Avez-vous déjà entendu le terme « black crush » (écrasement des noirs) en lisant des critiques de téléviseurs ou d’écrans ? Le problème fait l’objet d’une attention accrue depuis que les fabricants d’écrans tentent d’améliorer la reproduction des noirs, notamment sur les modèles LCD à éclairage LED. Que sont donc les « noirs écrasés » et devez-vous vous en inquiéter ?

L’écrasement des noirs signifie une perte de détails dans les ombres.

L’écrasement des noirs désigne la perte de fidélité des zones particulièrement sombres d’une image. Ce terme peut s’appliquer à la fois à la photographie et à la vidéo, mais il est le plus souvent utilisé pour décrire la perte de détails des ombres dans les images en mouvement, comme les films et les jeux.

Il se peut que vous ne remarquiez pas immédiatement l’écrasement du noir jusqu’à ce que vous voyiez l’image « correcte » affichée à côté (par exemple, sur un écran différent qui a été correctement calibré). Vous pouvez voir un exemple simulé dans l’image ci-dessous, où le côté droit a perdu des détails dans les briques sous l’ombre. En d’autres termes, cette image présente des « noirs écrasés ».

Il est peu probable que ce problème rende le contenu impossible à regarder, mais il nuit à la présentation générale. Dans les films, vous risquez de rater des détails subtils au bord du cadre, tandis que dans certains jeux, il peut être bien trop difficile de voir ce qui se passe (en particulier dans les pièces très éclairées).

Il existe toutes sortes de raisons pour lesquelles le black crush peut se produire, et elles ne sont pas toutes liées à l’écran. Si les détails des ombres n’ont pas été capturés en premier lieu parce que la caméra n’était pas réglée pour le faire, les noirs apparaîtront écrasés. Certains réalisateurs et photographes utilisent cette technique pour créer intentionnellement un espace négatif.

Votre téléviseur ou votre moniteur fait la différence

Trop souvent, le problème se situe au niveau de l’écran ou du périphérique source (comme une console de jeux). De nombreux jeux demandent au joueur de calibrer le gamma et le point blanc au premier lancement du logiciel, et une mauvaise configuration (ou une erreur au niveau du système) peut entraîner une perte de détails des ombres. Parfois, les jeux mettent mal en œuvre le HDR, ce qui entraîne également un écrasement des noirs.

La plupart des écrans grand public ne sont jamais étalonnés lorsqu’ils quittent l’usine, et sans un étalonnage approprié par un professionnel, ils produiront toujours une image qui s’écarte de la source. C’est pourquoi les créateurs de contenu et les photographes sont fortement encouragés à utiliser un écran calibré lors de l’édition de leur travail.

Parfois, le téléviseur est vraiment le problème. L’OLED est une technologie d’affichage auto-émissive, ce qui signifie que les pixels peuvent être désactivés pour afficher un noir « véritable ». Malheureusement, l’OLED a également du mal à sortir du noir, ce qui, sur certains modèles, peut entraîner une perte de détails des ombres, car le téléviseur peine à reproduire les tons subtils qui existent entre les états « allumé » et « éteint » au niveau des pixels.

De nombreux téléviseurs LCD à éclairage LED utilisent désormais des algorithmes de gradation pour éteindre ou réduire la lumière derrière les scènes sombres ou noires. Cela permet au téléviseur de produire un niveau de noir beaucoup plus profond, mais presque toujours au détriment du détail des ombres. En règle générale, plus un écran possède de zones de gradation, moins le problème est grave.

Comment tester l’écrasement du noir sur votre propre écran ?

Un moyen simple de tester l’écrasement du noir est d’utiliser un test de champ d’étoiles. Sur un écran qui présente un black crush, de nombreuses étoiles ne seront pas visibles. Sur un OLED, la grande majorité des étoiles devraient être visibles, car un pixel blanc brillant peut côtoyer un pixel noir pur sans qu’aucun algorithme de gradation n’interfère avec l’image.