Vous n’avez pas besoin de quitter Windows : 8 façons de commencer à utiliser Linux

By Matthieu CHARRIER

L’attrait de Linux n’a cessé de croître ces dernières années. Sa sécurité renforcée, sa liberté d’utilisation et sa capacité à redonner vie aux anciens ordinateurs ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles de plus en plus d’utilisateurs envisagent de faire le saut. Cependant, l’idée d’abandonner complètement Windows peut être intimidante pour de nombreux utilisateurs, surtout si vous avez besoin de certains logiciels spécifiques à Windows. Heureusement, vous n’avez pas à faire un choix absolu entre les deux. Voici huit façons de commencer à utiliser Linux sans abandonner totalement Windows.

Double amorçage : Windows et Linux sur une même machine

L’une des approches les plus courantes consiste à configurer votre ordinateur pour le double amorçage. Cela signifie que lorsque vous démarrez votre machine, vous pouvez choisir d’exécuter Windows ou Linux. Ce processus est facilité par des programmes tels que GRUB, qui vous permettent de sélectionner le système d’exploitation souhaité lors du démarrage.

Machines virtuelles : Linux dans Windows

Les logiciels de virtualisation comme VMware ou VirtualBox vous permettent d’exécuter Linux comme une application Windows. Avec une machine virtuelle, vous pouvez tester Linux sans affecter votre installation Windows. C’est un excellent moyen de se familiariser avec le système d’exploitation sans s’engager pleinement.

A lire également :   Qui gère Ubuntu ?

Linux sur une clé USB : Un système d’exploitation portable

Des distributions comme Ubuntu offrent la possibilité de créer des versions « Live USB ». Cela signifie que vous pouvez démarrer et exécuter Linux directement depuis une clé USB, sans rien installer sur votre ordinateur. C’est une option fantastique pour essayer Linux sans aucune modification permanente.

Utilisation de WSL (Windows Subsystem for Linux)

Microsoft a introduit WSL pour permettre aux utilisateurs de Windows 10 d’exécuter une version du shell Linux directement dans Windows. C’est idéal pour les développeurs et les professionnels de l’informatique qui ont besoin d’accéder aux outils Linux tout en restant sous Windows.

Transformez un vieil ordinateur en station Linux

Si vous avez un ancien ordinateur qui prend la poussière, c’est l’occasion parfaite de le transformer en une machine Linux dédiée. De nombreuses distributions Linux sont conçues pour fonctionner sur du matériel plus ancien, donnant une nouvelle vie à ces vieux dispositifs.

Applications multi-plateformes : Le meilleur des deux mondes

La plupart des logiciels populaires disponibles pour Windows ont des équivalents sous Linux. Des navigateurs comme Chrome ou Firefox aux suites bureautiques comme LibreOffice, vous pouvez continuer à utiliser vos applications préférées. Et avec des outils comme Wine, même certains logiciels exclusifs à Windows peuvent être exécutés sur Linux.

Explorez les distributions axées sur le bureau

Si l’une de vos principales préoccupations concerne l’esthétique ou la convivialité, il existe des distributions Linux spécifiquement conçues pour les utilisateurs de bureau. Ubuntu, Fedora et Linux Mint, par exemple, offrent des environnements de bureau intuitifs et élégants qui peuvent rivaliser avec l’expérience utilisateur de Windows.

A lire également :   Ubuntu ou Manjaro Linux : Lequel choisir ?

Adaptez-vous progressivement

Il n’y a aucune règle stipulant que vous devez plonger tête baissée dans Linux. Prenez votre temps pour vous familiariser avec les différents aspects du système d’exploitation. Peut-être que vous commencerez par utiliser Linux pour des tâches spécifiques, comme la programmation, avant de l’adopter pour des tâches plus quotidiennes.

Conclusion

Passer à Linux ne signifie pas nécessairement laisser derrière soi tout ce qui est familier. En intégrant progressivement Linux dans votre routine informatique, vous pourrez bénéficier de ses avantages tout en conservant la familiarité et la compatibilité de Windows. Que vous optiez pour une machine virtuelle, un double amorçage ou un essai via une clé USB, l’important est de trouver la méthode qui convient le mieux à vos besoins et à votre niveau de confort. Et qui sait ? Vous pourriez bien finir par tomber amoureux de la liberté, de la flexibilité et de la puissance que Linux a à offrir.

Laisser un commentaire