Lorsque vous êtes prêt à acheter votre prochain amplificateur ou récepteur stéréo, veillez à prendre en compte la puissance de sortie de l’amplificateur, qui est mesurée en watts par canal. La décision concernant la puissance dont vous avez besoin doit être prise en fonction des types d’enceintes, de la taille de la pièce et de ses caractéristiques acoustiques, ainsi que du volume sonore prévu et de la qualité souhaitée de votre musique.

Faites correspondre la puissance requise

Faites correspondre la puissance requise des enceintes avec la puissance de sortie de l’amplificateur ou du récepteur. La puissance doit être égale à l’impédance nominale de chacun des haut-parleurs. Certaines enceintes nécessitent plus ou moins de puissance que d’autres.

La sensibilité des enceintes est exprimée en décibels, ce qui est une mesure de la quantité de son produite avec une quantité spécifiée de puissance d’amplificateur. Par exemple, une enceinte de faible sensibilité (88 à 93 dB) a tendance à nécessiter plus de puissance d’amplification qu’une enceinte de sensibilité plus élevée (94 à 100 dB ou plus) pour jouer et sonner de manière optimale au même niveau de volume.

Puissance et volume

La puissance de sortie et le volume des enceintes suivent une relation logarithmique, et non linéaire. Par exemple, un amplificateur de 100 watts par canal ne joue pas deux fois plus fort qu’un amplificateur de 50 watts par canal utilisant les mêmes enceintes. Dans une telle situation, la différence d’intensité sonore maximale est légèrement plus forte ; le changement n’est que de 3 dB.

Il faut une augmentation de 10 dB pour que les enceintes jouent deux fois plus fort qu’avant. Une augmentation de 1 dB serait à peine perceptible. Une plus grande puissance d’amplification permet au système de gérer les pics musicaux avec plus de facilité et moins de contraintes, ce qui se traduit par une meilleure clarté sonore globale.

Certaines enceintes doivent travailler un peu plus que d’autres pour atteindre un volume de sortie spécifique. Certains modèles d’enceintes sont plus efficaces que d’autres pour projeter le son de manière uniforme dans des espaces ouverts. Si votre pièce d’écoute est petite ou transmet bien le son, vous n’avez pas nécessairement besoin d’un amplificateur surpuissant, surtout avec des enceintes plus sensibles à la puissance. Les pièces plus grandes, les distances d’écoute plus importantes ou les enceintes moins sensibles demandent plus de puissance à la source.

Mesure de la puissance de sortie

La mesure la plus courante de la puissance est la moyenne quadratique, mais les fabricants peuvent également fournir des valeurs pour la puissance de crête. La première mesure indique la puissance de sortie continue sur une période donnée, tandis que la seconde indique la puissance de sortie en courtes rafales. Les spécifications des haut-parleurs peuvent également indiquer la puissance nominale, c’est-à-dire ce que le haut-parleur peut supporter pendant un certain temps.

Le fait de suralimenter un haut-parleur en lui fournissant plus de watts qu’il n’en a besoin peut provoquer une distorsion ou un écrêtage, mais les dommages sont peu probables.

Certains fabricants gonflent les spécifications en mesurant la puissance à une seule fréquence, par exemple 1 kHz, plutôt qu’à une gamme de fréquences complète, comme 20 Hz à 20 kHz.

Dans la plupart des cas, vous ne pouvez pas vous tromper en disposant de plus de puissance que nécessaire, même si vous n’avez pas l’intention de diffuser de la musique à un niveau comparable à celui d’un concert dans vos espaces d’écoute.

Les amplificateurs dotés d’une puissance nominale plus élevée peuvent fournir des résultats sans être poussés aux limites de sortie maximales, ce qui permet de réduire la distorsion et d’améliorer la qualité audio.