La carte mère d’un ordinateur est peut-être le composant le moins sexy après le bloc d’alimentation, ce qui signifie que les utilisateurs l’ignorent souvent au profit de composants tels que le CPU ou le GPU. La question est donc de savoir si le fait de lésiner sur une carte mère peut réduire les performances.

Que fait une carte mère ?

Le rôle de la carte mère a beaucoup changé au fil des ans, mais son rôle principal a toujours été de permettre à tous les composants de l’ordinateur de communiquer entre eux. Cela signifie que le processeur, le processeur graphique, la mémoire vive, les lecteurs et toutes les autres parties de votre PC travaillent ensemble par l’intermédiaire de la carte mère.

Qu’est-ce qu’une carte mère ?

Autrefois, la carte mère elle-même fournissait la puissance de traitement nécessaire pour gérer le trafic entre le GPU, le CPU et la RAM. Cependant, les CPU modernes intègrent désormais la plupart de ces fonctionnalités dans le boîtier du CPU lui-même.

En d’autres termes, c’est le CPU qui détermine la rapidité et l’efficacité du flux d’informations entre lui-même et ces composants. Les cartes mères offrent également des connexions supplémentaires pour les périphériques embarqués et les fentes d’extension, mais les composants de performance de base sont largement pris en charge par le CPU.

Pour aller plus loin :

Des composants haut de gamme avec des cartes mères économiques

La réponse immédiate à la question de savoir si une carte mère affecte les performances de l’ordinateur est donc « non ». Si vous placez un processeur, un GPU et une mémoire vive haut de gamme sur une carte mère bon marché ou chère, les performances seront plus ou moins les mêmes. Les deux cartes mères devraient offrir la même norme minimale de performance, en supposant que les deux cartes ont la même cote de performance minimale.

Les cartes mères peuvent limiter les performances de vos composants

Il est possible d’avoir deux cartes mères différentes qui prennent en charge les mêmes CPU, GPU, mémoire et SSD, alors que l’une d’entre elles ne les fera fonctionner qu’à des niveaux de performance inférieurs selon la norme la plus élevée prise en charge par la carte mère. Par exemple, les périphériques PCIe tels que les SSD et les GPU NVME sont rétrocompatibles avec les anciennes normes PCIe, mais ils fonctionneront par défaut aux limites de performance de l’ancienne norme.

En d’autres termes, dans la mesure du possible, votre choix de carte mère doit permettre à vos composants d’atteindre le plein potentiel des composants que vous souhaitez utiliser avec elle. Il est également judicieux d’opter pour une carte mère à l’épreuve du temps afin de pouvoir passer à une nouvelle génération de CPU ou de GPU sans en limiter les performances.

Les cartes mères influencent l’overclocking

Si le choix de votre carte mère ne devrait avoir que peu ou pas d’effet sur les performances standard d’un composant tel que votre CPU ou votre GPU, la différence peut être significative lorsque vous essayez d’exploiter au maximum les performances de ces composants.
Qu’est-ce que l’overclocking ? Le guide du débutant pour comprendre comment les geeks accélèrent leur PC

« L’overclocking consiste à faire fonctionner un composant à un rythme plus rapide que celui pour lequel il a été conçu. Certains composants individuels, tels qu’un processeur, peuvent fonctionner à des vitesses plus élevées en toute sécurité. Cependant, l’utilisation de ces composants au-delà de leur capacité nominale nécessite plus d’énergie et génère plus de chaleur.

Certaines cartes mères haut de gamme disposent d’un système de refroidissement supplémentaire pour les cartes mères elles-mêmes, de composants de gestion et de distribution de l’énergie plus robustes et de plus d’options pour le réglage fin des composants. Il est ainsi plus facile d’obtenir un overclock stable et de bénéficier des performances supplémentaires enfermées dans vos composants. Le « chipset » de votre carte mère peut déterminer si l’overclocking est possible, ces options étant absentes des cartes mères bas de gamme, même si le CPU de cette carte en est capable.

Les CPU et GPU modernes s’overclockent désormais automatiquement en fonction de la puissance et de la capacité thermique d’un système. L’utilisation d’une carte mère plus robuste peut permettre à ces composants d’atteindre des niveaux de performance plus stables. Cependant, l’ensemble du système doit permettre cela. Une carte mère robuste n’est qu’une pièce du puzzle.

Est-ce vraiment important ?

Il existe de nombreuses raisons de dépenser plus d’argent pour une carte mère, mais des performances supplémentaires dans des applications telles que les jeux n’en font pas vraiment partie. Si vous voulez entrer dans le monde de l’informatique enthousiaste et pousser vos composants à leur limite de stabilité, le choix de la carte mère peut être crucial.

Si vous souhaitez simplement obtenir les performances promises sur la boîte, la carte mère que vous choisissez n’a pas beaucoup d’importance. Au contraire, il est important de s’assurer que la carte mère de votre choix répond aux exigences des autres composants que vous souhaitez utiliser et peut accueillir tous les périphériques dont vous avez besoin. Assurez-vous qu’elle dispose du bon nombre d’emplacements et de ports, sinon vous ne serez pas à la hauteur.