Si vous recherchez un nouveau système de routeur maillé, vous rencontrerez peut-être des références au « backhaul » de la plate-forme. Voici ce qu’il en est et comment il affecte les performances Wi-Fi.

Qu’est-ce qu’un backhaul ?

Le terme « backhaul » est utilisé dans le secteur des télécommunications pour désigner les connexions entre le réseau principal et les sous-réseaux périphériques. Par exemple, le lien entre le réseau principal de votre fournisseur de téléphonie mobile et le réseau de la tour locale près de chez vous est une liaison de retour.

Votre téléphone communique avec le réseau local géré par la tour, puis l’équipement de la tour communique avec le réseau principal par l’intermédiaire de la liaison de retour. Les données sont ensuite transmises par des connexions à très haut débit, comme une ligne en fibre optique ou une liaison montante spécialisée à micro-ondes, et non par le même type de connexion que celle utilisée entre la tour et votre téléphone.

Tout comme ces liaisons de retour connectent tous les grands réseaux qui nous entourent, comme le réseau cellulaire, elles peuvent également apparaître dans notre maison lorsque nous utilisons une plateforme de réseau maillé. Et tout comme le backhaul améliore votre expérience lorsque vous utilisez votre smartphone en maximisant la vitesse de transmission entre la tour et le réseau étendu, le backhaul de votre routeur maillé Wi-Fi fait la même chose pour améliorer les vitesses dans votre maison.

QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES LES PLUS IMPORTANTES D’UN ROUTEUR WI-FI ?

Les types de backhauls de routeur maillé

Dans notre exemple de réseau cellulaire ci-dessus, nous avons donné deux exemples de liaisons de retour : l’une filaire (une ligne de fibre optique) et l’autre sans fil (une liaison montante à micro-ondes). Nous avons utilisé cet exemple particulier parce qu’il est bien adapté à la comparaison avec les systèmes maillés.

Tous les systèmes maillés grand public utilisent l’un ou l’autre de ces types de connexion, en se reliant au nœud maillé primaire soit par une connexion sans fil via Wi-Fi, soit par une connexion physique via un câble Ethernet. Examinons les deux variantes de backhaul Wi-Fi que vous rencontrerez, les backhauls Ethernet, et l’impact de chacune sur les performances Wi-Fi.

Réseau de collecte Wi-Fi partagé

De nombreux systèmes maillés, en particulier ceux qui se situent dans les gammes de prix les plus abordables, disposent d’un backhaul Wi-Fi partagé. En général, ces systèmes sont bi-bande et ne disposent que d’une bande 2,4 GHz et d’une bande 5 GHz. Il y a donc fort à parier que si le système maillé que vous recherchez n’est que bi-bande, c’est qu’il dispose d’un backhaul partagé.

Les systèmes maillés qui utilisent un backhaul Wi-Fi partagé utilisent la bande unique de 5 GHz à la fois pour les activités fronthaul (comme la communication de votre téléphone avec le nœud maillé) et pour les activités backhaul (les nœuds communiquant entre eux).

Parmi les exemples de tels systèmes, citons Google Nest WiFi, de nombreuses variantes de la gamme Deco de TP-Link, comme le Deco X20, et les systèmes Amazon Eero, Eero 6 et Eero 6+.

Un backhaul partagé n’est pas la fin du monde et des milliers et des milliers de personnes utilisent avec bonheur les exemples de backhaul Wi-Fi partagés que nous avons listés ci-dessus, mais cela a un impact sur les performances. Si vous augmentez le nombre de clients, en particulier les plus exigeants, vous consommerez de plus en plus de bande passante partagée pour les accueillir.

Réseau de collecte Wi-Fi dédié

Lorsque vous passez des options économiques et des systèmes maillés de première génération, vous trouverez généralement des systèmes maillés dédiés avec un backhaul dédié.

Ces systèmes maillés disposent de trois bandes ou plus, dont une est entièrement dédiée à la communication de backhaul. La configuration la plus courante est une configuration tri-bande, avec une bande de 2,4GHz et une bande de 5Ghz pour l’utilisation fronthaul, et une bande de 5GHz pour l’utilisation backhaul.

