Nous utilisons fréquemment le terme « utilisateur d’ordinateur », mais vu le nombre de personnes qui achètent des ordinateurs, pourquoi ne pas dire « propriétaire d’ordinateur », « client d’ordinateur » ou autre chose ? Nous avons creusé l’histoire de ce terme et avons trouvé quelque chose d’inattendu.

Le cas inhabituel de « Computer User » (utilisateur d’ordinateur)

Le terme « utilisateur d’ordinateur » est un peu inhabituel si l’on y réfléchit bien. Lorsque nous achetons et utilisons une automobile, nous sommes des « propriétaires de voiture » ou des « conducteurs de voiture », et non des « utilisateurs de voiture ». Lorsque nous utilisons un marteau, nous ne sommes pas appelés « utilisateurs de marteau ». Imaginez que vous achetiez un manuel sur l’utilisation d’une scie intitulé « Manuel pour les utilisateurs de scies ». Cela pourrait avoir du sens, mais cela semble étrange.

Et pourtant, lorsque nous décrivons les personnes qui utilisent un ordinateur ou un logiciel, nous les appelons souvent « utilisateurs d’ordinateurs » ou « utilisateurs de logiciels ». Les personnes qui utilisent Twitter sont des « utilisateurs de Twitter », et celles qui sont membres d’eBay sont des « utilisateurs d’eBay ».

Certaines personnes ont récemment commis l’erreur de confondre ce terme avec celui de « consommateur » de drogues illégales. En l’absence d’un historique clair du terme « utilisateur d’ordinateur » jusqu’à présent, cette confusion n’est pas surprenante à une époque où beaucoup critiquent les médias sociaux pour leurs propriétés addictives. Mais le terme « utilisateur » lié aux ordinateurs et aux logiciels n’a rien à voir avec les drogues et est né indépendamment. Jetons un coup d’œil à l’histoire de ce terme pour comprendre comment il a commencé.

Utilisation des systèmes d’autrui

Le terme « utilisateur d’ordinateur » au sens moderne remonte aux années 1950, à l’aube de l’ère des ordinateurs commerciaux. Pour déterminer l’origine de ce terme, nous avons effectué des recherches dans la littérature informatique historique sur Internet Archive et avons découvert quelque chose de très intéressant : Entre 1953 et 1958-59, le terme « utilisateur d’ordinateur » faisait presque toujours référence à une entreprise ou une organisation, et non à un individu.

Surprise ! Les premiers utilisateurs d’ordinateurs n’étaient pas du tout des personnes.

Notre enquête nous a permis de découvrir que le terme « utilisateur d’ordinateur » est apparu vers 1953, la première occurrence connue se trouvant dans un numéro de Computers and Automation (Vol. 2 Issue 9), qui était la première revue de l’industrie informatique. Le terme est resté rare jusqu’en 1957 environ, et son usage s’est répandu avec l’augmentation des installations informatiques commerciales.

Alors pourquoi les premiers utilisateurs d’ordinateurs étaient-ils des entreprises et non des particuliers ? Il y a une bonne raison à cela. Il fut un temps où les ordinateurs étaient très gros et très chers. Dans les années 1950, à l’aube de l’informatique commerciale, les ordinateurs occupaient souvent une pièce dédiée et nécessitaient de nombreux équipements spécialisés de grande taille pour fonctionner. Pour en tirer le moindre résultat utile, votre personnel devait suivre une formation formelle. De plus, si quelque chose tombait en panne, vous ne pouviez pas vous rendre dans un magasin d’informatique pour acheter un remplacement. En fait, la plupart des ordinateurs étaient si coûteux à entretenir qu’une grande majorité d’entreprises les louaient ou les prenaient en crédit-bail auprès de fabricants tels qu’IBM, avec des contrats de service qui couvraient l’installation et l’entretien du matériel informatique au fil du temps.

Une enquête menée en 1957 auprès des « utilisateurs d’ordinateurs électroniques » (entreprises ou organisations) a montré que seuls 17 % d’entre eux étaient propriétaires de leur ordinateur, contre 83 % qui les louaient. Et cette publicité Burroughs de 1953 fait référence à une liste d' »utilisateurs typiques d’ordinateurs » qui comprend Bell and Howell, Philco et Hydrocarbon Research, Inc. Ce sont tous des noms de sociétés et d’organisations. Dans la même publicité, ils mentionnent que leurs services informatiques sont disponibles  » moyennant une redevance « , ce qui suggère un contrat de location.

