Quelle est la situation du logement en France ?

By Thomas GROLLEAU

Le secteur du logement français est dans une situation difficile depuis plusieurs années. Différentes mesures gouvernementales ont été prises pour inverser la dynamique afin d’offrir des logements à des prix raisonnables. Cet article fait un point sur la situation de l’hébergement en France.

Les raisons de la crise du logement en France

Les points suivants mis ensemble expliquent clairement pourquoi on parle de crise du logement.

La situation du parc de logements

Une étude publiée par l’INSEE indique qu’en janvier 2022, il y avait 37,8 millions de logements en France (sans compter Mayotte). 82 % de ce parc se compose de résidences principales. Toutefois, ce pourcentage est en baisse depuis 2017 au profit des logements vides qui évoluent d’environ 1,2 % sur l’ensemble du territoire.

On constate une forte disparité dans la répartition des logements, qui est inégale selon la zone où on se situe :

  • Les zones urbaines ayant plus de 100 000 habitants possèdent 30 % de logements
  • Les unités urbaines de moins de 100 000 habitants en possèdent également 30 %
  • Les communes rurales possèdent 22 % de logements.

Evidemment, les zones urbaines disposent d’une proportion de résidences principales plus élevée que dans les zones rurales et les zones urbaines de moins de 100 000 habitants. Ces deux dernières possèdent en revanche une proportion de résidences secondaires et de logements vacants plus élevée.

BorisB17, Canva.com

L’inadéquation de l’offre par rapport à la demande

L’offre de logements en France ne répond pas à la demande formulée par la population. Le rapport de l’INSEE indique que :

  • le faible pouvoir d’achat des Français, qui ont du mal à payer leurs factures d’électricité et de gaz, oblige 2,42 millions de ménages à attendre un logement social
  • la crise du logement touche 4,1 millions de Français qui n’ont pas de logement personnel ou vivent dans des conditions difficiles
  • 2,7 millions de jeunes étudiants doivent se partager 350 000 logements disponibles en résidence étudiante. L’Union Etudiante a recensé un déficit de 600 000 logements pour étudiants.
Elena Photo, Canva.com

Les prix des logements ont explosé ces dernières années

Les rapports de l’INSEE et du Conseil national de la refondation (CNR) sont unanimes sur la hausse soutenue des prix des logements sur les 20 dernières années. Parmi les causes de cette hausse, on peut citer l’accès difficile au crédit, le secteur de la construction neuve en berne, la hausse du prix des matières premières, la cherté du foncier, etc. La conséquence directe est que les foyers à revenus modestes ont du mal à se loger. Seulement dans la zone d’Île de France, les prix se sont multipliés par 4,3 entre 1996 et 2022. Dans ce contexte, louer un logement à prix raisonnable est un parcours du combattant. Les habitants de l’unité urbaine parisienne peuvent se tourner vers des agrégateurs de logements comme Rentola pour trouver une location à prix compétitif. Le moteur de recherche rassemble toute l’offre d’appartement en location Île de France au même endroit pour faciliter la tâche aux chercheurs d’habitation. Rentola dispose d’une importante base de données dans laquelle on peut retrouver différents types de logements, des studios aux maisons en passant par des appartements et des chambres. La recherche de logement à louer étant un sujet sérieux, l’équipe de la plateforme assure un suivi de l’activité pour que chaque visiteur puisse trouver ce qu’il cherche. En effet, une vérification des offres est effectuée dans le but d’éviter les annonces fantaisistes et les arnaques au logement qui ont cours dans le secteur de l’immobilier locatif. Un petit tour rapide sur le site de Rentola permet de constater qu’il y a actuellement plus de 20 000 annonces de logements disponibles. Concernant les prix, ils varient entre 568 € pour un appartement étudiant et 2 700€ pour une maison. Cet agrégateur est une solution pour réduire le nombre de logements vacants qui ne cesse d’augmenter en France.

L’augmentation des logements vacants

Le site Datagouv indique que 3 millions de logements étaient vacants en 2022. Certains d’entre eux étaient inoccupés du fait de leurs prix élevés, de leur localisation dans des zones moins attractives ou de leur inadéquation avec les exigences du marché. Les logements qui faisaient l’objet d’une bonne gestion locative en ligne étaient simplement en rénovation ou en attente de location.

Des solutions encore insuffisantes

Les réponses apportées au besoin de logement sont, pour le moment, insuffisantes. En effet, la construction de 376 200 logements neufs en 2022 et de 328 600 nouveaux logements au deuxième trimestre 2023 ne suffit pas à résoudre le problème. L’Union Sociale pour l’Habitat indique qu’il faudrait ajouter 518 000 habitations par an jusqu’en 2040 pour rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande.

Guy Banville, Canva.com

Le marché du logement en France en perpétuelle tension

Le secteur de l’habitation est très tendu et la situation ne va pas en s’améliorant. En réponse, le gouvernement a pris différentes mesures qui sont insuffisantes pour le moment. De plus, le marché du logement privé rencontre des difficultés de toutes sortes. Il est donc nécessaire de poursuivre les efforts pour améliorer l’offre qui devra répondre à une demande qui ne cesse de s’accroître.

Leonid Andronov, Canva.com

Laisser un commentaire