Le Deco X68 de TP-Link, une étape supérieure dans la gamme Deco, l’Orbi RBK752 de Netgear, ainsi que des options haut de gamme comme le Zen Wi-Fi XT8 d’ASUS, ont des backhauls sans fil dédiés qui utilisent la bande 5Ghz supplémentaire.

Certains systèmes, comme l’Amazon Eero Pro 6, ont une configuration à trois bandes, mais ne consacrent pas une bande 5Ghz exclusivement au trafic de raccordement – le trafic de raccordement est réparti de manière algorithmique sur les trois bandes. Techniquement, il ne s’agit pas d’un backhaul dédié, mais un niveau similaire de ressources est consacré au trafic de backhaul.

Le fait de décharger toutes les communications entre les nœuds sur la bande dédiée au backhaul libère la totalité de l’autre bande de 5 GHz pour l’utilisation du fronthaul, ce qui permet d’améliorer considérablement les performances des foyers saturés de dispositifs Wi-Fi.

Backhaul câblé

Outre les liaisons de retour sans fil partagées et dédiées, de nombreux systèmes maillés prennent en charge l’utilisation d’Ethernet comme liaison de retour filaire haut débit dédiée. En général, si les nœuds supplémentaires, au-delà de l’unité de base du système, disposent de ports Ethernet, c’est un bon signe que le système prend en charge un backhaul Ethernet.

Dans le cas des systèmes à double bande (et certains systèmes à triple bande), cela vous permet de relier tous les nœuds maillés au nœud principal afin de libérer la totalité de la bande passante Wi-Fi pour l’utilisation des clients fronthaul. C’est extrêmement avantageux pour les systèmes maillés à double bande, car cela permet de décharger tout le trafic de liaison secondaire qui encombre les bandes que vous utilisez réellement.

Il est également bénéfique pour les systèmes maillés plus avancés avec des backhauls Wi-Fi dédiés. Cependant, vous n’obtiendrez peut-être pas l’augmentation tri-bande à laquelle vous vous attendiez. Certains routeurs tri-bande libèrent leur bande 5GHz supplémentaire pour une utilisation fronthaul lorsque les nœuds maillés sont connectés via Ethernet, ce qui fait que chaque nœud et l’ensemble du réseau maillé fonctionnent comme un routeur tri-bande.

Mais certains systèmes réserveront toujours leur bande supplémentaire de 5Ghz à un usage interne, même en présence d’un backhaul câblé. Par exemple, les systèmes maillés tri-bande de la gamme Orbi de Netgear et de la gamme Deco de TP-Link réservent la bande supplémentaire même lorsqu’ils sont connectés à Ethernet, tandis que les nœuds de la gamme Velop de Linksys libèrent la bande supplémentaire.

Cependant, même au sein d’une même gamme de produits, cela peut changer, alors lisez attentivement les petits caractères lorsque vous comparez les modèles et ne supposez pas que si une version particulière d’un système maillé d’une marque libère la bande supplémentaire, tous les autres le font.

Indépendamment du fait que votre système libère la bande ou non, cependant, si vous disposez d’Ethernet pour connecter vos nœuds de maillage, nous vous recommandons de le faire. Les ports Gigabit Ethernet sont aujourd’hui une caractéristique standard des systèmes maillés qui prennent en charge les backhauls Ethernet.

Et certains systèmes avancés, comme le Netgear Orbi RBK852, prennent en charge le 2,5 Gbps sur l’unité principale et le gigabit sur les nœuds, pour aider les personnes disposant de connexions haut débit multi-gigabits à profiter de toute cette bande passante supplémentaire.

Que le système soit bi-bande avec un backhaul sans fil partagé ou tri-bande avec un backhaul dédié, la stabilité et la vitesse d’Ethernet sont tout simplement imbattables. Vous réduirez la latence, augmenterez la vitesse et diminuerez l’encombrement de votre réseau en passant à un backhaul Ethernet.