Si vous avez acheté un moniteur de jeu, il y a de fortes chances que vous soyez tombé sur un produit appelé DisplayPort Adaptive-Sync. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet et en quoi il est différent de FreeSync et G-Sync.

Le problème des taux de rafraîchissement fixes

Dans le passé, les moniteurs d’ordinateur fonctionnaient traditionnellement avec un taux de rafraîchissement fixe (par exemple, 60 Hz), ce qui signifie qu’ils rafraîchissaient l’écran un nombre déterminé de fois. En conséquence, les consommateurs voyaient des artefacts tels que des déchirures d’écran et des bégaiements si la carte graphique de l’ordinateur (GPU) poussait les images à un intervalle différent de la fréquence d’images du moniteur.

Déchirement de l’écran et bégaiement

Le déchirement de l’écran se produit lorsque la fréquence d’images de sortie du GPU est supérieure à la fréquence de rafraîchissement du moniteur. Par conséquent, le GPU est incapable de suivre le rythme des images entrantes et affiche des parties de deux images simultanément, ce qui ressemble à une déchirure à l’écran. D’autre part, le bégaiement est causé par la répétition ou le saut d’images. Cela se produit généralement lorsque la fréquence d’images du GPU est inférieure à la fréquence de rafraîchissement du moniteur.

Taux de rafraîchissement variable

Pour combattre ces artefacts, les fabricants ont développé des technologies de taux de rafraîchissement variable (VRR) pour les moniteurs. L’une de ces technologies est le DisplayPort Adaptive-Sync, communément appelé Adaptive-Sync.

Développée par la Video Electronics Standards Association (VESA), Adaptive-Sync permet le déploiement de la VRR sur les interfaces DisplayPort et Embedded DisplayPort. Comme son nom l’indique, Adaptive-Sync synchronise dynamiquement la fréquence de rafraîchissement d’un moniteur avec la fréquence d’images de rendu du GPU. De plus, cette synchronisation est transparente, ce qui évite les artefacts.

Les technologies VRR comme Adaptive-Sync sont le plus souvent associées aux jeux vidéo. La fréquence d’images de sortie d’un jeu peut varier considérablement en raison de la puissance de calcul du GPU et de la complexité de la scène. Cela dit, Adaptive-Sync est également utile pour préserver l’énergie des appareils alimentés par batterie, comme les ordinateurs portables. Par exemple, lorsque les ordinateurs portables affichent un contenu statique, Adaptive-Sync réduit la fréquence de rafraîchissement de l’écran au minimum possible, ce qui permet d’économiser de l’énergie. En outre, les ordinateurs peuvent l’utiliser pour la lecture transparente d’une vidéo à n’importe quelle fréquence d’images.

Comment utiliser Adaptive-Sync

Vous avez besoin d’un écran compatible avec Adaptive-Sync, d’un GPU compatible et des pilotes nécessaires pour utiliser Adaptive-Sync. Les fabricants de moniteurs mentionnent généralement la prise en charge d’Adaptive-Sync dans leurs spécifications. Toutefois, même en l’absence de mention d’Adaptive-Sync, si le moniteur prend en charge FreeSync et dispose d’un DisplayPort, il fonctionnera avec cette technologie, car FreeSync d’AMD repose sur cette dernière.

Les GPU compatibles sont les GPU AMD compatibles avec FreeSync, les GPU NVIDIA compatibles avec G-Sync et les iGPU Intel prenant en charge Adaptive Sync.

Si vous avez l’un de ces GPU, vous pouvez activer Adaptive-Sync sur votre machine en vous rendant dans le centre de contrôle du GPU et en modifiant les paramètres d’affichage. Tous les PC Windows avec du matériel compatible et les Mac les plus récents prennent en charge Adaptive-Sync.

Qu’en est-il de V-Sync ?

V-Sync ou synchronisation verticale est la technologie originale introduite par les fabricants de GPU pour corriger le déchirement de l’écran. Bien que V-Sync réussisse à combattre le déchirement de l’écran en limitant la fréquence d’images de sortie d’un GPU pour qu’elle corresponde à la fréquence de rafraîchissement d’un moniteur, elle n’est pas parfaite. Par exemple, si la fréquence d’images de sortie du GPU tombe en dessous de la fréquence de rafraîchissement du moniteur, V-Sync tente de s’adapter à ce changement en répétant l’image précédente, mais cela se manifeste par un décalage visuel et de performance.

Là encore, les technologies VRR modernes comme Adaptive-Sync fonctionnent très différemment. Au lieu de plafonner la fréquence d’images du GPU, elles ajustent dynamiquement la fréquence de rafraîchissement de l’écran pour l’adapter à la fréquence d’images. Cela permet non seulement d’éviter le déchirement de l’écran, mais aussi le décalage des performances.

Adaptive-Sync vs. AMD FreeSync et NVIDIA G-Sync

Bien que Adaptive-Sync, FreeSync et G-Sync soient des technologies VRR, elles présentent plusieurs différences. Par exemple, la technologie Adaptive-Sync de la VESA est une norme ouverte, mais elle est relativement simple en termes de fonctionnalités. En termes simples, elle permet de faire correspondre la fréquence de rafraîchissement de l’écran à la fréquence d’images de sortie d’un GPU, mais rien de plus. Mais comme il s’agit d’une norme ouverte, elle ne nécessite pas de matériel spécial, ce qui la rend facile à mettre en œuvre pour les fabricants.

D’autre part, G-Sync est une technologie propriétaire de NVIDIA. Elle possède plus de fonctionnalités que la technologie Adaptive-Sync, comme la capacité de l’écran à compenser ou à surmultiplier le temps de réponse à la volée pour éviter le ghosting ou le ghosting inverse. G-Sync peut également doubler les images lorsque la fréquence d’images de sortie tombe en dessous de la fréquence de rafraîchissement minimale du moniteur. La technologie NVIDIA peut réaliser tout cela grâce au module G-Sync intégré dans les moniteurs pris en charge. Malheureusement, la nécessité d’un matériel spécialisé augmente le coût de ces appareils.

AMD FreeSync se situe au milieu des technologies VRR de VESA et de NVIDIA. Elle s’appuie sur Adaptive-Sync mais inclut certaines de ses propres améliorations, comme la prise en charge de HDMI. Des fonctions supplémentaires sont disponibles dans les variantes FreeSync Pro et FreeSync Premium Pro.

Bien qu’elle ne soit pas aussi riche en fonctionnalités que les technologies VRR d’AMD ou de NVIDIA, la technologie FreeSync Pro et FreeSync Premium Pro est la meilleure solution.