Il existe deux types de claviers d’ordinateur : à membrane et mécanique. Le choix se résume à une question de préférence : un clavier abordable, à membrane en caoutchouc, avec moins de retour d’information, ou un clavier mécanique plus cher, à ressort, avec une précision audible.

Qu’est-ce qu’un clavier à membrane ?

Comme son nom l’indique, un clavier à membrane comprend trois couches : la membrane supérieure, les trous de touche et la membrane inférieure. Lorsqu’une touche est enfoncée, elle traverse les couches et atteint un circuit conducteur où la frappe est enregistrée.

Contrairement aux claviers mécaniques, les claviers à membrane nécessitent une forte pression sur les touches pour envoyer les informations à l’unité centrale et produire la frappe souhaitée.

Pourquoi choisir un clavier à membrane ?

Les claviers à membrane peuvent souvent être négligés par rapport aux claviers mécaniques, car ils ont tendance à moins se concentrer sur des caractéristiques élégantes telles que les lumières RVB et les commandes multimédias. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas présenter ces éléments.

Ce que les claviers à membrane font bien, c’est de servir les utilisateurs qui ont un budget limité ou ceux qui recherchent une solution plus ergonomique pour leurs besoins de frappe. Étant donné que la conception d’un clavier à membrane implique moins de coûts de fabrication, ses touches sont moins chères, ce qui rend le coût global d’un clavier à membrane plus abordable.

En plus d’être abordables, les claviers à membrane peuvent être plus polyvalents car ils utilisent généralement des matériaux plastiques qui les rendent plus légers et plus portables. Les claviers mécaniques sont souvent dotés de matériaux de meilleure qualité et de pièces métalliques, ce qui les rend plus difficiles à utiliser dans de multiples environnements.

L’une des plus grandes différences entre les claviers à membrane et les claviers mécaniques est sans doute leur niveau de bruit. Les claviers à membrane n’utilisent pas de commutateurs à ressort et comportent plusieurs couches de caoutchouc pour amortir le retour audible d’une pression sur une touche. C’est pourquoi il est très peu probable de voir un clavier mécanique dans un environnement de bureau.

Qu’est-ce qu’un clavier mécanique ?

Construit différemment des claviers à membrane, un clavier mécanique utilise des commutateurs individuels pour chaque touche. Les commutateurs nécessitent une pression bien moindre pour enregistrer une frappe.

Au lieu d’utiliser des couches de membrane, les commutateurs des claviers mécaniques utilisent un mécanisme sous chaque touche ; lorsque la touche s’engage dans le mécanisme, les détails de cette pression sont envoyés à l’unité centrale, ce qui se traduit par une frappe à l’écran.

Comme chaque touche utilise un commutateur individuel, les claviers mécaniques sont considérés comme beaucoup plus précis que les claviers à membrane. Selon le mode d’actionnement du clavier, il n’est pas toujours nécessaire d’appuyer à fond sur une touche pour qu’elle enregistre une frappe. Cela est particulièrement utile pour les dactylographes et les joueurs qui ont besoin d’une réponse plus sensible.

Les claviers mécaniques sont-ils meilleurs que les claviers à membrane ?

Les claviers mécaniques comportent trois types de commutateurs de base : linéaire, tactile et à déclic. Chaque commutateur offre des caractéristiques différentes, mais il s’agit surtout d’une question de préférence. Par exemple, les commutateurs linéaires ne fournissent aucun retour d’information lorsqu’ils atteignent le point d’actionnement, les commutateurs tactiles offrent un retour d’information tactile et les commutateurs à déclic produisent un clic audible.

Les joueurs et les compétiteurs d’eSports ont tendance à privilégier les commutateurs tactiles et à effet de clic sur les claviers mécaniques car il n’est pas nécessaire d’appuyer à fond sur la touche, ce qui signifie que vous pouvez effectuer plus d’actions par minute avec ces types de commutateurs.

En plus de proposer une gamme de commutateurs, les claviers mécaniques offrent un plus grand nombre de fonctionnalités que les claviers à membrane. Des fonctions telles que le retournement des touches N, l’anti-hosting et les touches macro ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles les claviers mécaniques sont meilleurs que les claviers à membrane, du moins pour un grand groupe d’utilisateurs.

Il est vrai que les claviers mécaniques sont plus chers et que cette dépense n’en vaut peut-être pas la peine si vous utilisez votre appareil pour des tâches de bureau. Cependant, si vous appréciez les temps de réponse rapides, une construction durable et de multiples options de connectivité, un clavier mécanique est souvent le meilleur choix.

Clavier à membrane ou clavier mécanique : Avantages et inconvénients

Comme pour tout périphérique informatique, il y a des avantages et des inconvénients à choisir un clavier à membrane ou un clavier mécanique. Le choix se résume souvent à l’accessibilité financière, mais si ce n’est pas un facteur, d’autres caractéristiques peuvent influencer votre jugement, en fonction de l’utilisation que vous faites de votre clavier.

Choisissez le clavier qui vous convient

Si vous êtes à la recherche d’un clavier basique, abordable et capable d’accueillir certaines des fonctionnalités offertes par les claviers mécaniques, comme l’éclairage RVB et les commandes multimédias, un clavier à membrane est probablement suffisant.

Toutefois, si vous avez le budget nécessaire pour investir dans un clavier mécanique, cela vaut la peine de le faire. Ces claviers offrent généralement plus d’options de connectivité et de technologie, ce qui en fait un meilleur investissement à long terme. C’est particulièrement vrai si vous tapez pendant de longues périodes, si vous jouez à des jeux compétitifs et si vous voulez avoir la possibilité de personnaliser votre expérience.