il est important de maintenir votre système d’exploitation à jour, d’activer les mises à jour automatiques, d’utiliser un logiciel de sécurité fiable et de pratiquer des habitudes en ligne sécurisées pour assurer la protection optimale de votre appareil sous Windows 11.

Conclusion

La protection de l’autorité de sécurité locale est un aspect essentiel de la sécurité de Windows 11. Grâce à l’activation de la protection LSA, de la protection d’intégrité de la mémoire, et en maintenant le système à jour, les utilisateurs et les administrateurs système peuvent assurer une sécurité robuste de la LSA. Bien que chaque situation puisse nécessiter des mesures de sécurité différentes, ces principes de base fournissent un excellent point de départ pour la protection de la LSA sous Windows 11.

Laisser un commentaire