À cette époque, si l’on voulait désigner collectivement les entreprises qui utilisaient des ordinateurs, il n’était pas approprié d’appeler l’ensemble du groupe « propriétaires d’ordinateurs », puisque la majorité des entreprises louaient leur matériel. Le terme « utilisateurs d’ordinateurs » remplissait donc ce rôle à la place.

Le passage des entreprises aux individus

Lorsque les ordinateurs sont entrés dans l’ère du temps réel et de l’interactivité avec le partage du temps en 1959, la définition d' »utilisateur d’ordinateur » a commencé à s’éloigner des entreprises pour se rapprocher des individus, que l’on commençait également à appeler « programmeurs ». À peu près à la même époque, les ordinateurs sont devenus plus courants dans les universités, où les étudiants individuels les utilisaient – évidemment sans en être propriétaires. Ils représentaient une grande vague de nouveaux utilisateurs d’ordinateurs. Des groupes d’utilisateurs d’ordinateurs ont commencé à voir le jour un peu partout en Amérique, qui échangeaient des conseils et des informations sur la façon de programmer ou d’utiliser ces nouvelles machines informatiques.

À l’époque des ordinateurs centraux, dans les années 1960 et au début des années 1970, les organisations embauchaient généralement du personnel de maintenance informatique, appelé « opérateurs informatiques » (terme apparu dans les années 1940 dans un contexte militaire) ou « administrateurs informatiques » (apparu pour la première fois en 1967 lors de notre recherche), qui assurait le fonctionnement des ordinateurs. Dans ce scénario, un « utilisateur d’ordinateur » serait une personne utilisant la machine qui n’était pas nécessairement le propriétaire ou l’administrateur de l’ordinateur, ce qui était presque toujours le cas à cette époque.

Cette époque a donné naissance à une multitude de termes « utilisateur » liés aux systèmes de partage du temps avec des systèmes d’exploitation en temps réel qui comprenaient des profils de compte pour chaque personne utilisant l’ordinateur, notamment compte d’utilisateur, ID utilisateur, profil utilisateur, multi-utilisateur et utilisateur final (un terme qui a précédé de loin l’ère de l’informatique mais qui lui a été rapidement associé).

A quoi sert l’ordinateur ?

Lorsque la révolution de l’ordinateur personnel est arrivée au milieu des années 1970 (et s’est rapidement développée jusqu’au début des années 1980), les individus pouvaient enfin posséder confortablement un ordinateur. Et pourtant, le terme « utilisateur d’ordinateur » a persisté. À une époque où des millions de personnes utilisaient soudainement un ordinateur pour la première fois, l’association entre l’individu et l' »utilisateur d’ordinateur » est devenue plus forte que jamais.

En fait, le terme « utilisateur d’ordinateur » est presque devenu un motif de fierté ou un label d’identité à l’ère des ordinateurs personnels. Tandy a même adopté le terme comme titre d’un magazine destiné aux propriétaires d’ordinateurs TRS-80. Parmi les autres magazines comportant le terme « User » dans leur titre, citons MacUser, PC User, Amstrad User, Timex Sinclair User, The Micro User, etc. Et l’idée d’un « power user » est apparue dans les années 1980 comme un utilisateur particulièrement compétent qui tirait le meilleur parti de son système informatique.

En fin de compte, le terme « utilisateur d’ordinateur » perdure probablement en raison de son utilité générale en tant que fourre-tout. Pour rappeler ce que nous avons mentionné précédemment, une personne qui utilise une voiture est appelée « conducteur » parce qu’elle conduit la voiture. Une personne qui regarde la télévision est appelée un « téléspectateur » parce qu’elle regarde des choses sur un écran. Mais à quoi servent les ordinateurs ? À peu près tout. C’est l’une des raisons pour lesquelles le terme « utilisateur » convient si bien, car il s’agit d’un terme générique désignant une personne qui utilise un ordinateur ou un logiciel à toutes fins utiles. Et tant que ce sera le cas, il y aura toujours des utilisateurs d’ordinateurs parmi nous.

N’oubliez pas de lire votre historique et restez en sécurité !